PUBLICITÉ

Carl Philipp Emanuel Bach

CD : le pianiste Víkingur Ólafsson met Mozart en perspective

Mozart Olafsson

Le pianiste islandais VíkingurÓlafsson (*1984) a déjà derrière lui une carrière d'une étonnante diversité. Ne serait-ce qu'à l'aune des compositeurs joués : de Bach à Debussy, de Rameau à Philip Glass. Cette culture de l'éclectisme lui a valu de signer en 2016 un contrat avec le label DG dont le présent CD est le quatrième opus. Il aborde cette fois Mozart, avec un choix de pièces tout personnel, qu'il adosse à d'autres empruntées à quelques contemporains, dans un programme d'une réelle originalité concrétisant un certain goût du défi.

CD "Nevermind" : les quatuors de Carl Philipp Emanuel Bach

CarlPhilippEmanuelBach Nevermind

Pour leur nouvel album, les quatre mousquetaires de Nevermind s'attachent à jouer des œuvres peu connues du répertoire de la fin du XVIIIème siècle, les quatuors de CPE Bach. Écrites pour la formation singulière de cet ensemble. Une nouvelle pépite.

CD : deux clarinettes d'exception

Double Michel Portal Paul Meyer

  • ''Double''
  • Carl Stamitz : Concerto pour clarinettes N°4 en si bémol majeur
.
  • Georg Philip Telemann : Concerto en ré mineur pour deux Chalumeaux. Sonate en mi mineur
  • Piotr Iliych Tchaikovski : Herbtslied pour clarinette et quatuor à cordes (arrangement pour orchestre à cordes de Toru Takemitsu)
  • Felix Mendelssohn : Konzertstück N°1, op.113. Konzertstück N°2 , op.114
  • Carl Philipp Emanuel Bach : Duo pour clarinettes en do majeur
  • Michel Portal, Paul Meyer, clarinettes
  • Orchestre royal de chambre de Wallonie, dir. Paul Meyer
  • 1 CD Alpha : Alpha 415 (Distribution : Outhere Music) www.outhere-music.com
  • Durée du CD : 65 min 16 s
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)

La rencontre entre clarinettistes et compositeurs a de longue date fertilisé la musique : ainsi d'Anton Stadler et de Mozart ou de Richard Mühlfeld et de Brahms, et plus récemment de Michel Portal et de Boulez ou de Paul Meyer et de Penderecki. Lorsque ces deux derniers instrumentistes s'unissent, semble-t-il pour la première fois au disque, cela produit aussi de beaux fleurons. Le florilège de pièces réunies sur ce disque est une belle leçon de musique, au plus haut point divertissante : 65 minutes de pur bonheur !

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus