PUBLICITÉ

Ensemble Correspondances

CD : Sébastien Daucé ressuscite Psyche, dramatick opera de Matthew Locke

Matthew Locke Psyche

C'est une redécouverte de taille que cette Psyche de l'anglais Matthew Locke, dramatick opera créé en 1775 au Dorset Garden de Londres. Qui trouve son origine dansLes Métamorphoses d'Apulée. Mais aussi sur les rives de la Seine, dans une tragédie-ballet, Psyché, commandée par Louis XIV à l'équipe Molière-Corneille-Quinault, et qui voit le jour en 1771. Le retentissant succès traversera vite le Channel pour donner l'idée au roi d'Angleterre Charles II de demander à ses musiciens de cour de lui écrire ''le premier opéra anglais''. Le librettiste Thomas Shadwell s'inspire directement de la trame de ses trois collègues français. La musique écrite à deux mains par Locke et Draghi, sera ensuite perdue, dont celle de l'italien. On doit à Sébastien Daucé de l’avoir reconstruite, de main de maître. L'exécution qu'il en donne avec son Ensemble Correspondances et un panel de chanteurs rompus au style baroque est pur bonheur.

CD : carnets de voyage d'Italie de Marc-Antoine Charpentier

 Charpentier Messe a 4 choeurs

  • ''Messe à quatre chœurs''
  • Marc-Antoine Charpentier : Messe à 4 chœurs, H 4. Symphonie du Kyrie, extr. de la Messe pour les trépassés, H 2. Domine salvum fac regem, H. 285
  • Maurizio Cazzati : Motet à 8 voix et basse continue ''Salve caput sacrosanctum''
  • Francesco Cavalli : Sonata a 12 en ré mineur. Magnificat
  • Tarquinio Merula : Concertato sanza intonatione, pour basse et deux violons
  • Francesco Beretta : Missa Mirabiles elationes maris
  • Guiseppe Giamberti : Similabo eum viro sapienti
  • Orazio Benevoli : Crucifixus, extr. de la Missa Si Deus pro nobis
  • Ensemble Correspondances, dir. Sébastien Daucé
  • 1 CD Harmonia Mundi : HMM 902640 (Distribution : [PIAS])
  • Durée du CD : 79 min
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Le programme de cet album retrace le voyage que Marc-Antoine Charpentier est censé avoir effectué à la fin des années 1660 pour rejoindre Rome où il séjournera trois ans. Et tente d'illustrer les influences de la musique de la péninsule sur ses propres compositions, dont laMesse à quatre chœurs. Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances prêtent les talents qu'on leur connaît à cette inattendue mais perspicace reconstitution.

Opéra : La magie du Ballet royal de la Nuit

Ballet royal de la Nuit Champs Elysees 1


Grand Ballet final (au centre : Sean Patrick Mombruno/le roi Louis XIV ©Vincent Pontet

  • ''Le Ballet royal de la Nuit'', Grand divertissement pour le jeune Roi Soleil. Ballet de cour en quatre parties
  • Textes d'Isaac Bensarade
  • Musiques de Jean de Cambefort, Antoine Boësset, Louis Constantin, Michel Lambert, Francesco Cavalli, Luigi Rossi et d'anonymes
  • Lucile Richardot (La Nuit/Vénus), Violaine Le Chenadec (Une Heure/Cintia/ Une Grâce française), Caroline Weynants (Eurydice/Une Grâce française/Une Grâce italienne/Une Ombre errante), Ilektra Platiopoulou (Junon), Caroline Dagin-Bardot (Vénus/Le Silence/ une Grâce italienne), Perinne Devillers (Pasitea/Mnémosyne/L'Aurore), Deborah Cachet (La Lune/Déjanire/Une Grâce française/La Beauté/Une Ombre errante)
  • David Tricou (Apollon/Une Ombre errante/une Grâce italienne), Étienne Bazola (Le Sommeil/ Un suivant de Vénus/Une Ombre errante), Renaud Bres (Hercule, Nicolas Brooymans, Le Grand Sacrificateur)
  • Sean Patrick Mombruno, danseur, Louis XIV
  • Jive Faury, Yan Oliveri, Vincent Regnard, jongleurs
  • Julien Amiot, Marianna Boldini, Pierre-Jean Bréaud, Frédéric Escurat, Alexandre Fournier, Leticia Garcia, Pierre Le Gouallec, Caroline Le Roy, Pablo Monedero de Andrès, Jordi Puigoriol, Michael Pallandre, Etienne Revenu, acrobates
  • Léontine et Gustave Pallandre-Le Roy, figurants enfants
  • Chœur et orchestre Ensemble Correspondances, direction et reconstitutions musicales : Sébastien Daucé
  • Francesca Lattuada, mise en scène
  • Costumes : Olivier Charpentier, Bruno Fatalot
  • Lumières : Christian Dubet
  • Maquillages, coiffures, perruques : Catherine Saint-Sever
  • Vidéo : Aitor Ibáñez
  • Théâtre des Champs-Élysées, Paris, le 9 octobre 2020 à 19 h 30
    www.theatrechampselysees.fr

Voici enfin à Paris la magistrale production duBallet royal de la Nuit, créée en 2017 à Caen. Un spectacle total associant musique, chant, danse et mouvements d'acrobates pour illustrer un divertissement à la gloire du jeune roi Louis XIV. « L'un des spectacles les plus marquants du règne de Louis XIV », souligne Sébastien Daucé, auteur de cette fastueuse reconstitution musicale. Car c'est bien ce qui caractérise cette proposition restituant le ballet de cour du XVIIème siècle à travers une féerie moderne, poétique et esthétique d'une grandiose démesure.

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus