Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

5 disquaires 100 % indépendants pour une belle chasse aux disques vinyles, CD, cassettes ... à Tokyo !

Disquaire independant vinyle Japon OnMag

Le Japon est le second marché musical du monde. En 2017 la vente de supports physiques en constituait quasiment les trois quarts. Le vinyle, y compris d’occasion, s’arrache dans de nombreux magasins, et la vente du CD voire même de la cassette y sont encore bien en vie. À Tokyo, de grosses chaînes de disquaires tiennent parmi les plus gros magasins de disques du monde. Dans cette cour des titans, d’irréductibles disquaires indépendants résistent encore et toujours au marché de masse et à la gentrification des quartiers centraux. Après Paris, Marseille et Londres, voici les 5 meilleures adresses de notre parcours dans la capitale nippone. N’hésitez pas à en ajouter dans les commentaires si vous en avez d’autres !

CD : « L'Écho des Batailles ». Musiques pour piano de Steibelt, Jadin, Le Mière, Dussek, Ruppe, Moscheles

CD echo des batailles front

  • Daniel Steibelt : Grande Sonate pour le Piano forte op. 45, en mi majeur. « La Destruction de Moscou », Grande Fantaisie pour le pianoforte
  • Louis Emmanuel Jadin : « La Grande Bataille d'Austerlitz »
  • Jean-Frédéric Auguste Le Mière de Corvey : « La Bataille d'Iéna »
  • Jan Ladislav Dussek : Sonate en fa dièse mineur, op. 61, « Élégie harmonique »
  • Christian Friedrich Ruppe : « La Grande Bataille de Waterloo »
  • Ignace Moscheles : Grandes Variations sur la Chute de Paris
  • Daniel Propper, piano
  • 2CDs Forgotten Records : fr 16/17P forgottenrecords.com
  • Durée des CDs : 65'44+78'30
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise4/5

La musique pour piano composée dans les années 1800-1815 a sans doute pâti de la prééminence accordée à celle de Beethoven. Mais peut-être pas en France où de nombreux compositeurs s'étaient fait une réputation qui le disputait en importance à cette nouvelle gloire germanique. Le Paris de cette époque tient en effet une place essentielle dans la vie musicale européenne. Une source d'inspiration est donnée par les affrontements que se livrent les grandes puissances de l'époque : les batailles menées par les princes régnant, dont Napoléon et une des grandes figures, trouvent écho dans les œuvres musicales, singulièrement dans les compositions pour le piano. Le langage se veut descriptif, dans une étonnante recréation des situations évoquées. Si ces musiques sont depuis tombées dans l'oubli, souvent bien injustement, les présents CD viennent les réhabiliter. Les sept pièces choisies constituent une somme qui prouve leur vitalité.

CD : Rosarium Virginis Mariae de Mikolaj Zieleński

CD Baroque ONMag

  • Mikolaj Zieleński : « Le Rosaire de la Vierge Marie », histoire sacrée basée sur les Mystères du Rosaire
  • Ensemble de musique ancienne La Tempesta, Varsovie, dir. Jakub Burzyński
  • 1CD Divox Antiqua : CDX-71401-6 (Distribution : Naxos) ; www.divox.com
  • Durée du CD : 57'05
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise4/5

Voici une découverte majeure due au label suisse Divox Antiqua. Les Mystères du Rosaire, une des plus célèbres prières du culte marial catholique, a inspiré des compositions marquantes. On pense à Heinrich Biber en particulier et à ses Sonates du Rosaire. Le polonais Mikolaj Zieleński écrit sa version du Rosaire de la Vierge Marie en respectant les canons instaurés par le Pape Pie V en 1569, et sa forme tripartite, chacune constituée de cinq séquences : les « Mystères joyeux », les « Mystères douloureux », et les « Mystères Glorieux ». La présente interprétation de l'ensemble La Tempesta dirigé par Jakub Burzyński permet d'apprécier des pages magistrales et inspirées.

CD : « Melodies in mind » - Suites et sonates en trio de Haendel

cd melodies trio haendel

  • Georg Friedrich Haendel : Sonates en trio op. 2, en ré mineur, HWV. 386, & en fa majeur, HWV. 389. ''Première Suite imaginaire''. ''Deuxième Suite Imaginaire''. Deuxième suite pour clavecin en fa majeur (extraits)
  • Ensemble Amarillis : Héloïse Gaillard, flûte, Violaine Cochard, clavecin, Alice Piérot, violon, Annabelle Luis, violoncelle, Florent Marie Théorbe
  • 1CD Evidence classics : EVCD049 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 63'18
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge5/5

Ce CD se propose d'évoquer l'art de Haendel le mélodiste dans sa production instrumentale. Un projet né de l'idée pour les fondatrices de l'Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard et Violaine Cochard, de jouer deux instruments originaux du Musée de la Musique de Paris : la flûte à bec alto de Thomas Stanesby Junior dont a été réalisé un fac-similé par le facteur Bruno Reinhard en 2017, et le clavecin anglais à un clavier de Longman & Broderip. À côté de sonates en trio, sont présentées des sonates pour clavecin, elles-même recrées sous forme de « Suites imaginaires » instrumentées pour la présente formation. Un bien séduisant programme.

Bohème, notre jeunesse à l'Opéra Comique

Boheme notre jeunesse affiche

  • Bohème, notre jeunesse, Opéra d’après Giacomo Puccini
  • Adaptation musicale : Marc-Olivier Dupin
  • Direction musicale : Alexandra Cravera
  • Adaptation, traduction et mise en scène : Pauline Bureau
  • Décors : Emmanuelle Roy
  • Costumes : Alice Touvet
  • Lumières : Bruno Brinas
  • Vidéo : Nathalie Cabrol
  • Dramaturgie : Benoîte Bureau
  • Collaboration artistique à la mise en scène : Cécile Zanibelli
  • Chef de chant Marine : Thoreau La Salle
  • Mimi : Sandrine Buendia
  • Rodolphe : Kevin Amiel
  • Musette : Marie-Eve Munger
  • Marcel : Jean-Christophe Lanièce
  • Colline : Nicolas Legoux
  • Schaunard : Ronan Debois
  • Alcindor : Benjamin Alunni
  • Le garçon de café : Anthony Roullier
  • Orchestre Les Frivolités Parisiennes

  • Nouvelle production Opéra Comique
  • Coproduction Opéra de Rouen-Normandie ; Théâtre Montansier, Versailles
  • Avec le soutien de la Région Île-de-France

  • Opéra Comique
  • 9, 11, 13, 17 juillet 2018 - 20H / 15 juillet 2018-15H
    www.opera-comique.com

Marc-Olivier Dupin réalise ici une version chambriste de l’opéra La Bohème de Puccini, réduisant l’orchestre somptueux, éclatant de Puccini à seulement treize instruments auxquels se joint de manière inattendue mais précieuse le populaire accordéon si présent dans cette fin du XIXème siècle parisien, où s’élève peu à peu la Tour Eiffel alors en construction…

Salad et Christian Olivier à l'Hôtel de Sully

Salad Christian olivier

  • Salad et Christian Olivier
    www.orchestredechambredeparis.com
  • Christian Olivier, chant et accordéon
  • Serge Bégout, guitare
  • Salad
  • Franck Della Valle, Mirana Tutuianu, violons
  • Anna Brugger, alto
  • Etienne Cardoze, violoncelle
  • Hugo Barré, basse
  • Laurent Colombani, guitare

  • Prévert, L’ordre nouveau
  • Têtes Raides, Tam Tam, Le Phare, Je chante, Civili, Ginette
  • Olivier, Les sols, Micorazon, Esperanza, Par là
  • Chostakovitch/Barré/Colombani/Della Valle
    Chosta                              
  • Goodman/Della Valle
    Brick chicken
  • Johnson/Colombani
    Sweet home Chicago
  • Colombani
    Memphis station

Christian Olivier avec Salad : un mélange détonant inattendu et réjouissant.

Une éblouissante Flûte enchantée pour les 70 ans du Festival d'Aix

Flute enchantee Festival Aix 1


© Pascal Victor/Artcompress

  • Wolfgang Amadeus Mozart : Die Zauberflöte. Singspiel en deux actes. Livret d'Emanuel Schikaneder
  • Dimitry Ivashchenko, Stanislas de Barbeyrac, Kathryn Lewek, Mari Eriksmoen, Thomas Oliemans, Christian Immler, Judith van Wanroij, Rosanne van Sandwijk, Helena Rasker, Lilian Farahani, Bengt-Ola Morgny, Trystan Llŷr Griffiths, Geoffroy Buffière. Trois membres du Knabenchor der Chorakademie Dortmund
  • Chœur et orchestre de l'Ensemble Pygmalion, dir. : Raphaël Pichon
  • Mise en scène : Simon McBurney
  • Grand Théâtre de Provence, le 14 juillet 2018, et jusqu'au 24 juillet
    www.festival-aix.com

Il est bien des manières de monter l'ultime opéra de Mozart. La Flûte enchantée est un monde en soi, croisant registres et genres, de la féérie et de la morale, de la comédie populaire et du théâtre de tréteaux. Un monde qui renferme bien des symboles, à commencer par la composante maçonnique. Les grandes productions sont celles qui unissent ce foisonnement d'éléments. Pour ce millésime anniversaire, le festival d'Aix-en-Provence reprend celle initiée en 2014, qui parvient à une symbiose frôlant l'idéal. Sous des apparences de désarmante simplicité, elle émeut au plus profond.

L'Ange de feu ou l'expressionnisme débridé, au Festival d'Aix-en-Provence

LAnge de feu 1


© Pascal Victor/ Artcompress

  • Serge Prokofiev : L'Ange de feu. Opéra en cinq actes et sept tableaux. Livret du compositeur d'après le roman de Valéri Brioussov
  • Aušriné Stundyté, Scott Hendricks, Agnieszka Rehlis, Andreï Popov, Krzysztof Baczyk, Pavlo Tolstoy, Lukasz Goliński, Bernadetta Grabias, Bożena Bujnicka, Maria Stasiak, Justyna Bluj, Monika Buczkowska, Joanna Kedzior, Magdalena Stefaniak, Karolina Makula, Justyma Szymkowiak
  • Chœur de l'Opéra national de Pologne
  • Orchestre de Paris, dir.: Kazushi Ono
  • Mise en scène : Mariusz Treliński
  • Grand Théâtre de Provence, le 13 Juillet 2018 

Donné pour la première fois au Festival d'Aix, L'Ange de feu y connait une production on ne peut plus expressionniste dans la vision du polonais Mariusz Treliński, importée du Théâtre Wielki de Varsovie. Serge Prokofiev était fasciné par l'occultisme, et la découverte du roman de Valéri Brioussov, maître du symbolisme russe, sera le déclic de la mise en chantier d'un opéra, écrit entre 1920 et 1927. Qui sera créé bien plus tard, en 1954, en version de concert à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées et en français. Kazushi Ono dirige l'Orchestre de Paris, de nouveau en résidence au festival, et une distribution de haute volée. Un formidable moment de théâtre et une fière réussite musicale.

Agenda musical : 36e Festival du Périgord Noir

Festival Perigord noir 36e edition

Le Festival du Périgord Noir cultive l’éclectisme, car même si la musique classique et le répertoire baroque s’y imposent, d’autres disciplines comme le cinéma, le jazz et la musique traditionnelle y conservent une place importante.

Au festival d'Aix-en-Provence, Didon et Enée en terres migratoires

Didon et Enee Festival Aix 1


© Vincent Pontet

  • Henry Purcell : Dido and Æneas, opéra en un prologue et trois actes. Livret de Nahum Tate. Nouveau prologue écrit par Maylis de Kerangal
  • Anaïk Morel, Tobias Lee Greenhalgh, Sophia Burgos, Lucile Richardot, Rachel Redmond, Fleur Barron, Majdouline Zerari, Peter Kirk
  • Prologue dit et chanté par Rokia Traoré, accompagné par Mamah Diabaté-N'Goni
  • Chœur et orchestre de l'Ensemble Pygmalion, dir. Václav Luks
  • Mise en scène : Vincent Huguet
  • Théâtre de l'Archevêché, 12 juillet 2018

L'unique opéra d'Henry Purcell nous est parvenu incomplet et notamment sans son prologue, perdu. Ouvrant la voie à toutes sortes de spéculations. La signification de l'œuvre, vraisemblablement créée dans un pensionnat de jeunes filles à Chelsea en 1689, en demeure brouillée. Pour étoffer une soirée bien maigre du fait d'un opéra ultra concis, la nouvelle production du Festival d'Aix-en-Provence introduit un prologue en français réécrit par l'écrivaine Maylis de Kerangal. Ce qui confère au spectacle une tonalité singulière.

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework