Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  Home Cinéma  |  Showroom

social facebook box white 64 logo-Twitter-icon logo-youtube  Logo-tumblr logo-instagram logo-storify social_rss_box_white_32

Prizm, lecteur réseau frenchie tout discret qui se charge de la playlist selon les circonstances

Prizm lecteur reseau

Cocorico ! L'adaptation morceaux et listes de lecture aux goûts et humeurs de l'auditeur n'est pas nouvelle. Mais c'est maintenant une startup française, Ubithings, qui s'y colle. Ce n'est pas un Cone, ni une « moodwheel », mais un Prizm, à relier à ses enceintes pour orienter les enchaînements de sa sélection musicale streamée selon l'ambiance du moment.

Le choix automatique des morceaux selon les goûts des auditeurs, mélomanes autant qu'audiophiles, est une tâche à laquelle s’attellent bien sûr les services de streaming, mais aussi les fabricants d'enceintes comme Bose qui y travaille depuis très longtemps ou encore Bang & Olufsen avec sa roue des humeurs « moodwheel » qui propose de choisir une nuance de couleur pour signifier son état d'esprit au lecteur. Dans une approche plus grand-public, l'enceinte Cone d'Aether dispose elle aussi d'une petite molette pour situer ses goûts par rapport au morceau en cours.

Nous suivons le Prizm depuis longtemps et ses multiples récompenses ainsi que l'intérêt que lui portent de plus en plus d'audiophiles nous laissent penser qu'il commence à faire son trou. Le Prizm est un boîtier en forme...de prisme ! Avec un design qui rappelle un peu celui du Node de Bluesound dans sa première mouture. Ce boîtier se connecte à internet pour disposer des titres disponibles sur les services de streaming Soundcloud ou Deezer. Pour ces deux services, le Prizm dispose d'un bouton sur l'une de ses faces qui permet directement de signaler que l'on aime le titre qui est joué. Cela évite d'avoir à sortir son smartphone ou son ordinateur et de passer par l'interface de Deezer ou de Soundcloud pour cliquer sur l'icône « coeur ».

Prizm lecteur reseau 2

Ubithings, qui a lancé le Prizm grâce à une campagne sur Kickstarter en 2014, a conçu ses propres algorythmes qui assimilent les goûts des utilisateurs du petit boîtier. Les styles écoutés à différents moments de la journée seront enregistrés au fil de l'utilisation du Prizm afin de rejouer des morceaux du même type aux mêmes heures. Doté de capteurs, le Prizm prend aussi en compte le volume sonore et l'ambiance de la pièce pour adapter ses listes de lecture, dont il complète la sélection grâce aux smartphones ou objets connectés des personnes présentes. On ne sait pas vraiment comment cela fonctionne, mais nous n'avons pas pu nous empêcher d'imaginer une situation dans laquelle les goûts douteux de certain/e/s seraient dévoilés par le Prizm.
Blague à part, la qualité des algorythmes propriétaires du Prizm sera déterminante pour démarquer ce produit de ses concurrents, ainsi que l'intégration à plus long terme d'autres services de streaming et d'une possibilité de lire de la musique locale en DLNA, voire encore via Google Cast, AirPlay ou Spotify Connect. Enfin, le Prizm dispose aussi de son application de contrôle dédiée (iOS/Android) qui permet de garder la main sur la playlist à tout moment. Sa connectique de sortie vers les enceintes se fait via mini-jack, prise optique ou Bluetooth.

Pour l'instant, la livraison des Prizm est prévue pour la fin de l'année 2015 au prix de 150 € pour une quantité limitée. Tout comme pour le Fairphone, il est possible de manifester son intérêt pour ce lecteur réseau afin de recevoir une invitation le moment voulu et de pouvoir commander son Prizm, ce qui permet, pour un nouveau produit, d'adapter la fabrication à la demande des utilisateurs.

www.meetprizm.com

Prizm lecteur reseau 3


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework