icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Apple HomePod : la firme à la pomme signe l'ère de la Hi-Fi éphémère à obsolescence programmée

Apple homepod siri interact

Apple a annoncé hier soir, lors de la conférence d'ouverture de la WWDC17, l'arrivée de sa première enceinte connectée en réponse à l'Amazon Echo utilisant le système de commande vocal Alexa. Propulsé par un processeur A8, le produit sera intelligent, musicologue, associé au service en ligne Apple Music et comportera une sérieuse section acoustique, mais déjà il s'annonce éphémère et porte en lui les germes d'une obsolescence programmée...

Dans le domaine de l'informatique, des tablettes et plus encore celui des smartphones, nous nous sommes habituées à utiliser des appareils éphémères. Nous nous en séparons au bout de quelques années, voir au bout de seulement quelques mois, pour les remplacer par des modèles plus récents et donc plus performants. Si l'on excepte les chutes et accidents, ce n'est pas tant que ces produits vieillissent physiquement, mais plutôt que, très rapidement, leurs circuits deviennent obsolètes du fait des mises à jour logicielles continuelles, quasiment imposées pour des raisons de sécurité (risque de hacking) et de compatibilité avec les services en ligne.

Plus y a de services connectés, plus l'obsolescence peut être rapide

L'enceinte HomePod d'Apple risque de subir le même sort. Ce n'est pas la seule. C'est le cas aussi de beaucoup d'autres produits audio connectés. Mais l'HomePod en est l'exemple le plus symptomatique d'autant que plus les services sont riches, dépassant le cadre de l'audio pure pour s'étendre à la domotique et à la sécurité de l'habitation, plus les risques d'obsolescence rapide sont importants.

Les enceintes de Sonos par exemple, se concentrant exclusivement sur la musique, sont moins sujettes à cette obsolescence et la marque américaine, ne renouvelant que très peu sa gamme, a montré que ses produits ont souvent été pensés pour durer.

Apple, pour sa part, fait partie des GAFA qui régissent et imposent les lois du marché. Il possède des milliards de dollars en réserve. Il pourrait les employer à montrer l'exemple, à améliorer les pratiques plutôt que de rendre ses utilisateurs encore plus captifs et dépendants de se ses services les obligeants à renouveler sans cesse leurs produits et abonnements.

Des circuits de gestion condamnés à court terme alors que la section acoustique peut durer des décennies

En effet, le problème vient de l'intelligence artificielle embarquée dans l'Apple HomePod. Combien de temps le processeur A8, pourra suivre les mises à jour logicielles de Siri et Apple Music ? Une demi-douzaine d'années au grand max ? Alors que sa section acoustique, elle de son côté, n'a aucune raison de vieillir prématurément. Un ampli Hi-Fi bien conçu ou des enceintes acoustiques traditionnelles peuvent durer des décennies, voir toute une vie et sont généralement réparables en cas de panne.

Apple HomePod Inside

Une obsolescence inéluctable face aux problèmes de sécurité

Concernant l'HomePod, Apple a certes donné des gages, dès hier soir, sur les protocoles de communication sécurisés qu'utilisera son enceinte capable d'écouter tout ce qui se passe dans la maison et d'en piloter tous les appareils connectés. Mais justement, là encore, cela renforce le caractère éphémère de l'objet. Car pour que son utilisation soit sûre face aux tentatives de piratages, il faudra certainement régulièrement la mettre à jour. Or son processeur ne pourra certainement suivre ces mises à jour logicielles que quelques années. L'enceinte deviendra vite de plus en plus lente à réagir. Elle commencera progressivement à boguer et la qualité du service s'amenuisera.

Et pourtant des solutions pour un produit durable existent et sont toutes simples

Ne déduisez pas de tout ce que nous venons d'écrire que nous sommes contre le progrès. Au contraire, nous sommes particulièrement friands des nouveautés high-tech. L'annonce d'Apple touchant le domaine de la HiFi et de l'audio qui est le nôtre, nous pensons juste qu'il est opportun de donner notre avis et militons pour que les solutions permettant d'éviter le gâchis soient utilisées. D'autant qu'elles sont toutes simples.

Regardez (ci dessus) le premier schéma technique qu'a dévoilé Apple de l'HomePod. La partie qui subira une obsolescence rapide se concentre dans le petit couvercle supérieur qui coiffe le boomer et lui sert de déflecteur pour un rayonnement à 360°. Il suffirait que cette partie comportant les circuits de gestion et communication soit amovible, de la même façon qu'une batterie devrait être facilement remplaçable sur un produit nomade.

Des marques de Hi-Fi haut de gamme ont déjà adopté de telles solutions. Par exemple chez McIntosh, dont les amplis Hi-Fi même 40 ans après leur premier achat gardent de très gosses côtes sur le marché de l'occasion. Sur son nouvel intégré de référence MA8900, la carte numérique est amovible et il sera facile de la changer. Lorsque de nouveaux formats sonores apparaitront. Quand les services de musique en ligne évolueront ce n'est pas tout l'appareil qu'il faudra remplacer ou jeter, mais juste une petite carte électronique. Espérons qu'Apple, d'ici la sortie du modèle définitif de son enceinte HomePod, s'inspirera des démarches de ce type.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Apple

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework