icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Hiby R8 : le baladeur ultra audiophile qui devient un smartphone, ou l'inverse

 Hiby R8 ONmag 07

Le baladeur/ téléphone très haut de gamme R8 de Hiby s'est dévoilé de longue date à travers un ou deux visuels. Il est désormais officialisé puisqu'il a été présenté en Chine où sa commercialisation est prévue au moins de juin. Ce baladeur marquera à coup sûr un nouveau cap pour le baladeur audiophile certes, mais il risque également de l'enterrer un peu plus dans sa niche élitiste.

Un design massif, en aluminium ou en inox

Particularité de la plupart des baladeurs Hiby, leur châssis existe à la fois dans une version en aluminium anodisé et dans une version en acier inoxydable usiné. Cette dernière, bien plus difficile à travailler mais également plus robuste, se paie forcément au prix fort (nous y reviendrons). Mais surtout, dans le cas du R8 en acier, l'énorme différence tient à la présence d'une puce 4G, que la version aluminium n'intègre visiblement pas, restant ainsi un simple baladeur.

Si les dimensions exactes ne sont pas révélés, nous pouvons relever la présence d'un confortable écran 5,5" 1080p au format 16:9; mais surtout presque borderless. Les mensurations seront donc semblables à celles du Fiio M11 ou du M15. Le problème risque davantage de tenir de son épaisseur, clairement plus importante que celle d'un Fiio M15 (18 mm d'épaisseur), pour se rapprocher très légèrement d'un Astell & Kern Kann. En ce qui concerne son poids, nous pouvons là encore nous interroger sur la viabilité du produit. Il pèse en effet 420 g en version aluminium, 520 g en version inox - un poids vraiment très conséquent, supérieur même à celui du Kann Cube (493 g).

Hiby R8 ONmag 04

Si ce design tout en métal est assez agréable, avouons que peu de choses lui permettent vraiment de se distinguer des autres baladeurs audiophiles à grand écran (hormis pour la version acier). Le Fiio M15 paraît un peu plus moderne en comparaison, avec ses lignes plus douces et arrondies, quand le R8 évoque un tank. Sa tranche droite accueille les boutons de navigation tandis que la tranche haute intègre la molette dans une petite excroissance - c'est assez classique, donc.

 

Un son haut de gamme, pas tout à fait prévisible

Tous les petits composants et secrets de fabrication n'ont pas été dévoilés lors de la présentation officielle, mais de nombreux points clés ressortent.

Premièrement la présence d'une puce 4G sur la version inox, qui permet au baladeur d'être utilisé en tant que téléphone. Le concept de téléphone audiophile n'est pas totalement inédite, surtout si l'on tient compte de l'intégration de puces du type Sabre dans certains modèles (type LG V30 ou Onkyo DP-CMX1). Mais le Hiby R8 est le premier à visiblement bien épauler les DAC avec l'utilisation d'une partie amplificatrice travaillée et de composants audiophiles.  

Hiby R8 ONmag 05

L'appareil est propulsé par une puce Snapdragon 660, avec GPU Adreno 512 ; soit un modèle de puissance relativement honnête pour un smartphone, mais extrêmement puissant par rapport à un baladeur connecté classique (seuls les Fiio M11 / M15 peuvent rivaliser). L'OS choisi est ici Hiby OS, utilisé en surcouche d'Android 9.0.

Les convertisseurs exploités parleront à beaucoup de monde, puisqu'il s'agit d'un Dual DAC d'AK4497, la même configuration que celle utilisée par le Fiio M11 Pro. La gestion et la synchronisation d'horloge passent par deux oscillateurs ainsi qu'une interface en FGPA programmable. Le Hiby R8 peut ainsi lire les fichiers PCM jusqu'en 32 bits / 768 kHz, les DSD512 en natif, et décoder le MQA en hardware.

De topologie dual mono et symétrique, le R8 dispose de 4 sorties : 1 sortie casque en jack 3,5 mm, 1 sortie Ligne en jack 3,5 mm, 1 sortie casque symétrique en jack 4,4 mm et une sortie Ligne symétrique en jack 4,4 mm.

Hiby R8 ONmag 01

L'amplification passe par un bien mystérieux ampli op développé par la marque, appelé OP02. Si les caractéristiques avancées sont secrètes, la réserve de puissance est clairement là, puisque le R8 peut sortir une tension de 5,9 VRMS sur sa sortie casque 4,4 mm. Hiby fait également référence à un mode Turbo permettant d'augmenter la puissance d'alimentation de la partie audio de 12 W à 16 W, offrant d'améliorer sensiblement la qualité audio des casques très énergivores de type planaire (un Hifiman Susvara par exemple).

Hiby mise sur une batterie de capacité colossale : 10 000 mAh (38 Wh), peut-être la plus imposante de toutes les batteries de baladeurs.

Mais surtout, toute cette belle électronique est épaulée par nombre de composants haut de gamme issus de l'univers de bureau, comme des condensateurs ELNA particulièrement atypiques pour un baladeur mais clairement supérieurs à ce que peuvent faire des petits modèles CMS.

Hiby R8 ONmag

Sur le papier, le Hiby R8 n'impressionne pas tant par ses DAC et ampli op, mais davantage par le soin apporté aux petits à-côtés, ces points plus difficiles à cerner ou à quantifier mais qui peuvent faire toute la différence. En espérant que la belle science de la marque s'exprime à son plein potentiel.

Il faudra bien cela pour justifier le prix franchement très élevé de ce smartphone / baladeur audiophile sans appareil photo. La version aluminium (Wi-Fi seul) s'appuie sur 4 Go de Ram et 64 Go de mémoire interne, pour un prix annoncé à 13 000 Yuan, soit 1 650 euros. La version acier (4 G et Wi-Fi) est quant à elle dotée de 6 Go de Ram et 128 Go de mémoire interne, pour un prix de 16 000 Yuan, soit un peu plus de 2 000 euros. Un tarif qui risque de faire beaucoup de mal à la démocratisation de l'appareil, Hiby pouvant difficilement se permettre les délires d'un concurrent comme Astell & Kern. 

Spécifications

  • Type : baladeur audiophile connecté avec module 4 G (seulement version inox)
  • Ecran : 5,5" 1080p format 16 :9 (400 dpi)
  • SOC Snapdragon 660
  • Sortie : 2 jack 4,4 mm (symétrique), 2 jack 3,5 mm
  • USB-C
  • Mémoire interne : 64 Go (version aluminium), 128 Go (version inox)
  • Extension micro-SD
  • DAC : Dual DAC AK4497
  • Lecture PCM 32 Bits / 768 kHz, DSD512, MQA
  • Amplificateur : ampli OP OP02
  • Tension max de sortie (casque) : 5,9 V RMS (4,4 mm), 3,1 V RMS (3,5 mm)
  • Puissance max : 1088 mW (32 Ohms) en 4,4 mm, 300 mW (32 Ohms) sous 3,5 mm
  • Potentiomètre ALPS de fabrication japonaise
  • THD +N < 0,00083 %
  • Batterie de 10 000 mAh
  • Compatibilité : Airplay, DLNA, Hiby Link
  • Poids : 420 g (version aluminium), 520 g (version inox)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: hiby

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework