icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Goya Moajaza : quand des enceintes Hifi connectées atteignent 75 000 euros la paire

Goya Moajaza ONmag 1

Oh que non, la Hifi n'est pas morte avec les enceintes connectées. Si effectivement ces dernières affichent rarement des prétentions Hifi, ce marché est de plus en plus mature et gagne chaque année en qualité. De plus, en dehors des produits à la tarification abordable, il existe une niche : celle de l'enceinte connectée/multiroom High-End, dont le constructeur germanique Goya Acoustics semble être le plus ambitieux représentant. Ainsi les enceintes Goya empruntent-elles tout autant à la Hifi la plus haut de gamme qu'aux nouvelles technologies connectées. La mariage parfait ? Il vaudrait mieux au vu des tarifs.

De la Hifi tout ce qu'il y a de plus High-End

Jeune constructeur ne manquant pas d'idées, Goya Acoustics développe une petite série d'enceintes, articulée autour de 3 gammes : Tulua, Tamanna et le sommet de gamme Moajaza. Et à ce petit jeu, l'enceinte Moajaza (cette série se compose d'une seule référence) est un produit absolument monstrueux dans son genre, qui aurait tout à fait sa place dans le très haut de gamme classique aux côtés des meilleurs modèles de Magico.

Goya Moajaza ONmag 2

Son coffrage à base de matériau composite "minéral-organique" mesure jusqu'à 80 mm dans ses sections les plus importantes. Ainsi, cette enceinte pas si imposante (28 x 45 x 124 cm) atteint-elle un poids colossal de 100 kg.

La Goya Moajaza est un modèle 3 voies qui repose sur un ensemble de 5 haut-parleurs. Premièrement, une triplette de woofers Accuton AS168 (customisés) de 168 mm avec cône en aluminium (plusieurs couches positionnées en sandwich). Ces trois haut-parleurs sont disposés dans une large enceinte, séparés du reste.

Goya Moajaza ONmag 2

Les médiums sont assurés par un autre haut-parleur Accuton de 168 mm, cette fois-ci avec cône en céramique. Enfin, les aigus passent par un tweeter de type diamant de 30 mm de diamètre. Le très épais coffrage ainsi que l'isolation interne en laine absorbante et la base en acier permettent de réduire au maximum tout type de vibrations et résonances.

Et même un peu plus

Cette base étant posée, évoquons maintenant ce qui permet à cette enceinte de se distinguer. Premièrement, elle est de type actif. Ainsi avons-nous droit à un filtrage trois voies actif, chacune de ces voies étant alimentée par un amplificateur en classe D. La puissance totale peut atteindre pas moins de 1 500 W.

Goya Moajaza ONmag 1

Le second point de différenciation réside dans ses capacités connectées. Ainsi, ce modèle utilise-t-il soit une entrée CPL (courant porteur) soit un module Wi-Fi (optionnel) pour se connecter à divers services. Roon Ready, cette enceinte est clairement adaptée à ce service assez haut de gamme, en tous les cas plus orienté audiophile que les autres. Elle est également compatible Airplay et DLNA, ce qui étend ses possibilités. Ainsi n'est-il techniquement plus nécessaire d'investir dans un ensemble Hifi DAC + amplificateur, sans compter l'encombrement réduit que cela implique.

Goya Moajaza ONmag 3

Si cette intégration peut être perçue comme une économie, les 75 000 euros la paire, en font un modèle absolument hors de portée de l'utilisateur moyen. Une enceinte multiroom de rêve pourtant.

Via : multiroom.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Goya

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework