Linn Majik DSM : le cerveau d'un bel ampli HiFi connecté, revisité à la sauce 2020

Majik DSM ONmag 1

Lecteur réseau et amplificateur, le Majik DSM est surtout le centre névralgique de la gamme audio Majik du constructeur écossais Linn, un ensemble pour lequel nous ne tarissions pas d'éloges, développé par une marque que nous apprécions beaucoup dans son ensemble. Produit complet, le Majik DSM est à présent remplacé par une nouvelle version. Petit tour d'horizon.

Design sobre, connectique en recul

Il serait bien difficile de reconnaître ici le successeur du Majik DSM que nous avions testé il y a quatre ans. En, effet, le design allongé et la touche en aluminium anodisé (gris ou noir mat) font place à un produit plus compact, un peu plus haut, pourvu d'une belle robe noire à la façade laquée. Un changement de style total en somme, que nous pourrions interpréter comme une modernisation du design, le choix d'un aspect plus "numérique" quand le précédent modèle affichait cette touche rétro et classieuse. Tout est une histoire de préférence...

Majik DSM ONmag 5

Le Linn Majik DSM dissimule l'intégralité de ses boutons de contrôle dans la tranche haute de sa façade (volume, lecture, source). Toutes les informations s'affichent sur un bel écran monochrome, qui se fond presque totalement dans la façade. Notons la présence d'un bouton multifonction fonctionnant à la manière d'un stick multidirectionnel et cliquable, permettant de naviguer au sein des différents réglages disponibles.

Majik DSM ONmag 6

Assurant les fonctions de lecteur réseau, carte son et amplificateur, le Linn Majik DSM arbore naturellement une petite ribambelle d'entrées et de sorties :

  • 1 prise Ethernet, 
  • module WiFi et carte Bluetooth,
  • entrées numériques : 1 USB-B, 1 coaxiale SPDIF RCA, 1 prise optique de type Toslink (configurable en tant qu'entrée ou sortie),
  • 4 entrées HDMI,
  • 1 prise HDMI ARC (permettant une symétrie des flux audio pour un branchement sur écran TV),
  • 1 entrée RCA, configurable en tant qu'entrée Ligne ou en tant qu'entrée phono pour les cellules MM (à aimant mobile),
  • 1 sortie RCA préamplifiée,
  • 1 sortie casque 6,35 mm (3,5 mm sur la précédente version),
  • 1 sortie stéréo pour enceintes, de type bornier.

Majik DSM ONmag 4 1

Si la connectique semble assez complète, nous pouvons pointer du doigt ce qui nous apparaît comme une régression pure et simple par rapport aux dernières variantes du précédent Majik DSM : ces dernières proposaient trois entrées coaxiales RCA (et non une seule), une sortie coaxiale RCA (aucune ici), trois entrées optiques et une sortie optique (et non pas une seule jouant le rôle d'entrée ou sortie). Même remarque en ce qui concerne les entrées analogiques RCA, qui étaient alors au nombre de quatre, dont une dédiée aux cellules phono. Linn a donc simplifié sa copie, d'ailleurs un peu trop à notre goût.

Réorganisation technique 2020

Changer le plumage et le ramage. Tout comme son design, ce Majik DSM nouvelle formule voit ses entrailles réorganisées, Linn tablant ici sur des références plus actuelles.

La préamplification phono passe par exemple par un module dit "hybride", combinant des techniques analogiques et numériques, directement dérivées de l'Urika 2, un minuscule préampli phono destiné à se caler sous une des platines LP12 du fabricant (la légendaire famille de platines vinyles de Linn). Cette approche hybride aiderait, selon Linn, à assurer une précision presque parfaite de la courbe d'égalisation RIAA (s'adaptant aux spécificités de la plupart des vinyles).

Majik DSM ONmag 2 1

La conversion numérique-analogique, extrêmement mystérieuse, reprend également une architecture connue, introduite par la marque en 2016, baptisée Katalyst. Cette génération de convertisseurs dépasserait ainsi la version précédente de celle du Majik DSM sur l'upsampling, le bruit de fond, mais également sur la précision de l'horloge.

La partie casque, raccordée à une prise jack 6,35 mm en façade, est assurée par un amplificateur dédié, armé pour "amplifier les casques d'exigence audiophile".

Très grosse nouveauté, l'amplification de puissance passe à présent par un module fonctionnant en Classe D. Si une classe D bien gérée peut s'avérer très HiFi dans son rendu, une image de sonorité sèche et froide lui colle encore à la peau, principalement à cause des produits d'entrée de gamme et des premières générations. Cette amplification prend ainsi le relais du module Chakra (dérivé de la gamme du même nom) de la version précédente, en passant de 90 W à 100 W par canal.

Majik DSM ONmag 3 1

Le réglage de volume s'appuie sur un système entièrement numérique, préférant ne pas introduire de composants "à pertes" comme les réseaux de résistances, lesquels pourraient générer de la distorsion ou du bruit de fond.

Cerise sur le gâteau, la présence du système de calibrage de pièce "Space Optimisation". Une fonction novatrice présente sur la version antérieure du Majik DSM, ici reprise et améliorée.

 

Réseau audiophile

La base technique étant posée, l'une des caractéristiques principales du produit reste sa fonction réseau, passant par sa puce WiFi ou son connecteur Ethernet.

Compatibilité avec les protocoles AirPlay, DLNA, Spotify Connect et avec le système Roon : le produit part sur de très bonnes bases. Ce n'est pas tout, puisqu'il est également possible de se connecter directement aux services de streaming Qobuz et Tidal. Concernant la compatibilité AirPlay 2, le constructeur indique qu'elle sera intrégrée dans une future mise à jour, ce qui est une excellente nouvelle pour les utilisateurs Apple.

Majik DSM ONmag 1 1

La configuration des services ainsi que les divers réglages connectés de l'appareil passent soit par l'application Linn dédiée, soit par l'application Kazoo.

Ainsi, le Majik DSM ne change-t-il pas fondamentalement la donne par rapport à sa précédente itération. Nous avons affaire à un produit plus compact, 350 x 100 x 350 (l x h x p) pour 4,1 kg contre 381 x 91 x 355 mm pour 4,9 kg. La modernisation de la plupart de ses composants devrait également se ressentir. Mais, nous pouvons également pointer du doigt l'étrange économie faite sur la connectique, de même que le passage à une amplification de puissance en classe D. Pour cette dernière nous espérons simplement que cela ne brisera pas la très belle musicalité que nous avions appréciée lors de notre test.

Majik DSM ONmag 4

Bien sûr, le Majik DSM se destine plus que jamais à être le centre de l'écosystème Linn Majik, avec la platine LP12 et l'une des deux enceintes, Majik 109 (format bibliothèque) et Majik 140 (colonne).

Le Linn Majik DSM de dernière génération est annoncé à 2 950 euros hors taxes ; son prix devrait donc logiquement s'élever à environ 3 500 - 3 550 euros TTC, un tarif égal à celui du précédent Majik DSM. 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Linn

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework