Yamaha dévoile une gamme de 8 casques et écouteurs Bluetooth à la technologie adaptative

 Yamaha YH E700

Lorsqu'on parle de Yamaha, on ne songe pas immédiatement aux casques et écouteurs, mais plutôt à ses nombreuses électroniques et enceintes, dont la très haut de gamme série 5000. Et pourtant, le constructeur japonais a toujours proposé des casques éminemment innovants, comme sa série de modèles planaires de la fin des années 70. Un pied dans le futur, Yamaha vient de présenter pas moins de huit nouveaux produits, dont le casque Bluetooth à réduction de bruit YH-E700, modèle aux prétentions haut de gamme. Viennent le rejoindre un second casque nomade ANC (YH-E500), trois modèles d'écouteurs zéro fil (TW-E7, TW-E5 et TW-E3), et trois références d'écouteurs Bluetooth tour de nuque (EP-E70, EP-50 et EP-E30). De quoi avoir l'embarras du choix.

Casques Bluetooth et ANC YH-E700 et YH-E500 : audiophilie nomade et casquée à la sauce Yamaha

Deux modèles de casques Bluetooth ANC ont donc été présentés par la marque.

Premièrement le YH-E700, un casque Bluetooth à réduction de bruit désirant se confronter aux modèles haut de gamme du genre. Particulièrement imposant, ce casque circum-auriculaire, décliné en noir et en blanc crème, intègre une puce Bluetooth 5 avec support des codecs SBC, AAC et AptX Adaptive, le plus récent codec de Qualcomm. Pour rappel, le support de l'AptX Adaptive implique également une rétrocompatibilité avec l'AptX et l'AptX HD.

Yamaha YH E700 01

La marque insiste bien sur le côté intelligent de son casque, qui intègre une solution de réduction de bruit hybride (deux microphones par côté) baptisée Advanced ANC, mais surtout une analyse sonore permanente. Cela passe ainsi par une captation du son à l'intérieur des coques, afin de détecter une éventuelle fuite (coussinets mal placés par exemple) et de s'y adapter, ce que la marque appelle "Listening Optimizer". Mais cela permet également au YH-E700 de prendre en compte l'environnement extérieur, de manière à moduler sa réduction ou déclencher un retour sonore. Cette seconde fonction est appelée "Listening Care".

Tout cela pourra bien sûr être piloté sur l'application dédiée Yamaha. En bref, le YH-E700 compte rivaliser avec les casques les plus intelligents, comme le Sony WH-1000Xm4.

Yamaha YH E700 02

Sa partie sonore, reposant sur des transducteurs de 40 mm, affichera une réponse en fréquence de 8 Hz – 40 kHz. Bien sûr, Yamaha conserve une prise jack pour un raccordement filaire.

Les contrôles du casque ne seront a priori basés que sur un principe tout en boutons (à confirmer), avec l'intégration d'un appel aux assistants vocaux (compatible Google et Siri).

L'autonomie est tout à fait impressionnante, puisque Yamaha annonce 35 h avec réduction de bruit activée.

Yamaha YH E700 03

S'il faut trouver un vrai bémol, ce serait immanquablement son poids de 325 g, soit 70 g de plus que les modèles de Bose et Sony équivalents, ce qui commence à se ressentir.

Yamaha ne précise pas encore de date de sortie ni de prix pour l'Europe, mais le YH-E700 est déjà disponible aux Etats-Unis, au prix de 350 $, ce qui pourrait bien le rapprocher des 375-400 euros une fois en France.

Moins ambitieux mais néanmoins très intéressant, le YH-E500 est plus simple mais surtout plus compact. Ce casque supra-auriculaire (coussinets se posant sur les oreilles) n'utilise qu'une réduction de bruit classique, c’est-à-dire avec un seul microphone par côté. Le YH-E500 conserve cependant l'essentiel des fonctions : retour sonore et analyse "Listening Care" en premier lieu.

Yamaha YH E500 01

Sa puce Bluetooth 5 ne prend plus en compte l'AptX Adaptive, mais va tout de même intégrer le support de l'AptX HD, ce qui n'est pas si courant dans sa gamme de prix.

La partie sonore s'appuie sur des transducteurs de 40 mm, pour une réponse en fréquence de 20 Hz – 20 kHz. Ce casque n'abandonne pas non plus sa prise jack.

Enfin, l'autonomie atteint des sommets, à savoir pas moins de 38 h en utilisation ANC.

Yamaha YH E500

Annoncé à 180 $ aux Etats-Unis, ce très petit casque de seulement 195 g pourrait faire le bonheur des amoureux de la légèreté.

 

Écouteurs true wireless TW-E7, TW-E5 et TW-E3 : pour tous et pour tous les budgets

Les écouteurs Bluetooth zéro fil (aussi appelés True Wireless) de la gamme Yamaha TW-E partagent le même design général, une ergonomie semblable et une certification IPX5, mais affichent des ambitions diverses.

Les écouteurs haut de gamme TW-E7 sont un peu les équivalents technologiques du casque YH-E700. Ainsi cumulent-ils un système de réduction de bruit active, la fonction "Listening Care", ainsi qu'un mode Ambient (retour sonore), le tout dans un intra-auriculaire.

Yamaha TW E7

Dotés d'une puce Bluetooth 5 avec support de l'AptX (plus haut codec vraiment implémentable sur des écouteurs zéro fil), les TW-E7 conservent des contrôles tout en boutons. Bien que cette solution ne soit pas aussi moderne que le tactile, cela leur permet d'être bien plus utilisables sous la pluie et/ou en usage sportif.

Ultime raffinement, le boîtier de recharge est assez compact et compatible avec la charge à induction (sans fil). La partie sonore s'articule autour d'un transducteur dynamique de 6,2 mm, une taille standard pour ce type de produit.

Yamaha TW E7 01

Enfin, l'autonomie du TW-E7 est annoncée à 5 h en simple charge avec ANC, ce qui est dans la moyenne, sans plus. Le boîtier assure quant à lui trois recharges supplémentaires.

 Yamaha TW E5

Les TW-E5 sont très proches des TW-E7. En revanche, ils font l'impasse sur la réduction de bruit active ainsi que la recharge sans fil du boîtier. Ces écouteurs conservent le même driver, le même support des codecs, ainsi que le mode "Listening Care" et le retour sonore. Sans ANC, l'autonomie passe à 6 h 30, avec là aussi trois recharges supplémentaires possibles via le boîtier.

En bref, un produit très honnête si la réduction de bruit n'est pas vitale pour vous.

Petits frères des deux autres, les TW-E3 constituent une version encore allégée des TW-E5. Le retour sonore disparaît pour ne conserver que le mode "Listening Care", l'autonomie passe à 6 h et le transducteur est une référence un peu plus simple de 6 mm.

Yamaha TW E3

Nous n'avons pas non plus de date ni de prix officiels pour la sortie de cette gamme d'écouteurs True Wireless. Aux Etats-Unis, les prix respectifs des TW-E7, TW-E5 et TW-E3 sont de 230 $, 160 $ et 130 $.

 

Écouteurs tour de nuque EP-E70, EP-50 et EP-E30 : has been le fil ?

Dernière gamme présentée, la série EP se charge de perpétuer la tradition des écouteurs intra-auriculaires avec tour de nuque. Moins compacts que les True Wireless, ceux-ci peuvent potentiellement aller beaucoup plus loin, que ce soit en matière d'intégration de composants audiophiles (DAC et ampli) ou d'autonomie, en déportant batterie et composants sans problème de place.

À ce titre, l'EP-E70 est un produit extrêmement ambitieux. Tour de nuque rigide, il intègre à la fois la réduction de bruit active Advanced ANC du casque YH-E700, les fonctions "Listening Care" et "Listening Optimizer", ainsi que le retour sonore. De même, sa puce Bluetooth 5 prend en charge les codecs SBC, AAC et AptX Adaptive, ce qui très rare sur des écouteurs.

Yamaha EP E70 02

La place disponible sur le tour de nuque permet de caler des commandes complètes, mais surtout une batterie grand format ; l'autonomie atteint ainsi 18 h avec ANC.

Yamaha EP E70

Sa partie sonore est assurée par un large transducteur de 9,2 mm, ce qui devrait permettre une meilleur aisance dans le bas du spectre par rapport aux modèles True Wireless. Cerise sur le gâteau, son port USB-C peut se raccorder à un smartphone (ou PC) afin de servir d'entrée audio. Il est même possible de raccorder le produit en jack, via son câble USB-C vers jack 3,5 mm fourni (avec adaptateur pour prise d'avion également).

Plus simple et moins dispendieux, l'EP-E50 conserve la plupart des éléments et fonctions de son grand frère, tout en lâchant un peu de lest. La réduction de bruit est classique et non plus hybride, et la fonction "Listening Optimizer" n'est plus de la partie. De même, sa puce Bluetooth n'assure plus la gestion du codec AptX Adaptive, restant sur une doublette AptX et AptX HD déjà très satisfaisante.

Yamaha EP E50

Sa partie sonore reste très proche, utilisant un transducteur de 9 mm (contre 9,2 mm pour l'E70). En revanche, le poids plus réduit (35 g contre 60 g) fait que la batterie, sans doute moins imposante, n'assure plus qu'une autonomie de 9 h avec ANC.

Petit dernier de la bande, l'EP-E30 est l'équivalent des TW-E3 en tour de nuque. Ainsi se passe-t-il de réduction de bruit active, de retour sonore ou de fonction "Listening Optimizer". Les codecs supportés sont réduits à la très classique paire SBC/AAC et le transducteur perd encore un peu de sa largeur : il s'agit d'un 8,6 mm toujours confortable. Pesant 20 g seulement, l'EP-E30 annonce pourtant une autonomie de 14 h. La simplicité même.

Yamaha EP E30

Pas encore annoncés pour l'Europe, les EP-E70, EP-E50 et EP-E30 sont disponibles aux Etats-Unis pour des tarifs respectifs de 270 $, 160$ et 60 $.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Yamaha, IFA 2020

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework