iFi Audio micro iDSD Signature : édition limitée et dernier tour de piste d'un grand classique des DAC/amplis casque portables

 iFi Audio micro iDSD ONmag 15

Excellent DAC-ampli transportable, à la frontière du nomade et du modèle de bureau, le micro iDSD d'iFi Audio est un petit classique du genre. Largement amélioré en 2017 avec une nouvelle version micro iDSD Black Label (que nous avions pu tester), se parant pour l'occasion d'une robe noire, l'engin a su conserver toutes ses qualités. Et pourtant, après de nombreuses années de succès, le micro iDSD va quitter la scène, non sans se dévoiler dans une ultime version en édition limitée, le micro iDSD Signature.

Bleu comme la nuit

Pour se démarquer immédiatement de ses deux aînés, l'iDSD Signature prend une assez belle teinte bleu nuit. Le design général reste le même, à savoir qu'il se présente sous la forme d'un petit lingot d'aluminium extrudé de 177x67x28 mm, fonctionnant sur batterie. Ce choix d'une alimentation sur batterie, même en mode bureau, est justifié par la plus grande stabilité et le parasitage moindre que son signal continu génère, là où l'utilisation d'un circuit transformateur peut engendrer plus de problèmes.

L'autonomie annoncée de l'iDSD Signature varie entre 6 h et 12 h suivant les usages, ce qui n'est pas incroyable mais pas honteux non plus, surtout en prenant en compte ses composants.

iFi Audio micro iDSD ONmag 6

Extérieurement, l'un des points les plus marquants réside sans aucun doute dans l'arrivée d'une sortie casque symétrique au format jack 4,4 mm (Pentaconn), se substituant à la précédente prise jack 3,5mm. À ce titre, il n'y a pas de changement véritable de topologie d'amplification, puisque son circuit S-Balanced, sorte d'hybride entre asymétrique et symétrique, fonctionne aussi bien avec une prise jack 3,5 mm ou 6,35 mm, qu'avec une prise 2,5 mm ou 4,4 mm, en réduisant au maximum les problèmes de diaphonie (quand l'un des canaux stéréo vient parasiter le second).

iFi Audio micro iDSD ONmag 8

La plupart des changements du micro iDSD Signature, par rapport à la version Black Label, sont essentiellement esthétiques. La charge de la batterie par exemple, est maintenant placée sur un port USB-C placé sur la tranche droite, à côté d'un nouvel indicateur de batterie. La molette de réglage, ainsi que les commutateurs XBass+ et 3D+ ont été redessinés. L'indicateur LED, permettant d'associer une qualité sonore à une couleur, prend à présent place en façade. Des petits pieds amortisseurs en silicone sont également présents en standard. Enfin, autre changement très visible, les façades avant et arrière ont été retravaillées, pour adopter un aspect plus propre, moins débordant.

iFi Audio micro iDSD ONmag 5
Petit point par petit point, la forme est déjà assez différente de celle du précédent modèle, rendant l'iDSD Signature plus moderne.

 

Une technique atypique

Les fonctions du micro iDSD Signature restent bien évidemment les mêmes qu'avant. Nous avons un petit DAC-ampli à tout faire, assez complet et très puissant, transportable et non vraiment nomade. L'interface numérique passe soit par son entrée USB-A mâle, toujours très particulière mais avec quelques avantages, ou en SPDIF. Cette dernière interface, sous la forme d'une prise jack 3,5 mm, regroupe à la fois une prise optique Toslink et une prise coaxiale (via adaptateur fourni). S'il n'assure pas la pure fonction d'amplificateur (pas d'entrée analogique), ce modèle intègre une sortie préamplifiée en RCA, pouvant également fonctionner en simple sortie Ligne, ce qui lui permet déjà de s'immiscer dans l'univers des enceintes.

iFi Audio micro iDSD ONmag 1

Le socle de conversion numérique-analogique, que la marque appelle "Digital Engine", repose toujours sur une structure Dual DAC de puces Burr-Brown entrelacées, plus que probablement les mêmes Burr Brown DSD1793 que celles qui équipent la version Black Label. Ce choix assez atypique, dans un paysage totalement envahi par les puces AKM et Sabre (et un peu de Cirrus Logic) est assez rafraîchissant. Ces DAC Burr-Brown ont la particularité de pouvoir totalement séparer les circuits prenant en charge le PCM et ceux prenant en charge le DSD.

Le micro iDSD Signature peut prendre en charge les fichiers PCM jusqu'en 32 bits / 768 kHz, le DSD512 en natif, ainsi que le MQA. La gestion du jitter passe par une horloge iFi GMT, avec gestion intelligente du buffer.

L'une des améliorations internes, vraiment explicite, est l'optimisation du circuit d'amplification, permettant selon la marque d'améliorer la qualité des textures et le niveau de détails.

iFi Audio micro iDSD ONmag 3

Cette amplification, très puissante (jusqu'à 4 100 mW sous 16 Ohms et 166 mW sous 600 Ohms), mêle des amplis op customisés OV2028 et OV2627, à des composants de grande qualité, comme les condensateurs multicouche C0G de TDK, les condensateurs type ECPU et OS-CON de Panasonic, ou encore des résistances et bobines des constructeurs japonais Taiyo Yuden et Murata. Enfin, le design de ce circuit est à couplage direct (sans condensateur de couplage).

Mais la plus grande force de cet appareil repose, selon nous, sur la richesse des réglages. Cela passe par les fonctions XBass+ et 3D+, accessibles via deux commutateurs. Le Xbass+ permet de donner un boost dans les basses, sans déborder sur le reste des fréquences. Le 3D+ promet quant à lui de projeter un peu plus la scène sonore, évitant le son "dans la tête" d'un casque audio. Autre avantage, le micro iDSD Signature offre la possibilité de jouer sur un grand nombre de préréglages du filtrage de sortie de l'étage numérique, ou encore de définir le niveau de puissance de l'amplification. Ce dernier réglage peut ainsi osciller entre le mode Eco, permettant d'étendre la batterie, le mode Normal, pour la majorité des configurations, et le mode Turbo, pour les casques les plus gourmands.

iFi Audio micro iDSD ONmag 14

Cet ultime rafraîchissement est d'autant plus précieux que ce modèle sera produit en nombre limité (iFi Audio n'apporte aucune précision sur la quantité). Un peu plus cher que le précédent micro iDSD Black Label, cet iFi Audio micro iDSD Signature est disponible au prix de 700 euros (contre 650 euros environ pour le Black Label).


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: iFi Audio

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework