Mytek Empire Dac/Streamer/Preamplifier : il faut un royaume pour s'offrir ce streamer audiophile High End

Mytek Empire ONmag

Empire, la nouvelle gamme du fabricant Mytek Audio, risque de faire grincer des dents les adeptes de la marque. Si celle-ci ne propose habituellement pas des tarifications ultra abordables, elle n'est pas inaccessible pour autant. Tout l'inverse de ce nouvel Empire DAC/Streamer/Preamplifier (quel nom à rallonge !), un modèle très haut de gamme et étonnamment mystérieux (pour preuve, une unique photo de l'appareil est disponible sur le site de la marque).

Un lingot d'aluminium au toucher golfique

Caractéristique de la marque Mytek, le châssis de l'Empire est une imposante pièce d'aluminium usinée dans une seul bloc, plutôt élégant, aux faces légèrement inclinées, mais surtout marquées par une surface en partie grêlée, au relief en petites boules. Que l'on aime ou pas, cela fait partie de la petite touche du fabricant. Ses dimensions sont de 43 x 8,9 x 35,5 cm (L x H x P) pour 9 kg, ce qui reste tout à fait acceptable.

L'Empire Dac/Streamer/Preamplifier n'est pas le premier streamer de Mytek, mais il passe un cap en termes de modernité, ce qui se traduit, enfin, par un écran de navigation tactile, en couleur. Nous avons vu plus imposant, mais cet afficheur paraît suffisamment large pour assurer une navigation confortable.

Comme son nom l'indique, cet appareil de Mytek s'acquitte des fonctions de streamer, mais également de DAC et de préamplificateur ; il intègre ainsi les connectiques et modules suivants (sachant que le nombre de prises d'un même type n'est jamais précisé) :

  • entrées réseau : prise Ethernet et module WiFi ;
  • entrées numériques : coaxiale, optique, AES/EBU, USB, HDMI ARC ;
  • sorties numériques : coaxiale, USB, HDMI (prise en charge de 2 à 8 canaux), Ethernet et WiFi (pour une utilisation comme simple lecteur/relais) ;
  • entrées analogiques : 7 entrées Ligne (dont des entrées XLR, RCA, Phono MM et Phono MC), 2 entrées préamplifiées (XLR et RCA) avec sensibilité réglable ;
  • sorties analogiques : 2 sorties préamplifiées (XLR et RCA) et une sortie casque.

Malheureusement, ce Mytek Empire n'assure visiblement pas la fonction d'amplificateur de puissance, ce qui obligera les utilisateurs à passer par un modèle dédié. Quel hasard extraordinaire, Mytek lancera dans le courant de l'année 2021 le second modèle de la gamme Empire, l'Empire Monobloc Amplifier, destiné à fonctionner de conserve avec l'Empire Dac/Streamer/Preamplifier.

 

Du très haut de gamme discret, propulsé par RoonOs

Base de fonctionnement du produit, RoonOs est ici utilisé pour la navigation et la gestion réseau de l'appareil. Très connu des audiophiles, ce système assez complet permet d'accéder à la plupart des services de streaming (les services lossless et HD en particulier) et de gérer la musique stockée sur le réseau local. L'Empire peut ainsi être contrôlé grâce à son écran tactile en façade, mais également via l'application dédiée Roon Remote.

Un point n'est pas oublié par Mytek, celui du stockage interne, particulièrement utile en cas de panne Internet. Le fabricant ne s'est pas moqué du monde sur ce point, puisqu'un très large SSD de 8 To est intégré au lecteur, ce qui devrait permettre de stocker une discothèque plus que conséquente, à moins d'être un adepte du DSD512, bien sûr.

La conversion numérique-analogique passe par une structure dual-DAC (un DAC par canal) d'ESS Sabre ES9038Pro, à savoir le top de chez ESS. Cela permet à cet appareil d'être compatible 32 bits / 768 kHz en PCM, DSD512, et de décoder en hardware le MQA. Mytek annonce une dynamique de 133 dB, une valeur qu'il faut toujours prendre avec des pincettes, en l'occurrence un peu délirante car sans doute pondérée et mesurée sur une fréquence particulière (mais puisque la plupart des autres marques utilisent le même procédé, comment le reprocher à Mytek).

Très peu loquace (euphémisme) sur le circuit de préamplification en lui-même, ainsi que sur l'étage de préamplification phono, ce qui est un comble pour du très haut de gamme, Mytek se contente d'évoquer la topologie entièrement dual-mono et symétrique, ainsi que l'utilisation d'une amplification séparée pour chaque canal, sans apporter de précisions concernant les composants ou modules utilisés, ni même les caractéristiques techniques. Mytek précise toutefois que l'ensemble DAC + préamplification est géré par le même noyau central MytekOS (Roon n'étant présent que pour l'interface et la gestion réseau).

Dernière petite étrangeté, qui nous fait là encore un peu tiquer, toutes les fonctionnalités ne seront pas disponibles dès le départ. Mytek annonce ainsi deux mises à jour du firmware à venir :

  • le firmware V2.0, prévu pour le second trimestre 2021, permettra de débloquer l'ensemble des fonctionnalités du préamplificateur ;
  • le firmware V3.0, prévu pour le dernier trimestre 2021, apportera des fonctions de traitement sonore (DSP) avancées.

Ce Mytek Empire Dac/Streamer/Preamplifier, encore un peu mystérieux, sera disponible à la vente dès le mois de décembre, en finition noire ou métallisée, pour le piquant tarif de 20 000 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Mytek

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework