Earsonics Aero : quand un grand nom de l'écouteur haut de gamme s'attaque aux écouteurs True Wireless

Earsonics Aero ONmag 1

Voilà une surprise qui n'en est pas vraiment une, puisque tout le monde s'y met à présent : Earsonics vient tout juste d'annoncer la sortie prochaine de ses écouteurs zéro fil Aero. Forcément, la marque met le paquet sur son savoir-faire en matière de qualité sonore, mais n'en oublie pas le reste pour autant. Découverte d'une nouveauté "de type cocorico", à l'image des Devialet Gemini.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Design classique mais reconnaissable

Forcément, Earsonics ne révolutionne pas le design des écouteurs True Wireless, ce type d'objet restant assez cadré et peu propice aux envolées artistiques. Ainsi, pour ses Aero, Earsonics propose-t-il une approche façon Apple AirPods, avec une partie supérieure intégrant le haut-parleur et la batterie, ainsi qu'une tige contenant le reste des composants électroniques.

Pourtant, même ainsi, la marque tire plutôt bien son épingle du jeu. Les Aero arborent des lignes arrondies, un logo astucieusement mis en relief et de petits sillons à la base de la tige. Ces écouteurs sont également certifiés IPX4 (résistance à la plupart des projections d'eau), ce qui est clairement devenu la norme en 2020.

Earsonics Aero ONmag 2

De type intra ou semi-intra (les canules étant visiblement assez courtes), les Earsonics Aero semblent relativement compacts. Cette compacité se retrouve également dans la boîte de rangement/recharge, assez proche de celles qui accompagnent les modèles récents de Huawei, comme les Freebuds 3i. Cela permet de les placer sans aucun problème dans une poche de pantalon. Le boîtier intègre un système de voyants à Leds afin de vérifier le niveau de charge. Earsonics ne fait pas état d'une compatibilité avec la recharge à induction ; seul l'USB-C devrait être présent.

L'autonomie annoncée s'élève à 7 h en simple charge et 21 h avec le boîtier, dans la bonne moyenne donc.

Earsonics Aero ONmag 3

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Propulsé par Qualcommn... Et par Earsonics

Passage obligé ou presque pour toutes les marques du genre, Earsonics s'est appuyé sur Qualcomm pour une grande partie de l'électronique. Ainsi sa puce Bluetooth 5 est-elle conçue par le géant américain - elle assure à la fois la prise en charge du codec AptX et de la technologie TrueWireless Stereo Plus. Cette dernière permet, si les écouteurs sont connectés à des smartphones compatibles (avec des puces Qualcomm/Snapdragon récentes), de séparer le canal gauche et le canal droit lors de l'envoi, pour les transmettre sur les deux écouteurs respectifs, chose qui est impossible avec le standard du Bluetooth (fonctionnant en maître/esclave ou en interception de flux). Cela constitue un avantage certain pour la stabilité du signal et la consommation.

Les Earsonics Aero bénéficient également d'une fonction kit mains-libres, probablement propulsée par Qualcomm (algorithme d'isolation de la voix via deux microphones), ainsi que de contrôles tactiles. Grâce à l'intégration d'une très large zone tactile, on accède à des commandes complètes et aux assistants vocaux compatibles - Google, Siri, ou Alexa.

Earsonics Aero ONmag 4

Mais la force de ces écouteurs résidera, immanquablement, dans leur partie sonore. Celle-ci surprend légèrement, puisqu'Earsonics n'use pas ici de transducteurs à armature équilibrée, sa marque de fabrique (même si l'apparition des Stark et Blade a changé la donne). Au lieu de cela, la marque française intègre un transducteur dynamique de 6 mm, avec membrane en graphène (très probablement utilisé en surcouche, comme sur les Melomania 1). La problématique des transducteurs à armature vient probablement de la place disponible, ainsi que des caractéristiques particulières de ce type de haut-parleurs, pas forcément bien gérés par les DAC/amplificateurs intégrés dans les écouteurs True Wireless.

En plus de ce transducteur, tout de même très ambitieux, Earsonics a développé un traitement sonore maison, baptisé AEQ (Active Audio Processing), qui permet d'égaliser le signal audio en temps réel pour offrir la meilleure qualité possible. Forcément, l'expérience de la marque pourra largement peser dans la balance.

Les Earsonics Aero seront disponibles à partir du 15 décembre, pour un tarif de 250 euros -et 200 euros en précommande. Ainsi se positionnent-ils directement face aux Apple AirPods Pro, Sony WF-1000Xm3 et autres Bose, qui intègrent quant à eux une solution de réduction de bruit active. De l'ambition donc, que nous espérons bien retrouver à l'écoute.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Earsonics

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework