PUBLICITÉ

KEF KC62 : un caisson de basses miniature et surpuissant, pour une vraie prouesse technologique

Kef KC62 ONmag 1

Il ne manquait plus que lui pour les possesseurs d'enceintes KEF LSX, LS50 ou LS50 II. Le KC62 est un caisson de basses haut de gamme, qui se démarque de la concurrence par son extrême compacité, sans jamais sacrifier le niveau de basses ni la puissance sonore.

>>> COMPARER LES PRIX EN LIGNE pour le KEF KC62

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Plus petit qu'une LS50

Marchant sur les traces du caisson de basses KEF KF92, le KC62 se démarque surtout par son extrême compacité : il mesure 246 x 256 x 248 mm pour un poids de 15 kg (très dense). Son beau châssis en aluminium extrudé n'occupe qu'un tiers de l'espace de son grand frère KF92. Pour continuer les comparaisons, il est à peine plus volumineux que la LSX, plus petit donc que l'enceinte LS50. Tout simplement impressionnant, puisque ce caisson peut s'adapter aux très petits salons.

Sa connectique est dans la lignée de ce que nous pouvons attendre de KEF.

Kef KC62 ONmag 3

Premièrement, il est équipé d'une double entrée Ligne RCA, ce qui lui permet de fonctionner en mode mono classique (raccordé sur une seule sortie sub), ou en stéréo classique (un caisson KC62 raccordé sur l'entrée RCA gauche, et un KC62 raccordé sur l'entrée RCA droite). Dans ces configurations, il est possible d'activer ou non le filtrage passe-bas actif du caisson. À ce premier type d'entrée vient s'ajouter une entrée enceinte dite "haut rendement", destinée à raccorder le modèle à la sortie bornier d'un amplificateur de puissance, en parralèle des autres enceintes (en mode mono ou stéréo).

Il est également pourvu de deux sorties RCA (droite et gauche) afin de connecter un deuxième caisson en cascade, si la configuration stéréo n'est pas possible.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Enfin, une dernière prise, propriétaire, permet de raccorder le KC62 au récepteur sans fil de KEF, le KW1.

Kef KC62 ONmag 2

Au chapitre des réglages, en plus de ceux accessibles depuis l'application KEF Control (avec laquelle le KC62 est compatible), le caisson permet donc de :

  • activer ou non le filtrage actif passe-bas ;
  • régler (entre 40 Hz – 140 Hz) la fréquence de coupure de ce filtre passe-bas ;
  • régler le volume sonore du caisson ;
  • régler la phase via un petit commutateur (0 ou 180 °) ;
  • activer un des 5 modes de réglages sonores. Ceux-ci permettent une adaptation à la configuration de la pièce et/ou au placement du caisson (contre un mur, dans un angle) ;
  • régler le filtre passe-haut via un système de 4 commutateurs.

 

Une partie sonore révolutionnaire ?

Présenté comme l'un des produits les plus importants de la marque par un responsable de KEF, nous imaginons mal, au vu de sa taille, comment le KC62 pourrait faire des miracles dans le bas du spectre.

Et pourtant ! À l'image de ses LSX ou de ses récentes LS50 Wireless II, le fabricant annonce un petit miracle, porté par son tout nouveau haut-parleur Uni-Core.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Kef KC62 ONmag 6

Fonctionnant sur la base d'un montage (assez répandu) en annulation de forces, à savoir deux haut-parleurs dos à dos, KEF va plus loin en optimisant au maximum ce principe avec le peu de volume disponible.

Premier point, l'utilisation d'un même aimant (même ensemble magnétique) pour les deux haut-parleurs. Afin de rendre cette technologie viable, KEF intègre une bobine de diamètre différent pour les deux haut-parleurs (c'est la deuxième particularité de ce système), ce qui permet une extrême proximité sans devenir problématique d'un point de vue magnétique. La prouesse est d'autant plus grande qu'à cause de ces bobines différentes, la marque est obligée de s'adapter (via DSP) aux deux modèles pour les faire parfaitement fonctionner ensemble.

Kef KC62 ONmag 5

Enfin, KEF a également repensé totalement le système de suspension du haut-parleur, en introduisant la technologie P-Flex Surround. En semi-rouleau sur les HP classiques, la suspension est ici de type "origami", une structure complexe permettant de conserver une excellente linéarité, même avec une très forte excursion.

Grâce aux DSP (traitements numériques) intégrés, au haut-parleur Uni-Core, ainsi qu'à l'amplificateur en classe D de 1 000 W pour propulser l'ensemble, KEF annonce une réponse en fréquence de 11 Hz – 200 Hz (+- 3dB). Si les 11 Hz sont effectivement respectés, nous parlons là d'un vrai monstre, surtout si l'on considère son volume (15,6 litres) et le diamètre de seulement 17 cm des HP.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un futur roi de la basse audiophile ? Nous vérifierons cela dès que possible. Le caisson de basses KEF KC62 est annoncé pour le mois de février au prix de 1500 euros ; il sera décliné en noir et en blanc (finition mate dans les deux cas).

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Kef

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus