B.audio B.DAC EX : un streamer/DAC très haut de gamme, modulaire et durable

 B audio B DAC EX onmag

Née en 2016, la marque alsacienne d'électroniques audio haut de gamme B.audio est le genre à faire évoluer ses produits doucement, sans révolution, mais avec une certaine cohérence. Dans le cas du B.DAC EX, cette évolution se matérialise par l'introduction, dans ce qui n'était encore qu'un "simple" DAC très haut de gamme, d'une interface de lecture réseau. Le B.DAC EX est ainsi vendu comme une sorte d'extension du précédent B.DAC.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Se faire oublier

Assez imposant, le B.DAC EX n'a pourtant rien d'un mastodonte. Son châssis tout en métal est assez travaillé, plutôt élégant, intégrant un discret écran dans une petite excroissance noire en façade. Son design n'a rien d'incroyablement inspiré, surtout pour du très haut de gamme, mais n'est pas vilain du tout. B.audio n'hésite toutefois pas à affirmer que "le design du châssis a été inspiré par le mouvement des planètes", laïus qui nous paraît un peu tiré par les cheveux (même si nous avons vu pire).

L'un des intérêts de la marque française est justement de présenter une esthétique semblable pour les produits d'une même gamme, il n'y a ainsi pas de "cassure" entre différents modèles, mais au contraire une certaine continuité.

B audio B DAC EX onmag 01

La fonction première du B.DAC EX, la conversion numérique-analogique, passe par une interface déjà assez complète composée d'une entrée USB-B, de deux prises coaxiales en RCA, de deux entrées optiques et d'une prise AES/EBU (interface professionnelle).

En sortie, l'appareil intègre une paire de connecteurs RCA et une de prises XLR 3 broches. Nous pouvons voir qu'un espace encore vide, intitulé "analog input", est déjà présent, ce qui laisse envisager la possible intégration d'un module préampli.

Modulaire et complet, cultivant le secret

Streamer et DAC, le B.DAC EX va donc plus loin que le précédent modèle en intégrant une interface réseau. Celle-ci se caractérise par une puce WiFi et une entrée Ethernet, ouvrant la voie à différents protocoles : Roon, AirPlay, Spotify Connect, UPnP/DLNA, MPD (Music player Daemon), LMS, NAA. Via une application dédiée iOS/Android, il est également possible d'avoir accès aux services de streaming tels que Qobuz, Tidal et Spotify.

La conversion numérique/analogique est un peu mystérieuse, puisque B.audio ne précise pas quelle puce est utilisée, mais révèle que le B.DAC EX utilise un DAC Delta-Sigma multibit (modulateur multibit combiné à un DAC delta-sigma classique), ce qui n'est déjà pas si commun. L'appareil peut décoder le PCM jusqu'en 32 bits/384 kHz et le DSD256. Les entrées numériques (streamer inclus) bénéficient de la technologie SJR de la marque, "Source Jitter Removal", qui comme son nom l'indique est une méthode de réduction de la gigue numérique (phénomène de glissement de phase ou de dispersion lors du transfert d'un signal).

LA SUITE APRÈS LA PUB

Enfin, le B.audio B.DAC EX intègre un système de correction acoustique paramétrique, via un DSP embarqué. Ici, la marque insiste sur les importantes possibilités de réglages côté utilisateur (sur un large ensemble de filtres notamment) et non sur un système vraiment automatique comme ce que peuvent davantage proposer les systèmes Dirac. Un choix qui rebutera sans doute certains (même si un guide reste fourni), mais ravira les utilisateurs les plus avancés.

L'appareil utilise deux transformateurs toriques - un pour l'étage numérique, l'autre pour l'étage analogique - et intègre un circuit régulateur pour chaque section de l'appareil (DSP, horloge, DAC, étage de sortie, servo DC).

Enfin, terminons en évoquant l'un des intérêts mis en avant par la marque française : le côté modulaire du B.DAC EX. B.audio se targue de créer des produits destinés à durer des dizaines d'années et donc potentiellement évolutifs. Il est ainsi possible pour un possesseur du B.DAC de demander un upgrade vers le B.DAC EX, ce qui nécessitera tout de même un passage par les ateliers de la marque. À l'avenir, il devrait être possible d'upgrader également le B.DAC EX vers un nouveau modèle ou, comme précisé plus haut, de l'enrichir de modules pour élargir ses fonctionnalités.

Annoncé à 13 200 euros, le B.audio B.DAC EX affiche un tarif particulièrement salé pour un appareil de ce type, bien qu'il ne soit pas surprenant pour la marque. Décliné en noir ou en gris, ce streamer/DAC est déjà disponible.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Baudio

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework