ATC : l'enceinte Hifi haut de gamme, passive ou active, sous le sceau de la rigueur du monitoring professionnel

 AT Clasic et Tower

- article sponsorisé -

Marque issue de l'univers professionnel et cultivant à fond cette exigence technique, ATC a parfaitement réussi à introduire son savoir-faire dans l'univers de la Hifi de salon. Pas de discours acoustique ésotérique ou de laïus alambiqué sur le son ; la marque porte un message d'amélioration permanente de technologies existantes.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'héritage du monitoring pro pour une technologie acoustique toujours à la pointe

Née en 1974, la marque anglaise ATC a immédiatement adopté ce qui fera sa marque de fabrique, voire son slogan, la "non révolution permanente" : pas de rupture technologique, simplement prendre ce qui se fait de mieux et l'améliorer encore.

ATC PA 75
brochure d'une des premières version du célèbre PA75, un modèle qui avait déjà les bases techniques de hp de médiums ATC actuels

Son premier haut-parleur destiné au secteur pro, le PA75-314, était un woofer de 12" (30,5 cm de diamètre) encaissant des très hauts niveaux sonores ; il permettait d'équiper ou d’améliorer des enceintes déjà existantes.
En 1976, fort de son expertise, ATC se lance véritablement dans l'aventure de l'enceinte acoustique. Le constructeur développe le SM75-150s, un transducteur de médiums à dôme souple de 3'' (75 mm de diamètre) qui constituera ensuite une de ses autres grandes marques de fabrique. La technologie presque intransigeante des haut-parleurs ATC permet à la marque de concevoir sa première enceinte, la S50, un modèle de monitoring trois voies destiné aux professionnels du son. Cette enceinte sera ensuite la base de plusieurs déclinaisons et existe toujours aujourd'hui à travers quelques éditions spéciales.

ATC S50
Les premières versions de l'enceinte S50

Sans évoquer de révolution, ATC est également l'un des pionniers en matière d'enceintes actives. Ainsi, dès 1985, le constructeur porte-t-il une partie de sa production sur cette technologie encore peu utilisée dans l'industrie à cette époque. Il développe alors lui-même plusieurs circuits d'amplification dédiés pour les utiliser et les intégrer à ses enceintes actives.

À la même période, ATC met un pied dans le monde de la Hifi, afin d'apporter le haut niveau d'exigence de ses haut-parleurs et autres technologies dans un environnement de salon. Cette ouverture est d'autant plus intéressante que la marque ne se cache pas derrière un discours flou et ésotérique pour justifier son caractère très haut de gamme, mais met réellement en avant sa véritable identité et son expertise poussée au service des professionnels du son les plus exigeants.

Dans le domaine de la Hifi comme dans le domaine pro, ATC propose des enceintes classiques sur la forme et sur les technologies employées, mais le tout poussé à un niveau technique optimal. Cette philosophie, dont la marque n'a jamais dévié, est la recette de son succès. Aujourd'hui, en 2021, ATC est une référence dans le domaine de l'enceinte acoustique haut de gamme aussi bien pour les professionnels du son que pour les musiciens ou les audiophiles.

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

La musicalité de la Hifi, la technologie du monitoring

Avant de faire des plans sur la Hifi ou le monitoring pro, ATC s'attache à développer et construire ses propres haut-parleurs afin d'en maîtriser tous les paramètres et d’atteindre les meilleures performances. Pour le constructeur britannique, un haut-parleur performant pour le milieu pro peut devenir au moins aussi convaincant dans un salon, moyennant quelques réglages bien sûr.

ATC SM75 150S
Haut-parleur SCM75-150s, l'un des haut-parleurs de médiums les plus renommés

Le SM75-150s, son fameux transducteur à dôme souple dédié aux médiums, équipe encore la majorité de ses enceintes, dont les références les plus haut de gamme, même si on l’y retrouve dans une version bien plus évoluée qu'à l'origine. La conception basée sur un dôme souple demeure, mais ATC profite des avancées technologiques récentes, comme l'utilisation de matériaux composites de nouvelle génération. Ainsi ce haut-parleur reste-t-il l'une des références absolues de la Hifi pour la transcription du registre médium.

ATC tweeter
Tweeter SH26-76s et son approche à double suspension

Dans la même veine, son tweeter SH25-76 et sa version évoluée SH25-76s ont introduit le concept de double suspension, améliorant largement la linéarité de ce type de transducteur. Preuve de ces évolutions, la version "s" du tweeter optimise encore l'efficacité du circuit magnétique, afin de réduire le taux de distorsion harmonique tout en allant encore un peu plus loin dans le haut du spectre.

 ATC woofer
Plus classique mais ambitieux, les divers woofer de la marque intègrent tous un saladier particulièrement rigide et une membrane en fibre de papier

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les divers woofers ATC reposent quant à eux sur une même architecture générale, avec un châssis en métal moulé, une bobine ventilée et une large membrane en fibre de papier. Mais surtout, ces woofers intègrent la technologie propriétaire Super Linear. Celle-ci, assez avancée, permet de réduire au maximum les problèmes de non linéarité d'un mécanisme magnétique (ce que l'on appelle l'hystérésis) en introduisant un matériau magnétique spécial, le SLMM (Super Linear Magnetic Material). Il est utilisé en tant qu'anneau interne supplémentaire, placé dans l'entrefer entre la bobine et certaines zones de l'aimant. Cette amélioration de la structure magnétique permet notamment de réduire sensiblement la distorsion harmonique.

En dehors des woofers différents, dont le choix est lié au volume interne disponible au sein de l'ébénisterie, la plupart des enceintes ATC des séries Classic et Tower utilisent les mêmes transducteurs, avec le couple SM75-150s/SH25-76s, pour la reproduction des registres médium et aigu.

 

Actif ou passif, debout ou sur pieds, la grande Hifi pour tous

Les séries Classic et Tower sont les plus célèbres d'ATC et sans doute les plus intéressantes. Bien que tous les modèles s'appuient sur la même base générale, de nombreuses particularités permettent à chaque référence de s'adresser à un public précis.

Voici quelques précisions pour ne pas s’y perdre :

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • La gamme Classic repose sur un système de piètement bas (excepté pour la SCM20 au format bibliothèque) ; les enceintes de la série Tower sont de type colonne.
  • Une partie des modèles Classic et leurs déclinaisons en version Tower (jusqu'aux versions SCM150) partagent globalement les mêmes caractéristiques, avec quelques subtiles différences. Ainsi leurs préfixes et numéros sont-ils les mêmes, des SCM20 jusqu'aux SCM150.
  • ATC propose presque toujours ses modèles en version passive et en version active. Ces dernières possèdent ainsi leurs propres systèmes de filtrage actif et des amplificateurs dédiés pour chaque haut-parleur.
  • Toutes les enceintes Classic et Tower sont disponibles dans pas moins de sept finitions.
  • La marque est assez logique sur les suffixes des références de ses enceintes : le "A" s’applique à la version active d'une enceinte, le "SL" pour la technologie Super Linear de tous les modèles, le "T" désigne la version Tower, par opposition à son équivalent Classic.

AT Clasic et Tower
Architecture absolument équivalente,  les modèles Tower (à droite SCM-50 ASLT) et Classic (à gauche la SCM 50 SL) diffèrent par leur forme : sur les pied pour les premières, colonnes pour les secondes

La philosophie de la marque est ainsi très intéressante, car elle laisse à la fois un très grand choix dans le format de l'enceinte, pied ou colonne, dans le volume de celle-ci, mais surtout dans son alimentation, active ou passive. De quoi s’adapter à peu près à toutes les configurations.

Presque tous les modèles sont de type trois voies, avec charge bass-reflex et évent frontal, une architecture logique car directement héritée des modèles professionnels d’ATC. Plus encore, toutes les enceintes récentes (en dehors de la SCM20) intègrent le tweeter SH25-76s ainsi que le mythique haut-parleur de médiums SM75-150s. Peu importe la gamme de prix donc, tous les produits bénéficient déjà de composants très haut de gamme.

ATC SCM20SL
Entrée de la gamme classic et déjà haut de gamme, la SCM-20SL est une petit enceinte bibliothèque 

La SCM20, dans la gamme Classic et dans la gamme Tower, est "seulement" une enceinte deux voies ; elle s’avère bien plus compacte et intègre un haut-parleur de basses-médiums à double dôme. À ce titre, elle se rapproche davantage de la série Entry, l'entrée de de gamme de la marque (mais déjà très ambitieuse) principalement composée d'enceintes deux voies.

ATC étant un pionnier de l'enceinte active de monitoring, cette technologie se retrouve logiquement intégrée dans ses modèles Hifi de salon, avec les avantages d'un filtrage actif et d'une amplification parfaitement étudiée, à savoir un amplificateur à base de transistors MOS-FET pour chaque haut-parleur. Les modèles passifs n'en sont pas moins intéressants, car ils permettent de profiter des mêmes haut-parleurs avec votre amplificateur préféré, afin de donner une autre signature sonore au produit.

ATC P6 Amp
Amplificateur trois voies dédiés à quelques modèles très haut de gamme, le P6 est directement dérivé de l'amplification intégrée au modèle actif, existants à la fois dans la gamme Classic et la gamme Tower.

Cette technologie très poussée des composants tranche avec la relative simplicité formelle. Les ébénisteries des enceintes ATC sont assez classiques. Elles n’adoptent pas de formes trop arrondies ou alambiquées ; ATC ne met pas non plus en avant de matériau spécial ou de principe d'absorption révolutionnaire. Tout ce qui est vraiment mis en lumière par la marque reste technique, précis, toujours dans une logique d'amélioration, de génération en génération. Tout ou presque repose sur la qualité des composants.

La SCM50SL, que nous avons testée récemment, est l’un des modèles les plus emblématiques d'ATC. Assez volumineuse mais capable de s’intégrer sans problème dans un salon classique, cette enceinte est disponible en version active (SCM50ASL) ou passive (modèle testé). Ses équivalents en colonnes, les SCM50 ASLT (actives) et SCM50 PSLT (passives), se dotent des mêmes composants et affichent des caractéristiques très proches. Nous l'avons souligné lors de notre test, la SCM50SL est extrêmement musicale et possède pourtant la rigueur technique des enceintes High End.

 Les SCM100 et SCM150, elles aussi disponibles en versions Classic et Tower, active ou passive, se destinent aux pièces d'écoute de dimensions plus conséquentes. Seul ici le boomer (HP de basses) ainsi que le volume interne font vraiment la différence sur un plan technique.

ATC SCM 150T
Alors que les version SCM50 et SCM100 constitue déjà une proposition très haut de gamme, des enceintes comme les SCM 150 (ici en version Tower), voire les monstres SCM200 et SCM300, se destinent à de grandes salles d'écoute.

Pour les plus gourmands, deux modèles supplémentaires existent dans la gamme Tower, uniquement en version active, les SCM200 ASLT et SCM300 ASLT, deux véritables colosses destinés aux très grandes pièces d'écoute.
La rigueur extrême de composants monitoring au service d'une musicalité des plus Hifi : ATC reste sur ce point définitivement à part.

Source : http://atcloudspeakers.co.uk/
Les enceintes Hifi ATC sont distribuées en France par
Hamy Sound


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: ATC

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework