Streamer Linn Klimax DSM nouvelle génération : oui, un lecteur réseau audiophile peut vous coûter un bras !

Linn Klimax DSM

Sommet de la gamme de streamers DSM de Linn, le Klimax DSM fait partie des quelques lecteurs réseau/DAC très haut de gamme du marché. Avec ce passage à une nouvelle version, Linn modernise cet appareil atypique à travers un nouveau DAC très ambitieux.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plus beau, pour plus de sérieux ?

Petite merveille de luxe, le Klimax DSM met le paquet sur la forme. Son châssis, totalement repensé, est entièrement usiné dans un bloc d'aluminium (noir ou gris), avec une façade noire vitrée accueillant un large écran indicatif, des éléments en acier (boutons et pieds), ainsi qu'une magnifique molette centrale abritant une centaine de petites Leds, taillée dans l'acier et recouverte de verre. Un appareil dont la présentation est soignée donc, dans la lignée des produits Klimax de Linn (comme les enceintes Klimax 350). Sa taille et son poids sont déjà assez conséquents : il mesure 350 x 126 x 350 mm pour 16,4 kg.

Linn Klimax DSM 01

L'interface est classique mais déjà assez complète pour un streamer :

  • entrées numériques : 1 optique Toslink, 2 RCA SPDIF (dont une configurable en sortie numérique), 1 prise USB-B, 1 prise HDMI ARC. Une variante AV du produit existe ; elle gagne 4 prises HDMI et troque la connectique HDMI ARC pour de l'eARC ;
  • entrées analogiques : 2 entrées RCA Phono
  • sorties : 1 XLR, 1 RCA ;
  • entrées réseaux : Ethernet, Ethernet optique de type SFP (prise que l'on retrouve sur les box Internet), 2 prises Exakt Link de Linn (transmission propriétaire entre le streamer et certains appareils de la marque), interface WiFi, puce Bluetooth 4.2 ;
  • services intégrés : Tidal, Qobuz, Spotify Connect, AirPlay, Roon, TuneIn, Calm Radio.

Linn Klimax DSM 02 

Un DAC Organik pour un rendu Orgasmik ?

Pour bien commencer les choses, Linn sépare ici la plupart des étages les uns des autres par divers partitionnements et unités isolées.

Mais le point technique le plus mis en avant sur ce nouveau Linn Klimax DSM est l'intégration de son premier circuit de conversion 100% maison, l'Organik DAC. Celui-ci repose sur un processeur de traitement FGPA (puce programmable) pour certaines étapes (type upsampling ou contrôle du volume) et un étage de conversion entièrement en composants discrets, le tout piloté par un oscillateur "ultra bas jitter" développé pour l'occasion. Une manière, sans doute, de justifier en partie le prix de l'ensemble. À voir si cette solution fait vraiment mieux que les DAC haut de gamme intégrés modernes, ceux-ci n'étant vraiment limités que par leur possible intégration.

Linn Klimax DSM 04

LA SUITE APRÈS LA PUB

La marque agrémente son discours sur cette conversion en précisant que la technologie Organik constitue la conversion la plus avancée jamais intégrée sur un produit Linn, avec le "son le plus naturel qui soit".

 

Annoncé à environ 30 000 euros (version classique et AV), ce nouveau Klimax DSM se classe dans qui se fait de plus dispendieux en la matière.

Linn Klimax DSM 03

En parallèle, Linn utilise maintenant sa conversion Organik sur les nouvelles versions des enceintes actives Klimax 350, ainsi que sur l'interface Klimax Exaktbox, pour des prix respectifs de 57 500 euros et 15 000 euros. Il est même possible d'upgrader les anciens produits avec une carte Organik, pour une addition toujours aussi salée : 10 800 euros pour les Klimax 350 (un DAC par enceinte), 5 400 euros pour le Klimax Exaktbox.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Linn

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework