M2Tech Young MkIV : mini Rockstars du DAC/préampli, italienne mais sobre

 M2Tech Young MkIV ONmag 1

Marque italienne à l'identité particulièrement marquée, M2Tech délaisse l'exubérance de certaines marques haut de gamme pour mieux uniformiser sa gamme d'électroniques. La série Rockstars, en particulier, propose de nombreux appareils dotés du même type de châssis. Dernier produit annoncé de cette série, le Young MkIV combine DAC et préamplificateur, le tout dans un format ultra compact.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La boîte à tout (bien) faire

Qu'on aime ou non ce parti pris, le châssis du Young MkIV, semblable à celui des autres modèles Rockstars, est à la fois élégant et très discret. La façade laquée, l'arrière (avec les connectiques) et la PCB s'articulent tous autour d'une structure en aluminium anodisé, tout en reposant sur des pieds très discrets.

Par ce procédé, la marque organise parfaitement ses appareils, en les présentant comme un ensemble beaucoup plus attractif que des produits séparés au design différent. De plus, c'est aussi une manière de gagner de la place, puisque le Younk MkII et ses congénères ne mesurent que 200x200x50mm, ici pour 2,5 kg.

M2Tech Young MkIV ONmag 3

Malgré la petite surface disponible sur la face arrière, sa connectique est particulièrement complète. Le Young MkIV met le paquet sur l'interface numérique : 1 prise USB-B, 1 optique Toslink, 1 prise SPDIF en RCA, ainsi qu'une prise AES/EBU en XLR et même une interface I2S sur prise HDMI (standard PS Audio). Enfin, une puce Bluetooth est également disponible. Pour compléter l'ensemble, une entrée analogique RCA permet d'utiliser l'appareil en tant que pur préamplificateur.

Pour les sorties, le reste de l'espace se sépare entre une paire de XLR trois broches et une paire de RCA. Enfin, une prise casque jack 6,35 mm est disponible en façade.

L'écran OLED monochrome reprend semble-t-il la même base que celui de l'amplificateur casque Marley MkII. Celui-ci affiche les informations et permet, grâce à la molette cliquable multifonction, d'aller assez loin dans les réglages.

L'alimentation est déportée sur un adaptateur dédié, lequel permet d'éviter les interférences électromagnétiques. Pour aller encore plus loin, l'appareil est compatible avec l'alimentation haut de gamme Van Der Graaf MkII, qui prend elle aussi place dans la gamme Rockstars.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Côté technique, le constructeur fait reposer la conversion numérique sur une puce AK4497 d'AKM, modèle le plus haut de gamme du fondeur après l'AK4499 (difficile à trouver depuis l'incendie subi par AKM). Le Young MkIV est ainsi compatible PCM 32 bits/768 kHz, DSD512 et peut décoder le MQA en natif. Il possède ainsi le label MQA et MQA Master.  

M2Tech Young MkIV ONmag 2

M2Tech a également retravaillé les étages analogiques. La sortie est ainsi pilotée par un réglage de volume numérique de haute précision et la tension de sortie double par rapport à la génération précédente : 10 VRMS sur sortie XLR et 5 VRMS sur sortie RCA. L'amplification casque, quant à elle, repose sur une architecture en classe AB. Point très pratique, le niveau des trois différentes sorties peut être réglé indépendamment.

Petit, complet, haut de gamme, le M2Tech Young MkIV est disponible au prix de 2 000 euros. Un tarif assez élevé, mais pour un produit qui reste assez à part.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: M2Tech

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework