Weiss, des DSP de remastering pro pour de la Hifi High End suisse

Weiss DAC501502 DSP501502 electronique highend Hifi Suisse2

Weiss est une marque Hifi High End artisanale suisse dont les ateliers sont basés non loin de Zurich. Ses derniers modèles d’électroniques, les convertisseurs et processeurs numériques DAC501, DAC502, DSP501 et DSP502, peuvent maintenant être mis à jour via des logiciels qui proposent un égaliseur et une optimisation de l’écoute pour les casques Audeze.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Weiss : du travail de pro

Daniel Weiss, créateur de la marque qui porte son nom, a travaillé de 1979 à 1984 dans les studios suisses Willi Studer. Il y a participé à la conception d'un convertisseur de fréquence d'échantillonnage et à l'électronique de traitement du signal numérique pour des enregistreurs audionumériques professionnels. Au sortir de cette expérience, il fonde en 1985 Weiss Engineering, qui fabrique des électroniques professionnelles de mastering, c’est-à-dire dédiées au traitement de la musique après enregistrement. La série Weiss 102 conçue à l’époque a été distribuée dans le monde entier et installée chez Sony Music à New York, sous la forme de la console de mixage numérique IBIS. Celle-ci était notamment utilisée pour traiter les enregistrements de musique classique.

Dans les années 1990, la marque diversifie ses électroniques dédiées au mastering professionnel, avec la série Weiss Gambit qui comprend entre autres un égaliseur, un convertisseur analogique/numérique, un DAC pro et un convertisseur de fréquence. C’est dans les années 2000 que Weiss se met finalement à la Hifi High End et sort un DAC nommé Medea, un lecteur CD transport Jason puis le DAC202 Firewire ainsi que le lecteur réseau MAN301.

Des appareils séparés pour le traitement numérique du signal (DSP) ?

Dans une chaîne Hifi, pour écouter une source numérique comme un CD-Audio ou le flux venant d'un ordinateur, il faut un convertisseur pour transformer le signal audionumérique en signal analogique, communément appelé DAC pour Digital to Analog Converter (voir notre article ON-mag sur les DAC). Certains appareils, dont les DAC de chez Weiss, proposent en plus un traitement numérique du signal audio afin d’en optimiser les qualités à l’écoute, en fonction de la pièce, de l’enregistrement ou des goûts personnels. C’est ce que l’on appelle le traitement numérique du signal ou DSP pour Digital Signal Processing. Ce traitement du signal correspond un peu, à la sauce Hifi et ludique, à ce que font les ingénieurs du son lorsqu’ils font le mastering d’un morceau avec des appareils numériques (égaliseurs, compresseurs, réducteurs de bruit, etc.).

L’héritage de la vocation professionnelle de Weiss influence sa gamme Hifi. La marque propose donc un DSP (traitement) dans ses appareils DAC notamment les 501 et 502. Mais elle développe également des électroniques séparées qui gèrent uniquement le DSP, sans la fonction conversion (DAC). Ils sont utiles pour qui voudrait apprécier le traitement du son façon Weiss en utilisant un DAC d’une autre marque ou un ampli intégré tout-en-un. Une approche pour le moins caractéristique, voire unique, qui fait la spécificité de Weiss au pays de Nagra, de Goldmund ou de Rowen. C’est ce que Weiss appelle la D/D soit digital to digital (en référence au digital to analog), et que la marque met notamment en œuvre dans ses modèles DSP501 et DSP502.

DSP501 et 502 : tweaker son signal audio comme un pro… Ou un audiophile !

D’abord une précision : les DSP501 et DSP502 désignent exactement le même appareil avec les mêmes circuits, mais dans deux châssis d’aluminium de formats différents. Le 501 adopte un format de type boîte à chaussures tandis que le 502 arbore le format d'une chaîne Hifi classique à large façade. Comme nous le précisions plus haut, les DSP501 et 502 de Weiss se destinent aux utilisateurs qui souhaiteraient traiter un signal numérique avant de l’envoyer dans un DAC d’une autre marque que Weiss, ou vers des enceintes actives numériques.
Les deux appareils sont dotés de transformateurs toriques, avec des régulateurs de tension. Ils disposent d’entrées XLR, RCA, Toslink, USB-B et RJ45 (Ethernet). Le signal traité peut monter jusqu’à 32 bits/384 kHz ou DSD128 pour le port USB et 24 bits/192 kHz pour les autres entrées. Les sorties numériques sont des prises RCA et XLR, les deux paires pouvant alimenter simultanément deux canaux stéréo. La synchronisation au niveau des sorties est contrôlée par une horloge interne de haute précision et bas jitter. On peut régler la fréquence d’échantillonnage en sortie en 88,2 kHz, 96 kHz, 176,4 kHz ou en 192 kHz.

Les DSP501 et 502 proposent cinq modes d’écoute ou traitements du signal : room equalizer, creative equalizer, de-essing, volume constant, émulation de vinyle, crosstalk canceling, loudness control et égaliseur pour casque.

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • La fonction room equalizer optimise les réglages sonores en fonction de la pièce dans laquelle se trouve la chaîne Hifi et ce notamment pour une bonne reproduction des basses.
  • La fonction creative equalizer est un égaliseur à la disposition de l’audiophile pour régler le son selon ses goûts ou pour tenter de corriger les défauts de certains enregistrements.
  • La fonction de-essing, héritée du monde du mixage en studio, est un nettoyeur de voix qui élimine automatiquement les sibilances ou sifflantes.
  • L’algorithme volume constant met toutes les pistes au même volume, de manière à réduire la dynamique et les éventuelles nuisances, notamment utile pour les écoutes nocturnes… Or, on sait qu’en Suisse les lois sont très strictes en la matière !
  • La fonction émulateur de vinyle était jusqu’alors pour nous synonyme de produits pas très High End. Notons pourtant que chez Weiss, elle a été élaborée avec sérieux par l’ingénieure Isabelle Kernhof qui a effectué une recherche sur le sujet lors de son entrée dans l’entreprise. Cette fonction plutôt ludique établit un plancher de bruit, tasse les hautes fréquences et ajoute chaleur et douceur à l’enregistrement.
  • La fonction crosstalk cancelling (XTC), comme son nom l’indique, supprime la diaphonie, c’est-à-dire le son allant du haut-parleur droit vers l’oreille gauche et vice versa. Cette fonction a pour objectif de restituer avec la plus grande fidélité les enregistrements binauraux de morceaux live.
  • La fonction loudness control égalise les pistes automatiquement en fonction du volume d'écoute, et enfin, l’égaliseur pour casque adapte la réponse en fréquence du morceau pour une écoute avec des écouteurs ou un casque haut de gamme.

DAC501 et DAC502, la solution Weiss conversion + traitement du signal

Les convertisseurs numérique-analogique DAC501 et DAC502 disposent des mêmes caractéristiques de boîtier et des mêmes fonctionnalités de traitement du signal (DSP) que les DSP501 et 502, ainsi que des mêmes connectiques en entrée. Les flux numériques sont traités par deux puces DAC 32 bits de dernière génération, avec les mêmes fréquences d’échantillonnage et résolutions que les DSP501 et 502 de chez Weiss. Les étages de sortie sont en composants discrets ; une paire de prises RCA asymétriques et une paire de prises XLR symétriques sont disponibles. Les deux modèles 501 et 502 disposent d’une sortie jack en façade dédiée aux casques, sachant qu'une sortie casque XLR quatre broches peut être ajoutée au DAC502. Pour les sorties casque, quatre niveaux de sortie sont réglables via l’écran LCD en façade.

Roon et des logiciels de contrôle du DSP pour aller plus loin

Du côté logiciel, notons que tous ces appareils et leurs différents modes d’écoute peuvent être contrôlés et ajustés via l’application propriétaire Weiss pour iPhone et iPad. Depuis la série 5 (DAC et DSP501 et 502), l’application propriétaire Weiss est compatible avec l’application haut de gamme de gestion de bibliothèque musicale Roon (voir notre test du Roon Nucleus). Les logiciels Weiss mis à jour consécutivement à la sortie de la série 5 proposent désormais un égaliseur, mais aussi un optimiseur d’écoute pour les casques Audeze. Dans l’interface, on peut ainsi choisir son modèle de casque Audeze et bénéficier d’un traitement (DSP) optimisé du signal audio. Il s’agit d’un dispositif breveté par M. Bernhard Schwede, précise Weiss dans sa communication. Outre les casques Audeze, Weiss recommande l’utilisation d’un casque High End Mysphere 3. Créé par des ingénieurs de chez AKG, ce dernier est un bijou High End de facture autrichienne commercialisé à pas moins de 3 400 €.

Pour le traitement du signal proposé par Weiss, il faudra compter près de 6 000 € pour un DSP501 et 6 650 € pour un DSP502. Pour les convertisseurs, le DAC501 est proposé au prix de 8 900 environ et le DAC502 à près de 10 000 €. Chaque appareil est livré avec télécommande.

Source : weiss.ch


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Weiss