Skip to main content
PUBLICITÉ

Bang & Olufsen Beoplay EQ : la classe scandinave passe à la réduction de bruit active avec des écouteurs zéro fil de luxe

Bang and Olufsen Beoplay EQ 01

Il fallait bien que le prestigieux constructeur Bang & Olufsen passe à la réduction de bruit active sur ses écouteurs. C'est désormais chose faite avec les nouveaux Beoplay EQ. Sous ce nom assez modeste se cachent des écouteurs true wireless tout à fait dans l'ADN de la marque, mariant luxe et technologies les plus avancées.

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> COMPARER LES PRIX EN LIGNE pour les Bang & Olufsen Beoplay EQ

 

Un design compact et réussi, toujours aussi scandinave

On ne se refait pas lorsque l'on s'appelle Bang & Olufsen. Sans surprise, le constructeur nous livre ainsi une belle petite leçon de design simple, épuré, mais avec toujours une pointe de premium. Les écouteurs Beoplay EQ, visiblement assez peu compacts, mêlent le plastique texturé et l'aluminium anodisé (au dos). Le cerclage partiel du dos, antidérapant, est à ce titre particulièrement réussi.

Bang and Olufsen Beoplay EQ 03

Dommage que les écouteurs n'aillent pas plus loin qu'une simple certification IP54, déjà suffisante pour la majorité des usages, mais presque timide face à certification IP67 des Samsung Galaxy Buds Pro par exemple.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La structure des Beoplay EQ reste intra-auriculaire, voire presque semi-intra, avec une canule visiblement assez courte. Ici Bang & Olufsen livre quatre paires (ou plutôt quatre tailles différentes) d'embouts en silicone, ainsi qu'une paire d'embouts de la marque Comply.

Bang and Olufsen Beoplay EQ 02

Encore plus luxueuse que les écouteurs, la boîte de charge est intégralement en aluminium de "qualité militaire", tout en conservant une belle compacité. Il faudra bien sûr s'assurer de cela lors d'un test, mais la boîte des Beoplay EQ tient visiblement très facilement dans une petite poche. Celle-ci intègre une système de recharge sans fil et pèse un petit 50 g, poids relativement léger pour un modèle en aluminium.

La forme est donc résolument classique, mais pourtant premium sur de nombreux points.

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Réduction de bruit adaptative, Bluetooth 5.2 et autres technologies

Très avancé sur les considérations technologiques, Bang & Olufsen met particulièrement le paquet sur la connectivité.

Sur ce point, le constructeur équipe ses Beoplay EQ d'une très récente puce Bluetooth 5.2 (la norme n'apporte rien en elle-même, mais implique que la puce soit de nouvelle génération), avec prise en charge des codecs audio SBC, AAC, mais surtout AptX Adaptive.

Bang and Olufsen Beoplay EQ

Ce dernier, encore peu répandu sur les casques et rarissime sur des écouteurs zéro fil, est le codec de nouvelle génération de Qualcomm/CSR. Il fonctionne sur un principe semi-adaptatif, avec deux bandes passantes possibles et se permet d'être particulièrement optimisé (au moins sur le papier) sur la qualité sonore. Mais surtout, en tant que sur-ensemble des codecs AptX HD et AptX, il reste compatible avec les émetteurs ne supportant que l'un ou l'autre. Les B&O EQ peuvent donc, à l'instar des Bowers & Wilkins PI7, profiter d'une qualité sonore potentiellement très élevée (bien que le codec ne soit qu'une des parties de l'équation).

LA SUITE APRÈS LA PUB

En plus de cette gestion des codecs, les écouteurs sont certifiés MFi (Apple) et sont compatibles avec l'appairage rapide Windows, le Swift Pair. Malheureusement, B&O ne fournit aucune précision concernant une éventuelle connexion multipoint (connexion en flux audio sur différents appareils en même temps), ce qui aurait été une consécration.

Bang and Olufsen Beoplay EQ 05

L'architecture sonore est un peu plus classique, du moins en apparence. Comme celle des Sony WF-1000Xm4, elle repose sur un simple transducteur dynamique de taille moyenne, ici d'un diamètre de 6,8 mm, pour une réponse en fréquence annoncée de 20 Hz – 20 kHz.

Comme précisé précédemment, Bang & Olufsen opte pour une réduction de bruit active d'architecture hybride. Celle-ci est portée par une dimension adaptative, ce qui lui permet de s'ajuster automatiquement en fonction de la situation. Bien sûr, la réduction de bruit en appel n'est pas en reste. À ce titre, ce sont pas moins de trois microphones qui équipent chaque écouteur, une disposition qui devrait, nous l'espérons, permettre aux Beoplay EQ de proposer à la fois une réduction de bruit efficace (seulement deux microphones par côté dans ce mode) et une fonction kit mains-libres très performante.

Bang and Olufsen Beoplay EQ 04

Pour aller encore plus loin, l'application dédiée B&O permettra de mettre à jour les écouteurs, d'activer et personnaliser un égaliseur, ou encore de procéder à quelques réglages ergonomiques.

Enfin, l'autonomie annoncée des B&O Beoplay EQ s'élève à 6 h 30 avec ANC, 7 h 30 sans ANC et jusqu'à 20 h en comptant le boîtier de charge.

Haut de gamme mais confrontés à de sérieux adversaires, les très premium Bang & Olufsen Beoplay EQ seront disponibles au prix de 400 euros à partir du 19 août. Ils seront déclinés en finition noir anthracite ainsi qu'en sable et or.



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


B&O, Bang & Olufsen

PUBLICITÉ