PUBLICITÉ

Cabasse The Pearl Keshi : deux perles miniatures et une sphère basseuse dans un océan de watts

The Pearl Keshi

Il n'y en a pas que pour le très haut de gamme en cette fin d'année 2021 ; la marque française Cabasse vient ainsi de dévoiler, après ses monstrueuses The Pearl Pelegrina, les très petites The Pearl Keshi. Cet ensemble connecté 2.1 se compose de deux minuscules enceintes satellites et d'un caisson de basses. Comme souvent avec les modèles actifs de Cabasse, un déluge de watts est au programme.

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> OFFRES EN LIGNE, COMPARER LES PRIX
- pour le système Cabasse The Pearl Keshi

 

De si petits orbes sonores et connectés

Il faut presque les chercher du regard pour les apercevoir sur une photo ; les enceintes The Pearl Keshi se classent dans ce qui se fait de plus discret en la matière, du moins quand on parle des enceintes satellites. En effet, ces petites sphères mesurent à peine 101 x 80 x 80 mm chacune (sphère de 80 mm sans compter les pieds) pour un poids de 550 g. Les deux enceintes sont bien sûr dédiées à la reproduction des médiums et des aigus.
Elles reposent sur un petit pied très discret en acier chromé, ce qui permet de les installer sur n'importe quel meuble, de chaque côté d'un téléviseur par exemple, mais également de les accrocher facilement au mur.
Les éléments de l'ensemble The Pearl Keshi (enceintes satellites et caisson) bénéficient d'une double coque renforcée et d'un revêtement disposant de quatre couches de peinture.

The Pearl Keshi 2

Le bas du spectre passe inévitablement par un caisson dédié, bien moins compact, mais néanmoins discret pour un tel produit. Adoptant le même design que le très imposant The Pearl Sub, ce caisson est nettement plus petit et plus léger, puisqu'il mesure 237 x 220 x 266 mm pour "seulement" 6 kg. Ainsi, l'ensemble caisson de basses + satellites pèse-t-il un peu plus de 7 kg.
La base du produit, une fois de plus, est sa philosophie connectée. À l'image des autres modèles The Pearl, les The Pearl Keshi utilisent un module WiFi et une prise Ethernet, afin de s'intégrer à l'environnement StreamControl (application dédiée) et ainsi d'accéder aux services de streaming en ligne, ainsi qu'aux fichiers stockés en réseau local. Ce n'est pas tout, puisqu'une entrée optique permet un fonctionnement sur TV (par exemple) et l'entrée jack 3,5 mm pourra prendre en charge tous les flux analogiques classiques. Dommage de ne pas avoir prévu également une prise HDMI.

Outre le contrôle via smartphone, une télécommande Bluetooth assure l'essentiel des commandes. 

8 cm de diamètre, 300 W

C'est une habitude avec les modèles The Pearl : la puissance n'est pas ce que l'on pourrait qualifier de raisonnable. Cela est d'autant plus impressionnant ici. En effet, si pour le caisson, Cabasse annonce déjà une puissance de 450 W RMS (900 W en crête), ce qui est déjà très élevé pour sa taille, les enceintes satellites promettent pas moins de 300 W RMS chacune - ce qui paraît presque louche pour des enceintes aussi menues. L'architecture de l'amplification n'est en revanche pas précisée.
Afin d'optimiser la qualité sonore, Cabasse a développé un haut-parleur dédié pour les enceintes satellites. Si sa taille n'est pas indiquée, nous savons que cette référence large bande se compose d'une membrane de 50 micromètres d'épaisseur et promet un débattement très élevé.
Le caisson de basses, pour sa part, est équipé d'un haut-parleur HELD de 17 cm. L'ensemble peut ainsi atteindre une puissance sonore (en crête) de 115 dB et mise sur une bande passante de 30 Hz – 23 kHz (aucune précision dans la mesure).
Afin de s'adapter au mieux à la disposition de la pièce, chaque satellite reprend la technologie de calibration CRCS (Automatic Room Correction System), exploitant le micro intégré afin de corriger sa partie sonore.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Disponible d'ici la fin du mois d'octobre 2021, l'ensemble The Pearl Keshi est annoncé au prix de 2 500 euros. Un tarif déjà assez élevé pour un produit aussi atypique.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Cabasse

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus