PUBLICITÉ

Shure Aonic Free, premiers écouteurs vraiment zéro fil du spécialistes des IEM (In Ear Monitor) audiophiles

Shure Aonic Free

Shure n'est pas un nouveau venu dans le domaine des écouteurs true wireless, du moins pas complètement. En effet, ses modèles Aonic 215, Aonic 4 et Aonic 5 proposaient d'exploiter des écouteurs classiques via des modules Bluetooth dédiés - une solution qui pourrait être qualifiée de zéro fil, mais qui repose davantage sur un principe modulaire que sur la notion de produit autonome. C'est là que les nouveaux Aonic Free entrent en jeu.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un peu austères ? Pas forcément

Oublions le design un peu osé des modèles Aonic précédents, sortes de duos composés d'écouteurs et d'imposants récepteurs Bluetooth. Les Aonic Free sont bien plus classiques, faisant penser à des écouteurs comme les WF-1000Xm3 de Sony.

Les Aonic Free ne sont pas ce que l'on peut qualifier de "beaux produits". Leur design légèrement allongé semble un peu daté et la surface particulièrement sobre ressort avant tout. Cette sobriété est d'autant plus marquée qu'elle se retrouve également sur la boîte de charge. En outre, aucune certification IP (résistance à l'eau) ne semble de la partie.

Shure Aonic Free 02

Toutefois, les photos peuvent être trompeuses, puisque la surface "graphite" du produit reflète déjà légèrement la lumière, ce qui donne une bien meilleure impression visuelle. Enfin, une édition rouge chromé existe, ce qui enterre définitivement la notion de sobriété.

Ici, Shure part dans une direction assez atypique pour des écouteurs true wireless : un port véritablement intra. Oubliez les produits semi-intra à canule courte, qui constituent l'essentiel du marché ; Shure perpétue ce qui existe sur ses autres écouteurs, à savoir une canule marquée. En outre, l'utilisation d'embouts en mousse à mémoire de forme de la marque Comply est un très bon point.

L'isolation passive devrait donc être assez performante. Tant mieux, car les écouteurs ne sont pas armés d'une solution de réduction de bruit active. À l'inverse, un mode Environnement permet de récupérer les fréquences atténuées par les embouts.

Shure Aonic Free 01

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le dos des Aonic Free aurait pu accueillir une belle zone tactile, mais Shure préfère s'en tenir à un simple bouton de contrôle, placé au sommet de chaque écouteur. Grâce à l'application dédiée ShurePlus Play, ces commandes sont personnalisables ; on peut également accéder à des égaliseurs paramétrables.

Mystère audio et AptX

Ce n'est pas dans les habitudes de Shure, mais le constructeur audiophile demeure particulièrement secret concernant la partie sonore des Shure Aonic Free. C'est simple, il n'indique même pas si ses nouveaux écouteurs utilisent un transducteur dynamique ou un transducteur à armature équilibrée. Nous penchons plutôt pour la première solution puisque les Aonic 215, plus haut de gamme, sont déjà équipés de ladite technologie. La seule référence de Shure au son évoque "un son clair, de qualité studio, avec des basses profondes".

Pour la connexion, le constructeur exploite une puce Bluetooth 5, avec support des codecs SBC, AAC et même de l'AptX. Surtout, cette puce est épaulée par un "amplificateur haut de gamme", ce qui pourrait laisser supposer que Shure s'est impliqué sur ce module spécifique.

Shure Aonic Free 03

Enfin, Shure annonce une autonomie de 7 h en simple charge pour les écouteurs et jusqu'à 21 h en comptant le boîtier.

Déjà en vente, les Shure Aonic Free sont vendus au prix de 200 euros. Un tarif qui n'autorise presque aucun défaut sonore.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Shure

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus