PUBLICITÉ

Gryphon Apex et Commander : un préampli stéréo et des blocs de puissance mono pour régner sur la Hifi High-End

Gryphon Apex

Marque danoise aux créations particulièrement ambitieuses, Gryphon Audio Designs vient d'annoncer deux nouveaux vaisseaux amiraux. La marque définit ainsi son Commander comme le "préamplificateur de plus avancé du marché", tandis que l'Apex est une famille d'amplis en Classe A qui "pousse cette architecture au-delà de ce qui existe". Vaste programme !

LA SUITE APRÈS LA PUB

La loi du métal

Difficile de ne pas percevoir la dimension High-End des appareils avec un tel design. Les gammes Commander et Apex sont conçues à partir de châssis entièrement en aluminium, bien évidemment pourvus d'une très épaisse façade. Un large dissipateur prend place en travers de cette façade ainsi que sur la face supérieure.

L'alimentation du Commander, placée sur une unité dédiée, dispose même d'un écran indicatif (tactile) avec façade en verre au format triangulaire.

Gryphone Commander

Dans le cas des deux appareils, l'ensemble de l'électronique est découplé grâce à une base interne construite en "sandwich" triple épaisseur : une couche de Kerrock (matériau composite fait d'hydroxyde d'aluminium et de polymère acrylique), une couche de bitume et une couche d'acier inox. Enfin, les circuits d'amplification et d'alimentation "flottent" au-dessus de ces plaques grâce à un système d'amortisseurs. En outre, les contrepointes haut de gamme permettent de parachever le découplage mécanique de l'ensemble. Pour les jusqu'au-boutistes, Gryphon propose même un stand de découplage dédié (à placer au-dessous des appareils), le StandArt Apex, disponible en option au prix de 6 500 euros (la High-End on vous dit). 

Commander, le préampli qui dirige les autres

Premier maillon de cette chaîne très haut de gamme, le Gryphon Commander se présente sous la forme d'un duo. D'un côté, l'unité d'alimentation, de l'autre le préamplificateur en lui-même.

Ce modèle hérite d'une partie des technologies présentes sur le Pandora, notamment un fonctionnement dual-mono, ou l'utilisation d'un buffer entièrement en classe A. L'appareil tente via ce dernier circuit de limiter au maximum le nombre de composants électriques.

Gryphone Commander 02

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le Commander intègre un fonctionnement sans boucle de rétroaction négative. Selon la marque, l'utilisation d'une alimentation séparée et d'un circuit très avancé permettent au Commander d'afficher un bruit de fond 50 fois plus bas que le Pandora.

Trois circuits d'alimentation sont intégrés, deux (séparés) pour les canaux et un pour le contrôle numérique. Là encore, l'ensemble des circuits numériques et analogiques sont totalement découplés. L'unité d'alimentation en elle-même utilise quatre imposants transformateurs toriques (deux par canal).

Le Commander dispose d'une entrée (stéréo) Ligne RCA, d'une entrée Ligne XLR, d'une doublette tape in/tape out (RCA et XLR) et d'une sortie type préamp (Main). Pour les sorties préamplifiés, tout est uniquement en XLR, avec deux sorties par canal.

L'ensemble Commander est annoncé à pas moins de 52 500 euros.

Gryphon Apex : classe A pleine puissance

Attention poids lourd. La gamme Apex se compose de deux modèles à l'approche technique totalement semblable : Apex Mono et Apex Stereo. Le premier est un ampli de puissance mono, qui peut être vendu par paire. Le second est comme son nom l'indique un amplificateur de puissance stéréo.

Extrêmement massif et armé de dissipateurs latéraux tout simplement colossaux, le Gryphon Apex fonctionne entièrement en classe A et exploite ce que la marque nomme le "Green Bias" (polarisation verte), une technique permettant de largement diminuer la consommation électrique en s'adaptant à la puissance demandée.

Gryphon Apex 03

LA SUITE APRÈS LA PUB

Comme précisé, la base technique des deux appareils est identique, puisqu'ils s'appuient sur la même structure dual-mono. L'un s'en sert pour un pur fonctionnement stéréo, le second conserve une approche mono, mais en profite pour augmenter légèrement la puissance de sortie, tout en améliorant les caractéristiques techniques (moins de distorsion, impédance de sortie plus faible, etc…).

Chacun des deux modèles Apex est alimenté par deux transformateurs toriques colossaux de 2000 VA, épaulés par une capacitance de 1 040 000 µF.

En étage d'entrée, Gryphon utilise un circuit de buffer à base de transistors J-FET en classe A à très basse capacitance.

Gryphon Apex 02

Plus impressionnant encore, l'utilisation de pas moins de 128 amplificateurs bipolaires pour l'amplification de puissance, ce qui explique la place occupée par les dissipateurs. Là encore, comme beaucoup d'amplis de puissance très haut de gamme, les Apex fonctionnent sans boucle de contre-réaction négative.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sans surprise, l'Apex Mono et l'Apex Stereo affichent des caractéristiques vraiment impressionnantes pour des modèles fonctionnant en classe A. L'Apex Mono peut par exemple délivrer 225 W sous 8 Ohms et monter jusqu'à 1690 W sous 1 Ohm. L'Apex Stereo n'est pas très loin, Gryphon annonçant 210 W par canal sous 8 Ohms et 1490 W par canal sous 1 Ohm.

Gryphon Apex 01

Chaque appareil pèse la bagatelle de 202 kg, pour des dimensions de 593 x 371 x 886 mm.

Pour les prix, il faut s'accrocher. Le Gryphon Apex Stereo est vendu à 82 500 euros. Une paire d'Apex Mono est quant à elle vendue au prix de 165 000 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Gryphon

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus