PUBLICITÉ

NAD M23 : très haute technologie audiophile pour cet amplificateur de puissance boosté aux modules Purifi

NAD M23

Bien que cette marque soit tout ce qu'il y a de plus Hifi, NAD ne reste pas campé uniquement sur des concepts traditionnels. Ainsi son nouvel amplificateur M23 renferme-t-il ce qui se fait de plus moderne en matière de modules d'amplification en classe D, à savoir du Eigentakt de chez Purifi. Un sommet de puissance et de technicité qui devrait ravir les audiophiles en quête de modernité.

Il est pur mon châssis

Sur la forme, NAD développe un appareil dans la pure tradition de ses modèles Hifi récents. Le M23 est principalement en aluminium brut, avec d'épaisses parois et une face supérieure en partie ajourée pour la dissipation thermique. Il est déjà assez imposant et lourd (9,7 kg), mais par rapport aux amplificateurs habituels de même puissance, il fait presque figure de poids plume.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le rôle du NAD M23 est très simple : il s'agit d'un amplificateur de puissance stéréo qu'il est possible d'utiliser en mode mono bridgé. Il est donc servi par très peu de connectiques : 2 entrées XLR et 2 entrées RCA. Sa disposition dual-mono implique que les prises de chaque canal soient très éloignées de leurs homologues du second canal.

NAD M23 02

À l'arrière, nous retrouvons un réglage du gain ajustable sur trois positions et une prise 12 V trigger, qui sert par exemple à allumer l'appareil à partir d'un préampli en amont. Le constructeur recommande particulièrement d'associer le M23 avec l'excellent ampli connecté et lecteur réseau M33 (voir notre test).

Jusqu'à 700 W de la plus moderne classe D

NAD annonce la couleur : l'appareil doit être le plus puissant possible, sans faire de concession sur la taille et encore moins sur la qualité. Forcément, une seule solution est possible, à savoir l'utilisation de modules en classe D, comme ceux que font Hypex ou Purifi (créé par un ancien ingénieur de chez Hypex). C'est cette dernière option qui a été retenue, avec une nuance de taille. En effet, les modules exploités ici, des Eigentakt, sont fabriqués par NAD sous licence Purifi. Purifi a ainsi conçu en grande partie le module en collaboration avec NAD pour l'adapter au mieux aux besoins spécifiques du M23.

Cela permet de combiner la qualité des modules Eigentakt avec des éléments comme l'alimentation à commutation de NAD. La marque annonce ainsi que son M23 profite de trois avantages majeurs : une distorsion extrêmement basse, un facteur d'amortissement très élevé et une incroyable stabilité avec les enceintes. Le tout, bien sûr, sans les défauts d'autres configurations, comme le poids, le coût et la chaleur des modèles fonctionnant en classe AB et surtout en classe A.

NAD M23 01

LA SUITE APRÈS LA PUB

Niveau puissance, difficile de faire mieux que ce modèle. En effet, le M23 délivre pas moins de 200 W par canal sous 8 Ohms, 380 W par canal sous 4 Ohms en RMS et jusqu'à 700 W RMS sous 8 Ohms en mode bridgé. Les autres données sont tout aussi impressionnantes, comme le THD max (mesuré à 200 W sous 8 Ohms) de 127 dB, le facteur d'amortissement de 800, ou encore la distorsion mesurée (20 Hz – 20 kHz) à 0,00069% en branchement XLR.

Le NAD M23 sera disponible à la fin du mois, pour un prix de 3 500 euros. Un tarif certes très élevé, mais presque raisonnable au vu de ses caractéristiques.

Spécifications du NAD M23

  • Impédance et charge d'entrée : 56 kOhms + 200 pF en RCA.  56 kOhms + 200 pF en XLR
  • Réponse en fréquence : 20-20 kHz (+-0,06 dB)
  • Puissance de sortie RMS (20 Hz – 20 kHz, deux canaux actifs) : >200 W sous 8 Ohms, >380 W sous 4 Ohms
  • Puissance de sortie RMS (20 Hz – 20 kHz) en mode bridgé : >700 W sous 8 Ohms
  • THD (20 Hz – 20 kHz) : <0.00069% (XLR), <0.0013% (RCA)
  • SNR : >101.7 dB (1 W into 8 Ohms) ; >127 dB (200 W into 8 Ohms)
  • Puissance de coupure (clipping power, stéréo, mesurée à 1 kHz 0.1 % THD) : >210 W (0.1 % THD 1 kHz 8 Ohms)
  • Puissance de coupure (mesurée à 1 kHz 0.1 % THD) mode bridgé : > 770 W
  • Puissance dynamique : 260 W sous 8 Ohms ; 520 W sous 4 Ohms ; 1017 W en mode bridgé
  • Courant de crète : >25 A (sous 1 Ohm, pendant 1 ms)
  • Facteur d'amortissement : >800 ( 8 Ohms, 20 Hz à 6.5 kHz)
  • Réponse en fréquence :  ±0.06 dB (mode stéreo), ±0.054 dB (mode bridgé)
  • Dimensions : non précisés
  • Poids : 9,7 kg
  • Prix : 3 500 euros


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



NAD

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus