PUBLICITÉ

T+A dévoile le streamer PSD 3100 HV et le bloc mono M 200 : le joaillier allemand de la Hifi soigne son futur

T and A PSD 3100 HV 

Très prestigieux constructeur de l’univers Hifi, T+A propose des électroniques, des enceintes et même (depuis peu) des casques audio. À l’occasion du salon High End de Munich, la marque a dévoilé pas moins de quatre nouveautés, mais présentées au compte-gouttes. Nous avons par exemple obtenu des informations sur le futur casque Bluetooth à réduction de bruit Solitaire T dès le mois de mai. À l’inverse, les nouvelles enceintes Solitaire S ne seront officiellement dévoilées qu’à l'automne. Ne restent plus que deux produits, présentés récemment : l’ampli de puissance mono M 200 et le streamer/lecteur SACD/DAC/préampli PSD 3100 HV.

PSD 3100 HV : la musique connectée, portefeuille grand ouvert

Particulièrement haut de gamme voire High-End, le PSD 3100 HV regroupe l’essentiel des technologies du constructeur dans un seul appareil. L’expérience débute par ce design très sobre, caractéristique de la gamme 3100 HV (tous les modèles étant semblables). Le tout est porté par un châssis intégralement en aluminium, reposant sur des pieds amortissants. S’il n’en a pas l’air de prime abord, le T+A PSD 3100 HV est un beau bébé de 17 x 46 x 46 cm qui pèse pas moins de 26 kg.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La sobre façade abrite un afficheur monochrome (ce qui est pingre vu le tarif de l’appareil), une molette de sélection d’entrée et une molette multifonction cliquable. Le PSD 3100 HV est également pilotable via sa télécommande dédiée. Le gros bonus vient surtout de son lecteur CD/SACD.

T and A PSD 3100 HV 01

Comme à son habitude, la marque met le paquet sur la connectique, composée de :

  • entrées réseau : RJ45 (Ethernet), puce WiFi avec antenne, prise USB-A (lecture de clé USB), prise antenne pour radio FM, puce Bluetooth ;
  • entrées numériques : 2 prises optiques Toslink, 1 SPDIF RCA, 1 SPDIF BNC, 1 USB-B, 1 AES/EBU en XLR, 2 entrées HDMI, 1 prise HDMI-ARC, 1 entrée IPA (type LVDS), 2 H-Link (échanges entre appareils T+A) ;
  • entrée analogique : 1 entrée stéréo RCA ;
  • sorties analogiques : 1 sortie stéréo RCA et 1 sortie stéréo XLR préamplifiées.

Le PSD 3100 HV assure donc l’essentiel des fonctions de la chaîne du son, de la lecture réseau jusqu’à la préamplification.

Plusieurs avantages sont à mettre au crédit de l’appareil, à commencer par son architecture de conversion numérique-analogique. Comme à son habitude, T+A opte pour une approche hybride, séparant les flux PCM des flux DSD : les fichiers PCM sont confiés à deux puces Burr Brown, qui utilisent chacune quatre circuits de conversion par canal. Pour le décodage du DSD, la marque fait le choix d'utiliser un circuit dédié. Contrairement à l’immense majorité des DAC intégrés, il ne met en place aucune conversion en PCM. Pour les puristes, cette conversion DSD est même possible en passant par l’application réseau du constructeur. Bien évidemment, cela ne concernera a priori que les fichiers stockés par l’utilisateur, les services de streaming fonctionnant en DSD étant rarissimes.

T and A PSD 3100 HV 02

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l’image de la plupart des autres appareils réseau T+A, exception faite de quelques produits Caruso, l’appareil sera compatible avec l’application pour smartphone T+A MusicNavigator. En plus de prendre en charge les services de streaming via cette application, l’appareil est compatible AirPlay 2.

Modèle symétrique particulièrement ambitieux, le T+A PSD 3100 HV sera disponible à partir de juillet, pour 16 500 euros environ.

M 200 : un sommet monophonique

Positionné juste en amont du PSD 3100 HV dans la chaîne sonore, le M 200 est un amplificateur de puissance mono.

Équivalent du modèle stéréo A 200, il reprend l’essentiel de ses caractéristiques, à commencer par son design tout aussi sobre. L’appareil dispose d’une entrée RCA, d’une entrée XLR et d’une double sortie bornier. Il est possible de basculer d’un haut-parleur à un autre, via des sélecteurs en façade.

T and A M 200

Dans ses entrailles, le M 200 intègre une fois de plus un sommet de l’amplification en classe D, à savoir des modules Eigentakt du constructeur Purifi. Ces modules vont de pair avec la technologie de circuit HV. Point assez intéressant, l’appareil est capable d’adapter son facteur d’amortissement, là encore via un bouton en façade. Il est ainsi possible, pour certains cas spécifiques, de réduire ce facteur de 800 (ce qui est particulièrement élevé) à 70.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Côté puissance, l’appareil est capable de délivrer 420 W sous 4 Ohms et 210 W sous 8 Ohms. Le M 200 de T+A sera disponible d’ici le mois de juillet, pour environ 3 900 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



T+A, High End 2022

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus