PUBLICITÉ

Synthesis Roma 117DC : préampli Hifi à tubes haut de gamme, fer de lance de l’excellence italienne

Synthesis Roma 117DC 5

- article sponsorisé -
Artisan atypique de la Hifi, Synthesis est un constructeur touche-à-tout qui met autant d’énergie dans la technique de ses électroniques que dans leur raffinement. Impossible de ne pas reconnaitre la patte inimitable de la gamme Roma, représentée par la façade en bois rouge (et disponible et de nombreuses autres teintes) caractéristique de tous ses représentants. Appareil très haut de gamme célébrant le trentième anniversaire de Synthesis, le nouveau Roma 117DC est un préamplificateur à lampes particulièrement désirable, élevé dans la plus pure tradition de la marque.

Du choix, mais tout en premium

Qu’on aime ou non, le design général de la gamme Roma de Synthesis conserve ici toutes ses lettres de noblesse. Le Roma 117DC est un appareil au format rack (480 × 167 × 450 mm), relativement léger (10 kg), doté d’un châssis en aluminium qui repose sur des pieds amortissants.
Symbole typique du premium façon Synthesis, l'épaisse façade striée de l’appareil est reconnaissable entre mille. Il y a plusieurs finitions au choix pour cette façade : noir laqué, bois marron, aluminium noir, aluminium gris... Des finitions personnalisées sont également possibles sur demande. Mais la finition la plus "Roma" d’entre-toutes est sans conteste celle en bois rouge, sans équivalent dans le genre, et véritable signe de reconnaissance de cette gamme.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Synthesis Roma 117DC 2
D'autres finitions boisées sont bien évidemment de la partie

Pour les entrées et sorties, l’appareil se comporte comme un bon petit hub. Il dispose ainsi d’une entrée stéréo XLR, et de pas moins de quatre entrées stéréo sur RCA. Pour les sorties, nous avons une interface préamplifiée en XLR, deux en RCA, et même une Rec Out. Afin d’aller encore plus loin, une prise casque en jack 6,35 mm est intégrée en façade. Cette façade abrite par ailleurs, outre la large molette de réglage du volume, cinq boutons permettant de rapidement basculer entre les cinq entrées.
Comme tous les appareils de la gamme Roma, le préamplificateur est livré avec une télécommande (commune aux autres appareils de la série), exécutant toutes les fonctions nécessaires.

Synthesis Roma 117DC 4

Synthesis oblige, le préamplificateur Roma 117DC est entièrement conçu et fabriqué en Italie.

Une déclaration d’amour aux lampes

Ce préamplificateur ne s’arrête bien évidemment pas à son bel aspect, on peut même dire qu’il ne dévoile rien de manière apparente. Habituellement, les constructeurs se démènent pour mettre en évidence les lampes, Synthesis fait ici exactement l’inverse, puisque tout est camouflé dans le châssis.
Cette philosophie n’empêche pas (bien au contraire) d’avoir à faire à une électronique extrêmement ambitieuse, qui va jusqu’au bout de l’idée des lampes. Pour se faire, le Synthesis Roma 117DC utilise deux paires de tubes double triodes 6922/6DJ8/ECC88, réparties entre les entrées et l’étage de sortie. Le grand avantage de cette configuration est de totalement prendre en charge les entrées asymétriques et l’entrée symétrique.

Synthesis Roma 117DC 7 standard scale 1 00x ONmag

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les lampes 6922/6DJ8/ECC88 placées dans les étages d’entrée permettent ainsi de directement (sans ampli op) gérer la somme entre les signaux L+ et L- (pour le canal gauche) et les signaux R+ et R- (pour le canal droite). En aval, les deux tubes de sortie 6922/6DJ8/ECC88 fonctionnent dans une configuration dite "Mu-follower". Pas si répandue, elle affiche un avantage de taille : l’impédance de sortie très faible. Contrairement à bien des amplificateurs à lampes dits OTL (Output TransformerLess), on retrouve ici un transformateur de sortie, y compris pour la sortie casque.
L’ensemble est alimenté à partir d’un unique transformateur torique, épaulé par des circuits de régulation parfaitement adaptés aux différents étages (basse tension et haute tension) du préamplificateur.
Malgré son caractère lampesque à l’ancienne, le Roma 117DC affiche d’excellentes caractéristiques techniques, largement à la hauteur des très bons modèles à transistors, la magie des tubes en plus. Sa réponse en fréquence dépasse les 5 Hz à 40 kHz ( à ±3 dB), le rapport signal bruit est supérieur à 90 dB, et le taux de THD + N (Distorsion Harmonique Totale + Bruit) est inférieur à 0,1 % sur l’ensemble du spectre.

Synthesis Roma 98DC
Compagnon parfait pour rester dans l'univers des lampes, l'ampli de puissance mono Roma 98DC est une véritable référence

Si le préamplificateur Roma 117DC peut s’accorder avec n’importe quel amplificateur de puissance, Synthesis insiste particulièrement sur sa synergie avec le Roma 98DC. Ce dernier constitue tout simplement la quintessence du bloc mono à tubes. Cet ampli de puissance intègre un circuit extrêmement ambitieux, de belles lampes haut de gamme KT88, tout en délivrant une puissance de sortie de 80 W sous 6 ohms. Son prix est de 2 790 euros (unitaire), ce qui est particulièrement correct au vu de la puissance délivrée et des technologies utilisées.
Très atypique, le Synthesis Roma 117DC n’en est pas moins l’un des plus beaux représentants de la préamplification à tubes. Cette ambition sonore, associée au parti-pris luxueux et made in Italy du constructeur, justifie assez facilement son tarif de 4 200 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Synthesis

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus