PUBLICITÉ

PSB Speakers Alpha iQ : des enceintes de bibliothèque compactes mais puissantes, propulsées par BluOS

PSB Alpha iQ

Le constructeur quinquagénaire PSB Speakers n'est pas seulement spécialisé dans les belles enceintes colonnes comme les Passif 50 ; le fabricant canadien pense également aux petits salons et aux bureaux. Sur ce point, il est difficile de trouver une solution plus complète et menue que ses nouvelles enceintes de bibliothèque Alpha iQ. Héritage des modèles Alpha existants, elles intègrent une amplification puissante, une connectique complète, mais surtout une compatibilité avec l'OS connecté/multiroom BluOS. Que demander de plus ?

Petites mais pas gadget

Avec leurs dimensions proprement lilliputiennes (chaque enceinte mesurant 145 x 246 x 192 mm), les PSB Speakers Alpha iQ ressemblent à de simples petites enceintes de bureau, au format presque "gadget".
L'habit ne fait pas le moine, puisqu'elles sont conçues à la manière de belles enceintes Hifi, à savoir de la série Alpha actuelle. Les Alpha iQ sont un peu plus imposantes que les Alpha P3 (acoustiques) et les Alpha AM3 (amplifiées), mais nettement plus compactes que les modèles P5 et AM5.

LA SUITE APRÈS LA PUB

PSB Alpha iQ 01

Leur châssis est intégralement en MDF, la façade mêle MDF et aluminium, tandis que la plaque arrière est en aluminium. Pesant un peu plus de 3,65 kg pièce, les PSB Alpha iQ sont déjà assez denses.
Bien sûr, nous pourrions leur reprocher un design un peu trop convenu, très monolithique mais pas vilain pour autant. Et PSB n'allait pas révolutionner son style. Ces enceintes sont disponibles dans deux finitions : noir mat et blanc mat.
Première bonne surprise, les Alpha iQ ne sont pas de simples petites enceintes acoustiques, mais un ensemble actif et armé d'une connectivité moderne.

Une enceinte principale intègre en effet une entrée RCA stéréo compatible phono MM, une prise optique Toslink, une entrée Aux en jack 3,5 mm, un port USB-A (lecture de clés USB) et une sortie pour caisson de basses. Cerise sur le gâteau : la présence d'un port HDMI eARC. Notons également la présence d'une puce Bluetooth AptX HD deux voies, qui peut donc fonctionner en émission et en réception. La seconde enceinte, quant à elle, n'accueille aucun câble, excepté l'entrée secteur. En effet, la liaison avec l'enceinte principale s'effectue via un protocole sans fil lossless.
Mais le grand plus de cet ensemble est immanquablement l'intégration du système BluOS, ce qui est une première chez PSB. Ainsi les Alpha iQ peuvent-elles, via l'application dédiée BluOS, se connecter à plus de vingt services de streaming différents, tout en interagissant avec les nombreux appareils compatibles avec cet écosystème. Pour rappel, BluOS est disponible chez NAD, Bluesound, Dali ou encore Monitor Audio.

PSB Alpha iQ 02
On distingue une petite interface de contrôle sur l'enceinte principale.

À cela s'ajoute la compatibilité avec Spotify Connect, Tidal Connect, AirPlay ; le duo est même certifié Roon Ready. Enfin, les Alpha iQ peuvent s'intégrer dans un environnement domotique, avec les systèmes Control4, Crestron, ELAN, RTI, URC, etc…
Dernier détail bien pratique, la compatibilité (pour les commandes) avec les assistants vocaux Google Assistant, Alexa et Siri.

Du deux voies très soigné, fruit d'un héritage

À cette base ergonomique fort complète, PSB ajoute une architecture audio plutôt ambitieuse, en dépit d'un volume réduit. Deux voies, l'architecture de chaque enceinte se compose comme suit :

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • un woofer de 100 mm à dôme polypropylène, suspension en caoutchouc et surtout saladier intégralement en acier ;
  • un tweeter de 19 mm avec aimant néodyme et intégration d'un ferrofluide (refroidissement), placé sous le woofer (un emplacement peu commun) afin d'améliorer la cohérence de l'écoute ;
  • le tout est chargé en bass-reflex, avec évent arrière.

PSB Alpha iQ 03

Ce n'est pas tout, puisque chaque enceinte intègre un traitement numérique (DSP) pour améliorer la sonorité, un filtrage actif et deux amplificateurs : un module de 60 W pour le woofer et un module de 30 W pour le tweeter. La réponse en fréquence est annoncée à 64 Hz – 20 kHz, ce qui est déjà pas mal pour un si petit format.
Tous ces raffinements se paient, puisque les PSB Speakers Alpha iQ sont annoncées pour fin novembre au prix de 1 500 euros (l'ensemble), un tarif qui dépasse de loin celui d'autres classiques connectés au format mini, comme les KEF LSX, certes plus anciennes.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PSB Speakers

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus