PUBLICITÉ

Focal Bathys : la révolution française du casque sans fil de luxe, avec ANC et esprit ultra Hifi

Focal Bathys 1

Sacrée surprise que ce Bathys de Focal. Alors que l'on croyait sa gamme de casques audio nomades définitivement éteinte, le constructeur rallume la flamme de manière spectaculaire. Ce nouveau modèle n'est pas seulement un casque nomade Bluetooth à réduction de bruit ; il hérite directement de l'architecture sonore haut de gamme et du luxe des casques de salon de la marque stéphanoise. Un petit rêve d'audiophile made in France.

Comme un grand, mais en plus petit ?

Inutile d'être un ultra spécialiste de la marque française Focal pour remarquer une chose : par son design, le Bathys est bien plus proche de la gamme de casques de salon que de celle des anciens modèles nomades Listen. On peut remarquer tout cela à sa structure en apparence volumineuse, ses larges coques rondes et surtout au dos de ces dernières, animé de motifs sphériques (une disposition imaginée à l'époque du Stellia).

LA SUITE APRÈS LA PUB

Dès lors, Focal ne compte pas s'adresser aux simples technophiles, mais à une cible intéressée par un produit premium, voire luxueux. La construction est ainsi des plus impressionnantes. La structure est en aluminium, les branches (yoke) en magnésium. L'arceau est recouvert de cuir sur le dessus et de microfibre en dessous.

Focal Bathys 2

Les coussinets, très spacieux, ont été étudiés pour être très isolants, ce qui n'est pas forcément le cas pour les casques Hifi fermés de salon de Focal. Les coussinets seront par ailleurs remplaçables, ce qui n'est jamais un luxe. Bien sûr, nous pouvons nous interroger sur l'encombrement du produit. En effet, pour un casque nomade, le Focal Bathys semble plus volumineux que la moyenne. Son poids de 350 g est également bien supérieur à la norme. Focal précise toutefois que les dimensions sont réduites par rapport à ses créations de salon. Surtout, les oreillettes sont rabattables à plat.
Forcément moins raffiné que celui des casques de salon, le packaging comprend une belle mallette de transport rigide, un câble USB-C et un câble jack de 1,2 m.

Focal Bathys 4

On s'en doute, un casque nomade moderne nécessite une petite interface intégrée. Sur ce point, le constructeur français n'a pas altéré le design "très salon" de son Bathys. Les commandes sont tout en boutons, ces derniers étant placés discrètement sur la tranche de la coque droite. Le casque dispose d'un port USB-C pour la recharge, mais également pour l'écoute (en mode carte son), ce qui est un excellent point. Ascendance audiophile oblige, une entrée jack 3,5 mm est également présente.
La seule "petite" trahison vient du logo placé sur les coques, qui s'illumine lorsque le casque est allumé.

Bluetooth et audiophilie ?

Bâtir un casque Bluetooth ANC audiophile n'est pas une mince affaire, d'autant plus lorsque l'on vise une cible de puristes. Pourtant, Focal semble se donner les moyens de ses ambitions.
La puce Bluetooth 5.1 intégrée est notamment compatible avec les codecs SBC, AAC, mais également AptX, AptX HD et AptX Adaptive. Pas de LDAC ? Malheureusement non. Focal a visiblement fait ce choix pour pouvoir conserver la connexion multipoint, qui n'est jamais possible avec le codec LDAC de Sony (par manque de débit disponible). Le plus grand regret tient sans doute à la version 5.1 du standard, qui implique une non compatibilité avec le futur Bluetooth LE Audio.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Focal Bathys 6

La réduction de bruit active, second argument pour un casque nomade moderne, est présentée de façon plus succincte, même si nous savons que huit microphones sont utilisés au total. Deux modes de réduction de bruit seront de la partie : Silent (pour les milieux bruyants) et Soft (pour les environnements plus calmes). Un mode Transparence sera également disponible. Bien sûr, l'ANC sera désactivable.
Clairement, Focal conseille, pour une qualité sonore optimale, le mode USB-C. Avec cette connectique, le DAC intégré au casque permet de prendre en charge les flux PCM jusqu'en 24 bits/192 kHz. A priori (à vérifier), le Bathys devrait aussi pouvoir fonctionner en mode passif (casque éteint) via sa prise jack 3,5 mm.

En ce qui concerne l'autonomie, la marque annonce des performances assez solides : 30 h avec Bluetooth + ANC, 35 h en mode jack et ANC, et jusqu'à 42 h en USB.
Forcément, la pièce de résistance reste le haut-parleur utilisé dans les oreillettes du Bathys. Celui-ci est un modèle Made in France de 40 mm, avec dôme à profil M en alliage magnésium-aluminium. Clairement, nous parlons là d'une référence directement dérivée de celle des casques de salon de Focal comme l'Elegia, voire identique (même dôme M de type magnésium-aluminium en 40 mm).

Focal Bathys 3

Ce transducteur permet d'afficher une réponse en fréquence allant de 15 Hz à 22 kHz, qui ne donne évidemment qu'une mince idée de la qualité sonore potentielle.
Le rêve d'un excellent casque de salon, mais en version nomade ? Et si Focal réussissait ce pari fou ? L'erreur ne sera clairement pas permise, puisque le tarif annoncé s'élève à 800 euros. Le Focal Bathys sera disponible dans le courant du mois.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Focal

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus