PUBLICITÉ

Devialet Mania : puissance et son omni-stéréo pour cette enceinte portable connectée

Devialet Mania ONmag 1

Nous connaissions les enceintes de salon Phantom I et Phantom II de Devialet, ainsi que sa récente barre de son Dione. Le fabricant décline son expérience à travers une nouvelle enceinte au format portable, la Devialet Mania. Assez compacte, plutôt luxueuse, celle-ci ouvre un segment original, puisqu'elle se présente comme premium et connectée, loin des classiques enceintes Bluetooth.

À exposer partout, pour écouter de tout

Moins sobre que les enceintes de salon de la marque aux tons presque uniformes, la Devialet Mania est un modèle dont les dimensions se rapprochent de celles des petites Phantom II, tout en prenant un virage esthétique plus raffiné. En effet, sa coque majoritairement en plastique est recouverte d'un élégant tissu déperlant. La Mania s'appuie sur un design sphérique - elle mesure 17 cm de diamètre (avec un fond plat) pour un poids d'environ 2,3 kg. Une anse de transport est directement intégrée et la continuité de son tracé permet à Devialet d'y placer des commandes.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Devialet Mania ONmag 8

Il existe deux versions de cette enceinte : une standard, disponible en noir et en gris, et une édition Opéra de Paris. Cette dernière, techniquement identique, dispose d'un placage à l'or 24 carats sur le contour des woofers ainsi que les petits sillons et est livrée avec une base de recharge dédiée.
L'enceinte Mania fonctionne donc sur batterie et est certifiée IPX4, ce qui implique une résistance aux projections d'eau. La recharge passe soit par son port USB-C, soit par le système de base évoqué plus haut, disponible en option sur les versions standard. Devialet annonce une autonomie de 10 h, ce qui n'est pas énorme pour un modèle de ce volume.

Devialet Mania ONmag 2

Dommage que la marque ait totalement fait l'impasse sur les connectiques filaires. En effet, seules une puce WiFi et une puce Bluetooth sont utilisées. À ce titre, la Mania est compatible avec l'écosystème connecté et multiroom de Devialet, ce qui lui permet de s'intégrer dans le même environnement que les appareils de salon du constructeur. En outre, sa nouvelle enceinte conserve la compatibilité Spotify Connect et AirPlay 2.

De la stéréo, partout

On s'en doute, un produit premium de Devialet ne laisse rien au hasard en matière d'architecture sonore. La Mania se rapproche assez fortement des Phantom, tout en étant à la fois moins puissante mais plus polyvalente.

Devialet Mania ONmag 4

LA SUITE APRÈS LA PUB

Elle repose sur une approche de type deux voies, utilisant :

  • 2 woofers d'environ 10 cm, avec aimant néodyme et membrane à haut débattement en polymère renforcé, le tout monté en push-pull (dos à dos). La Mania est l'une des rares enceintes portables à charge close. Sans surprise, le contrôle des basses passe par la technologie de traitement du signal SAM, bien connue des amateurs de Devialet ;
  • 4 haut-parleurs large bande à aimant néodyme et membrane aluminium, disposés sur chaque "coin" de l'enceinte et dans une configuration dite stéréo croisée.

Cette disposition stéréo croisée, associée à un traitement DSP maison appelé Active Stereo Calibration (ASC), permet selon Devialet de proposer une reproduction stéréo, quel que soit le placement de l'auditeur par rapport à l'enceinte. Deux types de stéréo sont disponibles : Stéréo 360° et Stéréo orientée. Les quatre microphones intégrés permettent ici d'analyser l'environnement direct, comme le placement de l'enceinte près d'un mur.

Devialet Mania ONmag 11

Le dernier avantage de la Devialet Mania réside dans l'affectation d'un amplificateur à chaque haut-parleur, soit un total de six. Nous n'avons malheureusement pas droit ici au module d'amplification ADH (hybride analogique/classe D), trop énergivore.
Le seul réel bémol du produit est sans doute son prix. La Devialet Mania est en effet vendue dès aujourd'hui à 790 euros pour la version classique et 990 euros pour la version Opéra de Paris. La base de recharge optionnelle est vendue seule au prix de 80 euros. Reste que ce tarif n'est pas délirant au vu des prétentions de l'enceinte, qui n'a pas vraiment d'équivalent actuellement sur le marché.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Devialet

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus