PUBLICITÉ

Accuphase E-4000 : l'intégré stéréo de douzième génération, successeur direct du classique E-480

Accuphase E 4000

Issu d'une lignée d'amplis intégrés stéréo remontant à 1972, l'E-480 est un parfait exemple de l'art audio du constructeur japonais Accuphase. Tout juste annoncé, le nouvel E-4000 perpétue cette tradition dans une nouvelle version, qui constitue la douzième génération. Un appareil aussi luxueux qu'étudié, mais pas accessible à toutes les bourses.

Un châssis qui vaut de l'or

Sans prendre aucun risque sur la forme, Accuphase reprend le design caractéristique de ses amplificateurs stéréo, faisant la part belle aux lignes vintage et aux matériaux. L'E-4000 est un beau bébé de 465 x 161 x 428 mm pour un poids de 24,4 kg, construit autour d'un châssis entièrement métallique, reposant sur des pieds amortissants. L'élément le plus caractéristique est une fois encore l'épaisse façade en aluminium anodisé, qui adopte une particularité typique d'Accuphase : une teinte couleur champagne/or.
Les différents éléments et leur disposition sont à première vue semblables à ce qui existe sur le modèle E-480. Nous retrouvons ainsi deux molettes de réglage (entrée et volume), une sortie casque jack 6,35 mm avec bouton d'atténuation et surtout un panneau rabattable abritant commutateurs et molettes qui assurent de nombreux réglages sonores. Ces derniers offrent la possibilité de régler les basses et les aigus, la balance droite/gauche, des éléments de gestion sonore avancés (phase, mode mono, etc…), ainsi que l'utilisation des différents modes de sortie des borniers : A, B ou A+B. Cette façade héberge aussi l'une des touches les plus attrayantes du produit, à savoir deux vumètres analogiques éclairés par le sommet. Le seul changement esthétique notable vient des Leds d'indication pour les différents modes. Alors qu'elles étaient placées sur le châssis de l'E-480, elles sont à présent positionnées dans le cadre noir contenant les vumètres. Nous gagnons en discrétion ce que nous perdons en élégance.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Accuphase E 4000 02

Côté connectique, l'appareil est un véritable petit centre audio, mêlant prises symétriques et asymétriques :

  • entrées Ligne : 6 entrées Ligne RCA, donc une principale ; 3 entrées Ligne XLR, dont une principale ; 1 entrée et sortie Play/Rec
  • sorties analogiques : 1 sortie préamplifiée RCA, 1 sortie préamplifiée XLR
  • double bornier stéréo : configuration A, B et A+B.

Nous pouvons également relever l'une des bonnes idées du constructeur : la présence de deux emplacements pour des cartes d'extension. Accuphase propose notamment la carte de préamplification phono AD-50, compatible MM et MC, ainsi que le convertisseur DAC-60, comprenant des entrées USB-B, optique et coaxiale.

On fait évoluer une formule qui marche

Techniquement, les entrailles de l'E-4000 ne sont pas fondamentalement différentes de celles de l'E-480. Toutefois, le constructeur s'efforce d'améliorer ce qui existe déjà. L'appareil fonctionne sur un principe d'amplification en classe AB tout en transistors et sur le fameux module de préamplification AAVA de la marque (Accuphase Analog Vari-gain Amplifier).
Ce circuit d'entrée AAVA se compose de six amplis op montés en parallèle, suivi d'un circuit de conversion V-I (tension intensité) permettant le réglage de volume, d'un module ANCC (Accuphase Noise and distortion Canceling Circuit) d'annulation du bruit de fond, et enfin d'un convertisseur I-V. L'intérêt du circuit V-I est de pouvoir se passer de résistances variables, ces dernières étant marquées par trop d'imprécisions, selon le constructeur. Pour rappel, l'E-480 ne comprenait que cinq circuits parallèles au lieu de six et n'intégrait pas de circuit ANCC. Accuphase indique que l'E-4000 produit 20% de bruit en moins en sortie de préamplificateur.

Accuphase E 4000 01

L'étage de puissance de l'E-4000 reprend la conception entièrement Dual-mono de ses aînés, les deux circuits étant placés sur des flancs opposés. Ici, Accuphase utilise un circuit composé, pour chaque canal, de quatre montages parallèles en push-pull de transistors bipolaires, contre trois montages parallèles en push-pull de transistors MOSFET pour son prédécesseur. Enfin, un module de sortie à base de commutateurs MOSFET permet de protéger les haut-parleurs.
Une dernière amélioration de l'appareil vient de son circuit de rétroaction spécial, baptisé Remote Sensing. Celui-ci permet d'améliorer le facteur d'amortissement (800 contre 600 pour l'E-480), mais également le THD ainsi que la distorsion d'intermodulation.
Niveau puissance, il est capable de délivrer 260 W par canal sous 4 ohms et 180 W par canal sous 8 ohms.
L'Accuphase E-4000 sera disponible prochainement au prix de 9 300 euros.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Accuphase

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus