PUBLICITÉ

Apple HomePod de 2ème génération : mise à jour minimale mais prix en hausse, une pilule qui a du mal à passer ?

Apple HomePod 2 04

Classique de l'univers Apple, l'enceinte connectée HomePod n'est pas ce qui se fait de mieux en matière sonore, mais ce produit a su trouver son public grâce à son intégration dans l'univers de la marque et sa simplicité d'usage. Presque 5 ans après cette première version, Apple dévoile enfin la deuxième génération du HomePod. Pourtant, malgré les années d'attente et un tarif en hausse, les différences entre les deux versions semblent presque anecdotiques.

Design et connectivité : on prend les mêmes et on recommence ?

Aucune surprise formelle avec ce nouveau HomePod, qui reprend presque à l'identique les codes stylistiques de son aîné. Cette enceinte active connectée affiche ainsi un design en forme de pilule (ou de Tic Tac pour les plus imaginatifs), tout en arrondis, marqué par un fond et un sommet plats. L'appareil, tout en sobriété, est entièrement recouvert d'un tissu, noir ou blanc (selon la déclinaison), maillé de motifs en losanges. Le HomePod mesure 142 mm de diamètre pour 168 mm de haut et pèse 2,3 kg. Ses dimensions sont donc presque identiques à celles de la première version, qui était légèrement plus haute (172 mm) et plus lourde (2,5 kg).
Au sommet, nous retrouvons le même type de surface tactile multipoint qu'auparavant. Cette zone permet donc d'assurer les commandes de base, le reste passant par le smartphone.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Apple HomePod 2 02

Côté connectivité, il ne faut pas espérer plus de miracle que sur la version précédente. Tout ou presque repose forcément par sa puce WiFi, qui met largement l'accent sur le protocole AirPlay d'Apple. À l'inverse, on ne dispose d'aucune connexion filaire. De même, la marque semble réitérer une étrangeté de la première version, à savoir l'impossibilité d'une connexion audio Bluetooth (pour les appareils Android par exemple), malgré la présence d'une puce Bluetooth 5.0 (utilisée pour d'autres fonctions).
L'appareil est bien évidemment compatible multiroom et peut s'appairer en stéréo avec une seconde unité. Malheureusement, cet appairage stéréo n'est possible qu'avec deux modèles identiques : il n'est pas possible d'utiliser un HomePod de seconde génération avec un HomePod de première génération.

Identité architecturale et son 3D, mais régression ?

La partie sonore du HomePod, bien qu'elle soit visiblement améliorée, semble reprendre elle aussi l'essentiel de ce que proposait le modèle de première génération. L'architecture repose en effet sur un woofer large bande de 4 pouces (10 cm) à haute excursion (jusqu'à 20 mm de débattement) placé à la verticale et pas moins de cinq tweeters, disposés en cercle. Cette configuration autorise une dispersion omnidirectionnelle du son. Plus encore, le HomePod est compatible Spatial Audio (son 3D/Atmos), avec les applications et contenus compatibles (Apple Music, Apple TV). Toutefois, nous pouvons relever que la précédente version disposait de sept tweeters et affichait déjà cette compatibilité Spatial Audio (via mise à jour).
L'Apple HomePod de deuxième génération intègre toujours un ensemble de microphones répartis sur son pourtour, ainsi que des microphones internes. Cette double disposition permet d'activer un calibrage sonore en fonction de la pièce (façon Dirac), mais également de corriger automatiquement la réponse dans le bas du spectre. De même, quatre microphones sont utilisés pour l'assistant vocal Siri… contre six pour la première version.

Apple HomePod 2

Les seules véritables nouveautés sont finalement à chercher du côté de la domotique. Apple annonce l'intégration d'un capteur de température et d'humidité, ainsi que d'une fonction de reconnaissance de sons spécifiques, comme celui d'un détecteur de fumée. Le cerveau central du produit est également plus puissant, puisqu'il s'agit ici d'une puce S7, introduite avec les Apple Watch 7.
Hormis quelques efforts dans le domaine de la domotique, comme la compatibilité avec le protocole Thread, le HomePod de seconde génération ressemble à une mise à jour plus que paresseuse. D'autant que le prix est encore en hausse, puisqu'il passe de 330 euros à 350 euros. À moins de proposer une véritable amélioration sonore, Apple risque fort de cristalliser les critiques. 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Apple

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus