icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

[Salon Hifi – annonce 5] Musique Concrète Grande Castine - révélation acoustique 2009

grande-castine-550

Voici une réalisation Hi-Fi High End qui risque de devenir une des grandes révélations de cette fin d’année 2009. Il s’agit de la Grande Castine, que vous pourrez découvrir (en statique) au Paris High End Show, un système à pavillons conçu par une toute jeune société française baptisée Musique Concrète. Nous avons eu l’occasion de l’écouter en avant-première chez Connemara, un auditorium de la région parisienne. Ses prestations sonores sont extrêmement convaincantes et séduisantes.

Une histoire d’hommes

hugues-borsarelloLes grandes réalisations dans le domaine de la Hi-Fi sont souvent une «histoire d’hommes» et la Grande Castine ne déroge pas à cette règle. Elle est la genèse de la rencontre de deux personnages : Marc Henry et Hugues Borsarello (également à l’origine de la marque BorsAudio, www.borsaudio.com).
Marc Henry (dit Marco), trentenaire identifiable à son hirsute chevelure bouclée, sa barbe, son look de baba cool rêveur, n’est pas un inconnu dans le monde de la Hi-Fi. Il est tombé dans la marmite du haut rendement dès sa prime adolescence et n’a plus décroché depuis. D’amateur éclairé, il est passé au stade professionnel dès le début des années 2000, en se spécialisant dans la réalisation de pavillons de type «Le Cléac’h». Il fourni aujourd’hui les amateurs de DIY («Do It Yourself» ou fabrication de kits par soi-même) dans plus d’une douzaine de pays à travers le Monde.
Sa rencontre en 2006 avec Hugues Borsarello, violoniste virtuose, actuellement directeur artistique de l’orchestre rhénan La Follia, permet à Marco de franchir un pas. Le premier prototype de la Grande Castine voit le jour en 2007. Sa version définitive est présentée en avant-première au Salon Hifi & Home Cinéma 2009, le week-end du 10 et 11 octobre (Hôtel Pullman – Paris – Porte de Sèvres). Elle est également en écoute sur rendez-vous au sein de l’auditorium Connemara (www.connemara-hifi.com, 01 48 43 07 65) à Romainville en région parisienne.

Trois pavillons totalisant plus de 130 kg sur la balance

La Grande Castine est un système à pavillons, trois voies, particulièrement imposant puisque mesurant deux mètres de haut. Ce n’est pas à proprement parlé une enceinte acoustique car aucun de ses haut-parleurs n’est associé à un volume de charge.
marc-henryLa section grave, en dessous de 300 Hz, est assurée par deux woofers de 38 cm à membranes en papier ultra légères, avec moteur à aimant ferrite. Ces haut-parleurs installés à angle droit, l’un par rapport à l’autre, font face à une pièce de mise en phase, prolongée par un pavillon dont l’embouchure carrée mesure 92 cm de côté. Ce pavillon est réalisé par un assemblage multicouche de panneaux très fin de MDF collés sous vide. Il comporte également plusieurs pièces de renfort en bois massif.
La section médium, qui prend place en haut de la Grande Castine, utilise une chambre de compression avec aimant néodyme, une pièce de mise en phase métallique et un dôme émissif en alliage aluminium/titane de 10 cm (4 pouces). Son pavillon rond mesure 80 cm de diamètre.
L’aigu, au-delà de 3 kHz, est restitué par une chambre de compression également équipée d’un aimant au néodyme, avec pièce de mise en phase métallique et diaphragme en, matériau composite de 22 mm (1,75 pouce).
Les pavillons des sections médium et aigu sont tous deux réalisés par moulage à partir d’un matériau «résine béton» dont la formule a été mise au point par Musique Concrète. Marc Henry durant son parcours de fabricant de pavillon a énormément travaillé sur la qualité des matériaux utilisés et sur leur incidence sur la restitution sonore.

Le filtrage entre les différentes sections, grave, médium et aigu, est d’une topologie très simple et se contente de pentes de coupure de 6 dB par octave. Les diaphragmes des haut-parleurs (et non pas les embouchures des pavillons) sont en outre alignés verticalement pour être en parfaite phase acoustique.

L’ensemble de la Grande Castine pèse entre 130 et 140 kg. Rassurez-vous cependant, elle reste un système domestique et logeable. Chacun de ses pavillons se démonte et a des dimensions calculées pour passer par une porte standard. Par ailleurs une paire de Grande Castine peut fonctionner dans une pièce de surface raisonnable (à partir de 35 m2) avec un recul de 3 m seulement.

Le rendement de la Grande Castine est par ailleurs annoncé pour 108 dB pour 1 watt à 1 m. Un ampli de quelques watts (type mono triode, 300B ou autre) suffit donc à l’alimenter et à la faire délivrer un niveau sonore réaliste. La réponse en fréquence s’étend de 80 Hz à 20 kHz.

Les écoutes chez Connemara

Nous avons eu le sincère plaisir de pouvoir écouter (un peu par hasard, il faut l’avouer) la Grande Castine au sein de l’auditorium Connerama (www.connemara-hifi.com). Nous étions de passage le jour de sa mise en place par Marc Henry et nous sommes restés. La pièce d’écoute y est d’environ 35 m2, avec une belle hauteur sous plafond. Elle a profité d’un traitement acoustique important : parois habillées de panneaux de bois striés, résonateurs Acoustic System (installé par Maître Tchang lui-même). Elle est également assez fortement amortie par les étagères de disques vinyles et CD qui recouvrent une partie des murs.

Le système d’écoute était composé des éléments suivants :

  • Table de lecture vinyle Vyger avec bras tangentiel Vison Arm et cellule Lyra Titan i
  • Platine CD Metronome Technologie Kalista
  • Préampli EAR/Yoshino EAR 912
  • Ampli Leben CS5660 avec tubes EL34 (2 x 40 W)
  • Câblage Acoustic System (modulation et HP)

Une voie d’infra-grave prototype, réalisée par Musique Concrète, épaulait les Grande Castine dans le bas du spectre.

Les disques écoutés sont allés de Jacques Brel ou dernier CD remastérisé des Beatles en passant par plusieurs pièces de musique symphonique ou de chambre.

Notre avis

La première impression laissée par les Grande Castine est une impression de plénitude d’aisance et de douceur. Contrairement à ce que l’on entend souvent à partir de systèmes à compressions et pavillons le son ne semble absolument pas projeté vers l’avant. Le haut rendement ne se traduit pas par de l’agressivité ou des sonorités criardes. Néanmoins, il est bien là et se manifeste par une merveilleuse mise en valeur des petits écarts dynamique. L’image sonore est assez vaste et stable à défaut d’être parfaitement focalisée et définie. Les Grande Castine ont certainement besoin de plus de place autour d’elles pour développer une scène sonore plus précise.
Les timbres sont d’une grande beauté et d’une homogénéité parfaite. Les Grande Castine ont les qualités d’enceintes patiemment étudiées et optimisées après d’innombrables et longues séances d’écoute. Elles n’ont aucun défaut rédhibitoire et au contraire se laissent écouter avec énormément de plaisir pendant des heures, sans fatigue. Elles sont capables de délivrer la musique à niveau réaliste avec une simplicité, un naturel exceptionnels. Ce sont de grandes réussites qui apportent une nouvelle définition (ou référence) dans le domaine des systèmes acoustique à haut rendement.

Les Grande Castine devraient être commercialisées aux alentours de 60 000 euros la paire

www.musique-concrete.com


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework