Videoprojecteur : Hitachi CP-SX 5500

- Résolution : 1365 x 1024
- Luminosité : 1500 lumens ANSI, 1200 en mode Eco
- Ratio de contraste : 600/1
- Compatibilité (max) : UXGA, HDTV (720p – 1080i)
- Entrées : DVI-D, Y/C, YUV, composite, RVB informatique
- Dimensions : 250 x 103 x 335 mm
- Poids : 5,6 kg
- Prix : 7 900 EUR


Hitachi n’est pas un nouveau-né de la vidéoprojection, mais avec le 5500, il passe à la vitesse supérieure. Il se lance en effet dans une nouvelle technique d’imagerie, baptisée "Liquid Crystal on Silicon" (LcoS), aux avantages nombreux.
Afin de parer aux défauts traditionnels des vidéoprojecteurs LCD, le LCoS utilise une matrice LCD réfléchissante et non transparente. La lumière au lieu de devoir passé au travers de cette matrice est renvoyée vers le circuit optique de projection. Ainsi le LCoS assure une confondante absence de structure à l’écran, débarrassé de l’aspect pixels carrés, et une plus haute luminosité.
Sur le 5500, Hitachi mise tout sur cette technique réflective, et a construit son vidéoprojecteur autour des trois matrices d’une résolution SXGA+ (1365 x 1024).
En raison du haut degré de technicité du LCoS, le constructeur a également mis l’accent sur le traitement électronique du signal entrant, à commencer par un excellent convertisseur de fréquences, qui permet d’aménager des sources aussi diverses que le UXGA 1600 x 1200, la vidéo en YUV (composante 480 à 720P) ou encore le Digital RVB, via une prise numérique DVI-D.
Le CP-SX5500 est donc paré à toutes les éventualités. La vidéo bénéficie d’un traitement flamboyant avec un circuit Progressive Scan maison, un optimisateur du niveau de noir et une correction de gamma.
On peut d'ailleurs noter que le menu de l'appareil donne accès à la modulation de la balance des blancs sur le Rouge et le Bleu, la sélection du mode Progressive Scan, ainsi que celui de la retranscription du noir, sans omettre un gel d’image, et le PIP.
Sur le terrain : le 5500 de Hitachi est un magicien de l’image, un Merlin l’Enchanteur qui, d’un coup de baguette magique, s’attache à faire totalement disparaître la structure de l’image. De surcroît, nous avons été plutôt bluffé par un ratio de contraste appréciable et l’uniformité de la chroma est plus que correcte.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework