Televiseur plat : Pioneer PDP-433 HDE

- Taille : 43 pouces ou 109 cm
– Format : 16/9
- Résolution : 1024 x 768
- Luminosité : 1000 cd/m2
- Contraste : 1000/1
- Traitement vidéo : 100 Hz Progressif (PAL)
- Compatibilité Data: jusqu’au Wide XGA
- Connectique de La Média Box : 3 Péritel, A/V frontale, D-Sub 15
- Dimensions (écran) : 1070 x 630 x 98 mm
- Poids : 31,5 kg
- Prix au 01/05/2003 : 8000 Euros (écran + enceintes + Média Box)


Pioneer fut le premier constructeur de plasma 40 pouces au format 4/3 et 50 pouces au format 16/9. À l'heure de ce papier, il en est à sa troisième génération de dalles, et s’affirme avec une technique qui lui est propre, celle de cellules à phosphore plus profondes que celles des autres. Cela a pour intérêt de réduire considérablement l'intermodulation de chroma, d'augmenter le nombre d’éléments émissifs et de faire grimper la luminosité ainsi que le contraste.
Le 433 HDE, modèle 16/9 présenté ici, monte ainsi au environ de 1000 candelas/m2 avec un contraste annoncé pour 1000/1. il est en outre le seul de son espèce de 40 pouces, doté d'une résolution native de 1024 x 768 qui lui permet d'afficher, sans effort, des signaux informatiques True XGA.
Pour être bivalente, autant vidéo que data, cette dalle froide, sans ventilateurs de refroidissement, est accompagnée de deux enceintes et d’une Média Box déportée. Cette dernière reçoit les signaux analogiques RVB, YUV, Y/C, composite ou data et gère l’ensemble avant d’envoyer le tout vers l’écran plasma par la liaison en DVI. Elle intègre un tuner PAL/Secam, un ampli audio de 2 x 12 W et elle propose la fonction Dual Screen.
Enfin, en ce qui concerne le traitement vidéo, le 433 HDE travaille sous l’égide du 100 Hz Progressif Scan et du 10 bits, ce qui rime avec une échelle des gris plus détaillée, et 576 millions de couleurs annoncées. La solarisation de la luminance et de la chrominance devrait atteindre des records historiques… d’inexistence !
Sur le terrain contrairement à ce que l’on peut penser à la lecture des données constructeurs, le 433 ne se caractérise pas particulièrement par un ratio de contraste hallucinant, pas plus que par une luminosité à en chausser les lunettes des Men In Black. En revanche, côté traitement vidéo, nous sommes restés fort surpris par la discrétion de tous les effets liés à la solarisation.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework