icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Ampli integre stereo : Melody Astro Black 22

Spécifications
- Puissance : 2 x 18 watts sur 4 et 8 ohms, classe AB
- Réponse en fréquence : 20 Hz – 20 kHz
- Distorsion harmonique : < 1 %
- Entrées (sensibilité) : 480 mV
- Poids : 25 kg
- Dimensions : 440 x 185 x 380 mm

[color=CC0000] - Prix : 3 580 euros[/color]

- Distributeur : www.melody-europe.com

On ne présente plus Melody, ce constructeur d’origine australienne qui, en quelques mois, s’est forgé une réputation internationale avec toute une gamme d’électroniques à tubes aussi belles que musicales. En voici un des plus récents exemples...

Image

Incontestablement, la présentation de l’Astro Black recueille tous les suffrages. Quelle bonne idée que d’associer une laque noire brillante, épaisse (7 couches) et uniforme, avec les doux reflets rougeoyants des lampes ! En plus, Melody utilise un tube 101D en régulation sur les sorties, tube qui arbore une superbe forme ronde ! Les tubes utilisés sur l'Astro Black sont frappés de la griffe Melody, ce qui sous-entend qu’il s’agit certainement de modèles neufs, d’origine chinoise, spécialement fabriqués ou en tout cas triés pour Melody. La triode 2A3, utilisée ici en mode push-pull et en classe de fonctionnement AB, réunit plusieurs atouts : tout d’abord, elle n’est pas encore trop rare, donc moins chère que d’autres. Ensuite, elle délivre une puissance continue certes modeste, c’est le lot de toutes les triodes, mais réalise des prouesses en régime impulsionnel. Melody n’hésite pas à annoncer 64 watts, à comparer aux 18 watts efficaces continus. Pour le reste, on retrouve la philosophie chère à Melody, c’està- dire des schémas volontairement simples, mais aussi un câblage en l’air, et surtout des composants de haute volée. C’est le cas par exemple des condensateurs Jensen à papier huilé, ou du potentiomètre de volume à réseau de résistances. Notez aussi le soin avec lequel certains câbles sont torsadés, d’autres simplement pliés, et le souci avec lequel le constructeur conserve une certaine symétrie pour les câbles véhiculant les signaux audio des voies droite et gauche.

Image

Image

Ecoute
Au bout de quelques heures de chauffe, l’Astro Black s’est littéralement épanoui, qu’il s’agisse de l’ampleur de la scène sonore, de la dynamique et du respect de ses plus petits écarts, et même des timbres, avec un aigu ouvert et un grave semblant bien « assis ». Voilà un amplificateur pour qui la rigueur et la neutralité restent les maîtres mots. Mais avec tout de même une belle douceur dans le haut du spectre, un très bon respect des dégradés harmoniques, et surtout un très beau grave, présent mais très bien tenu. L’Astro Black semble aussi nettement plus puissant que ne semble l’indiquer la valeur que nous avons obtenue aux mesures, avec des écarts dynamiques impressionnants, si la source l’exige.

Conclusion
Créé par un passionné australien, voulant proposer une gamme complète de produits à prix raisonnables et néanmoins d’une qualité de fabrication remarquable, Melody est une des marques qui a incontestablement contribué ces dernières années au regain d’intérêt pour l’amplification à tubes. Neutre mais parfaitement musical, cet amplificateur Astro Black 22 remporte aussi tous les suffrages esthétiquement parlant. De plus, tant dans le choix des tubes que celui des principaux composants, cet appareil fait partie des nouvelles références absolues dans sa catégorie de prix.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework