icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Enceinte acoustique : Vivid Audio B1

Spécifications
- Type : 3 voies 1/2 bass reflex
- Tweeter : dôme métallique 26 mm
- Medium : dôme métallique 50 mm
- Woofer : 2 X 158 mm cône métal
- Fréquences de raccordement : 100 Hz, 900 Hz et 4 kHz
- Réponse en fréquence : 35 Hz à 44 kHz - (39 Hz Hz à 41 KHz ± 2dB)
- Sensibilité : 89 dB (1W, 1m)
- Impédance nominale : 4 W
- Puissance admissible : 300 W RMS
- Distorsion (harmoniques 2 et 3) : 0,5%
- Finition : Gris métallisé (oyster), graphite métallisé, sable métallisé (Sahara), perle métallisé ou cuivre rouge métallisé.
- Dimensions : 1 095 x 410 x 510 mm
- Poids : 38 Kg

[color=CC0000]- Prix : 12 990 euros la paire[/color]

- Distributeur : 0110audio.fr

Formes oblongues, dômes asphériques en aluminium et support venant prolonger les lignes fluides du coffret, les B1 ne passent pas inaperçues. Mais les solutions révolutionnaires qu’elles mettent en oeuvre ne se limitent pas à leur design.

L’arrivée des B1 au sein de notre rédaction a suscité bien des commentaires et réactions. Il est vrai que leur silhouette effilée et longiligne tranche radicalement avec l’archétype de l’enceinte acoustique telle que se l’imaginent les audiophiles puristes.
A notre grande surprise, le charme des B1 a immédiatement opéré de manière unanime auprès des membres féminins de notre équipe. Le volume raisonnable des B1 associé à la douceur de leurs courbes semblent leur conférer un WAF, «Woman Acceptance Factor» exceptionnel.

Image

Un design dicté par deschoix techniques
L’ensemble de la gamme Vivid a été conçu par Laurence Dickie, créateur des célèbres B&W Nautilus. D'après lui, le look d’extraterrestre de ces nouvelles enceintes n’est en rien un caprice de designer. Leur boîtier oblong en résine chargée en fibre de carbone adopte des courbes qui répartissent parfaitement les forces sur l’ensemble de sa surface. De même, le socle solidaire du corps principal des enceintes évite toute transition de matériau et, par voie de conséquence, toute rupture d’impédance acoustique entre les divers constituants.


Image


Des transducteurs à dôme asphérique
Les transducteurs des B1 bénéficient aussi de solutions technologiques particulièrement innovantes. C’est la première fois, par exemple, que les dômes du médium et du tweeter ne sont plus une portion de sphère mais que leur profil adopte une courbure correspondant à l’équation d’une chaînette. L’usinage de leur membrane requiert un savoir-faire extrêmement particulier que sont loin de posséder la plupart des chaînes de fabrication de transducteurs. C’est pour cette raison que la production des membranes reste confiée à une entreprise basée en Angleterre et non réalisée en Afrique du sud, comme le reste de l’usinage des Vivid. Le choix de cette nouvelle géométrie de membrane permet de repousser les résonances parasites vraiment loin et très au-delà de la plage de fonctionnement du transducteur.
Enfin, les circuits magnétiques de tous les moteurs sont particulièrement travaillés. Outre le fait qu’ils se basent sur des blocs magnétiques, et non de traditionnels anneaux en ferrite, la forme des pièces polaires permet de concentrer les lignes de champ au niveau de l’entrefer et d’obtenir un flux magnétique parfaitement homogène atteignant 2,5 T. Une valeur qui se trouve donc être quasiment double de celle que présente l’entrefer de moteurs plus traditionnels.


A l’écoute
Force est de reconnaître que le comportement des B1 a de quoi surprendre pour des enceintes au volume aussi modeste. Dès les premiers instants de l’écoute, leur incroyable assise ne peut passer inaperçue. Malgré leur petit volume, elles descendent incroyablement bas. Elles se sont, entre autres, tirées avec maestria des plages d’orgue que nous leur avions confiées. Toujours lors de ces écoutes, elles nous ont surpris par l’ampleur qu’elles étaient capables d’offrir à la restitution et par le réalisme de l’acoustique particulière des cathédrales. Parallèlement à ce constat de la remarquable tenue du registre basse,
Les B1 savent aussi faire preuve d’une belle énergie et d’un impact aussi surprenant que leur profondeur sur des enceintes d’aussi petit volume et dotées de woofers d’un diamètre modeste.
Un autre point qui nous a également surpris est la précision de restitution de l’espace stéréophonique que restituent les B1. Nous avons souvent considéré que seuls des systèmes coaxiaux, grâce à l’excellent respect des phases qu’ils étaient capables d’assurer, pouvaient offrir une cohérence spatiale et une localisation des sources sonores parfaitement définie. Les B1 nous ont brillamment démontré le contraire en sachant nous offrir une image stéréophonique totalement exempte de trou central où l’emplacement de chaque élément sonore était parfaitement localisable.
Enfin, l’équilibre tonal est excellent. Chaque détail est présenté à sa juste proportion sans exagération ni oubli. La finesse des Vivid dans le médium, comme dans l’aigu, est remarquable tout en préservant une incroyable douceur d’écoute.

[color=CC0000]En conclusion[/color]
Certes le design de ces enceintes, comme la multitude d’innovations technologiques qu’elles comportent peuvent dérouter. Pourtant le verdict de leur écoute sera imparable. Leur assise, l’équilibre, la justesse et le réalisme de la restitution qu’elles délivrent ébranlera probablement les certitudes qu’avait plus d’un audiophile à propos des enceintes de petit volume. L’appellation de «haute-fidélité» a rarement aussi bien trouvé sa place. Revers de la médaille, les B1 ne supportent pas la médiocrité et si elles savent offrir aux enregistrements de bonne facture une reproduction digne des meilleurs équipements, elles laisseront aussi transparaître les faiblesses d’une prise de son moins soignée. En somme, si leur aspect est révolutionnaire, les technologies qu’elles mettent en oeuvre le sont aussi. Des enceintes où chaque solution retenue apporte effectivement une amélioration tangible et quantifiable, ce qui n’est hélas pas toujours le cas en matière de très haute-fidélité.


Image


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework