Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
social facebook box white 64 logo-Twitter-icon logo-youtube  Logo-tumblr logo-instagram logo-storify social_rss_box_white_32

CD L’Heure Romantique, Varda Kotler, soprano

Varda Kotler

Israel Kastoriano, piano
Purcell, Schumann, Bizet, Caplet, Ravel, Ben-Haim, Boskovitch, Canteloube, Mozart, Meyerbeer
Forlane (Distribution DOM)
Durée du CD :73' 08''
notation : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-grise (4/5)

Après des études musicales à Tel Aviv (Rubin Academy of Music),Varda Kotler entreprend la poursuite de ses études musicales à Londres sous la direction de Vera Rozsa. Varda Kotler se rend également en Italie où elle bénéficie aussi de l'enseignement de Rita Patane. Varda Kotler a incarné à l'opéra de nombreux rôles dont ceux de Siebel, Cherubino, Rosina, Flora et Stephano sous la direction de chefs d'orchestres bien connus du public parisien : Lawrence Foster et Pinchas Steinberg. Le répertoire de Varda Kotler englobe également la musique religieuse (la Grande Messe en ut mineur de Mozart, le Requiem et les Vêpres Solennelles d'un confesseur).Mais elle est aussi une interprète de la musique religieuse de Bach et Haendel, incluant aussi la mélodie, genre dans lequel elle se produit dans des récitals donnés non seulement à Paris mais également à Londres et à New -York ainsi qu'évidemment à Jérusalem et Tel Aviv. Pour débuter ce CD, Varda Kotler, rend d'abord hommage au plus grand compositeur du XVIIe siècle anglais : Henry Purcell, l'auteur de l'opéra Dido and Aeneas dont elle interprète Music for a While. De Gustav Mahler, elle interprète ensuite deux lieder provenant des Rückert-Lieder (Ich ging mit lust durch grünen wald et Ich atmet' einen linen Dust).Avec le troisième lied Liebst du um Schönheit provenant du cycle Des Knaben Wunderhorn, la soprano aborde un cycle qui va jusqu'à la Quatrième Symphonie servir de réservoir thématique à Gustav Mahler. Toujours dans le domaine du lied allemand, Varda Kotler chante cinq lieder de Robert Schumann qui s'affirme ici comme le digne successeur de Schubert dans le genre délicat du lied. Avec Georges Bizet, Varda Kotler aborde le répertoire français. Elle interprète ici cinq airs dont Tarentelle qui n'est pas sans évoquer certains passages de l'opéra le plus célèbre du compositeur : Carmen.

Orchestrateur de certaines œuvres de Debussy dont il a été le disciple, André Caplet, qui est l'auteur d'un remarquable Conte fantastique pour harpe et orchestre s'inspirant du Masque de la Mort rouge
d'Edgar Poe est ici présent pour une amusante fable : Le Corbeau et le Renard. Toujours dans le domaine français Varda Kotler nous offre à présent Vocalise-Etude(en forme de Habanera) de Maurice Ravel, l'auteur d'un extraordinaire ballet Daphnis et Chloé et de tant d'autres chefs-d'œuvre. Après Ravel, Varda Kotler chante deux mélodies de Paul Ben-Haim : Ariozo et Ballad. A présent, retour à nouveau sur la France avec trois chants d'Auvergne de Joseph Canteloube : Chorietan Buruzagi, La Pastoura als camps et Lo Fiolair.
C'est Wolfgang Amadeus Mozart qui figure à présent ici avec un Air provenant de son opéra La clemenza di Tito « Parto, ma tu ben mio». Ultime hommage au répertoire français, Varda Kotler met un point final à ce récital avec « Nobles Seigneurs, Salut » provenant d'un opéra qui fit en son temps une énorme impression sur le public parisien de l'époque : Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer. En définitive Varda Kotler confirme dans ce CD ses connivences avec le lied allemand (elle interprète idéalement Schumann et Mahler), mais elle ne démérite nullement dans le répertoire français (Bizet, Caplet, Ravel, Canteloube et Meyerbeer) et aborde Mozart avec beaucoup d'aisance. Un CD permettant de découvrir une soprano très douée aussi à l'aise dans le répertoire germanique que dans le répertoire français. Un mot sur le talentueux pianiste Israel Kastoriano qui accompagne Varda Kotler. Membre fondateur de l'ADAP (Association des Artistes pour la Paix) il a joué sous la direction de chefs d'orchestre prestigieux comme Leonard Bernstein, Zubin Mehta et Kurt Masur.

texte de Michel Jakubowiz


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework