CD : Entre Orient & Occident

CD Entre Orient et Occident

VIRGIL BOUTELLIS-TAFT, violon

LA SUITE APRÈS LA PUB

GUILLAUME VINCENT, piano

Komitas, Ernest Chausson, Leos Janacek, André Hossein, Tara Kamangar, Philippe Hersant, Bela Bartok, Claude Debussy

Evidence (Distribution Harmonia Mundi)
Durée du CD : 77’59’’
Notation : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)

L’Orient, tel un mirage inaccessible va s’immiscer dans l’inconscient des compositeurs et ainsi enrichir leurs œuvres de manière subtile.Tel est le thème qu’aborde ce CD, s’aventurant entre rêve et réalité.

Ce rêve d’Orient va ainsi exercer sur Le Poème de Chausson, présenté ici dans une réduction pour piano de la partie orchestrale, une indéniable influence. Ernest Chausson par la magie de la partie de violon nous transporte sans effort vers d’improbables univers forcément surgis d’un horizon impalpable et lointain. Avec sa Sonate pour violon et piano de 1922, Leos Janacek qui vient de donner deux ouvrages lyriques à la même époque (Les Excursions de Monsieur Broucek et Katya Kabanova) impose avec vigueur son style violemment expressionniste dans une œuvre construite en quatre mouvements. Claude Debussy figure ici avec son unique Sonate pour violon et piano datant de 1917, soit seulement un an avant sa disparition. Lui-aussi subit la fascination de l’Orient et de ses étranges musiques venues d’Indonésie comme par exemple en distille le gamelan. Composée de trois mouvements cette Sonate pour violon et piano de Debussy va nous entraîner dans d’étonnants tourbillons harmoniques que seul l’auteur de Pelléas et Mélisande et de La Mer pouvait imaginer. D’autres compositeurs tels que Komitas, André Hossein et beaucoup plus près de nous Philippe Hersant font eux aussi partie de ce lointain voyage, happés par le rêve de l’Orient. Mais c’est avec Les Danses roumaines de Bartok qu’un autre voyage se dessine à l’horizon. Bartok est ici non seulement sous l’influence directe des musiques d’Europe centrale venues tout droit de Transylvanie, mais subit également l’impact de l’esthétique debussyste. Ces Danses roumaines au nombre de Six se terminent par un foudroyant Allegro nécessitant une virtuosité sans faille de la part du violon. Réclamé déjà dans de nombreux Festivals aussi bien en France qu’à l’étranger, le violoniste Virgil Boutellis-Taft, allie à une sonorité impeccable, une virtuosité impressionnante se jouant de toutes les difficultés s’additionnant sans limites dans ces partitions. Quant au pianiste Guillaume Vincent, talentueux partenaire de Virgil Boutellis-Taft dans ce CD, il poursuit également une brillante carrière sur les scènes internationales. Bref, un voyage fort réussi entre Orient et Occident !

Texte de Michel Jakubowicz

CD disponible sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework