PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

CD : Venezia 1700 par Thibault Noally et Les Accents

Venezia 1700 Thibault NOALLY

Giuseppe Torelli
Francesco Antonio Bonporti
Antonio Caldara
Evaristo Felice Dall’Abaco
Antonio Vivaldi
Tomaso Albinoni

LA SUITE APRÈS LA PUB

Aparté (Distribution Harmonia Mundi)
Durée du CD : 68’38’’
Notation : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte
(5/5)

Comment évoquer en musique Venise vers 1700 ? C’est à un tour de magie que Thibault Noally, violon et direction et Les Accents vont se livrer durant plus d’une heure, histoire de faire revivre en musique le passé glorieux d’une cité entièrement tournée vers les arts aussi bien picturaux que musicaux.

C’est d’abord avec une Sonata en mi mineur pour violon et basse continue de Giuseppe Torelli (1658-1709) enregistrée pour la première fois, que débute ce CD. Cette Sonata de Giuseppe Torelli ne comporte que deux brefs mouvements découpés en plusieurs segments. En fait, le premier mouvement débute par un Adagio qui sera suivi d’un Largo, d’un second adagio, le mouvement s’achevant par deux Allegro successifs. Le second et dernier mouvement se compose de quatre parties, sans aucune indication pour les deux premières, le mouvement se terminant par un Largo et un Allegro plutôt véhéments et animés. D’une écriture prodigieuse par sa fluidité, son raffinement, cette Sonata de Torelli ne nous est parvenue que grâce à la copie qu’en fit jadis le fameux compositeur Pisendel qui bénéficia non seulement de l’enseignement de Torelli mais fut également le disciple de deux autres grands compositeurs vénitiens : Albinoni et Vivaldi. C’est par un Lamentevole presque douloureux et plaintif que débute cette Invenzione de Francesco Antonio Bonporti (1672-1749), suivie d’un Balletto-Allegro. La troisième partie est un Aria-Commodo assai tournoyant et aérien. Une ardente et entraînante Fantasia-Allegro non presto met un point final à cette Invenzione , pièce étonnante de virtuosité et de fantaisie .Prend place à présent Antonio Caldara(1670-1736).Il s’agit d’une Ciaccona en si bémol majeur pour deux violons et continuo op.2 No12, datant de 1699 au caractère fantasque et tournoyant.C’est au tour d’Evaristo Felice Dall’Abaco(1675-1742) de figurer dans ce CD avec sa Sonate en sol mineur pour violon et basse continue op.4 No12 datant de 1716.Cette Sonate débute par un Largo presque solennel, suivi d’un Presto e spiccato d’une grande fébrilité. Le Passaglio-Un poco vivace qui suit n’est guère plus propice à la tranquillité. Seule la Giga-Allegro assai conclusive ramène une allégresse exempte d’inquiétude. Le « Prêtre roux », en fait Antonio Vivaldi (1678-1741) fait son apparition dans ce CD, avec une Sonate en si bémol majeur pour violon et basse continue RV 759.Cette Sonate débute par un Preludio-Largo rêveur, aérien et lumineux. Ce Preludio sera suivi d’une vive Allemanda-Allegro qui laissera bientôt la place à une Sarabanda mélancolique, s’enchaînant à un Largo lui aussi empreint de gravité. La folle gaieté du Corrente -Allegro final vient conclure brillamment cette Sonate décidément étourdissante d’Antonio Vivaldi. A nouveau Antonio Caldara s’invite dans ce CD avec une Sonate écrite dans la sombre tonalité d’ut mineur pour deux violons et basse continue op.2 No7, composée en 1699.Elle débute par un Preludio pesant, affligé, suivi d’un Largo tout aussi triste. Le caractère enjoué de l’Allemanda-Andante qui suit tempère quelque peu cette gravité. La Sonate d’Antonio Caldara prend fin avec un Tempo di Sarabanda effectuant lui aussi un retour vers la mélancolie.C’est à Tomaso Albinoni d’être présent dans ce CD avec une Sonate en sol mineur pour violon et basse continue op.4 No5.Cette Sonate débute par un Adagio presque plaintif qui sera suivi d’un Allegro vif et enjoué. L’Adagio qui vient ensuite est plein d’affliction, de tristesse, bien vite remplacé par un Presto final enivrant et virtuose. Enfin c’est avec la Sonate en ré mineur pour deux violons et basse continue op.1 No12 « La Follia » d’Antonio Vivaldi que prend fin ce voyage effectué dans cette mystérieuse Venise. Vivaldi reprend à son compte ce thème « La Follia » qui va traverser toute l’Europe durant cette période. Il va porter très haut ce thème diabolique et imaginer d’incroyables univers sonores dans cette Sonate aux rebondissements imprévisibles et impétueux.
Flamboyante interprétation de ce répertoire presque confidentiel, par Thibault Noally violon, entouré par l’ensemble Les Accents, composé de Claire Sottovia, violon, Elisa Joglar, violoncelle, Mathieu Dupouy, clavecin et Romain Falik, théorbe et guitare baroque. Thibault Noally sera à l’affiche de deux concerts à Paris avec Vivaldi Sacré avec Lea Desandre, mezzo, Les Accents, le lundi 5 décembre 2016 au Théâtre Grévin, ainsi que Follia Veneziana le vendredi 9 décembre 2016 à 20h30, Eglise des Billettes.

Texte de Michel Jakubowicz

www.philippemaillardproductions.fr

CD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Vivaldi, Albinoni

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus