PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert inaugural de l'Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par son chef Mikko Franck

Mikko Franck

  • Hector Berlioz : Roméo et Juliette, extrait : « Grande fête chez Capulet » ; La Mort d’Ophélie 
  • Ernest Chausson : Poème
  • Maurice Ravel : Tzigane
  • Martin Matalon : Rugged
  • Claude Debussy : La Mer

  • Maîtrise de Radio France
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Mikko Franck, direction
  • Anna Tifu, violon

  • Vendredi 14 septembre 2018
  • Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradio.fr

Berlioz, Chausson, Ravel et Debussy mettent la musique française à l’honneur dans ce concert inaugural dirigé par Mikko Franck à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Au même programme, s’ajoute une création mondiale du compositeur argentin Martin Matalon.

Mikko Franck, en guise d’ouverture de concert, décidait d’offrir au public de l’Auditorium de Radio France la « Grande fête chez Capulet » de Berlioz. Une fête agitée, tumultueuse, violente, qui laisse largement présager la venue d’évènements dramatiques imaginés par William Shakespeare. Toujours dans le même registre sorti de la plume de William Shakespeare, le chef finlandais proposait « La Mort d’Ophélie » de Berlioz, une brève ballade pour chœur féminin et orchestre. Ernest Chausson s’imposait avec son poétique et sensible Poème pour violon et orchestre op.25, laissant ensuite la place à une pièce virtuose du répertoire pour violon et orchestre français : le fameux Tzigane de Maurice Ravel. L’avant-dernière pièce était réservée à la création musicale contemporaine avec « Rugged » du compositeur argentin Martin Matalon, installé depuis 1993 à Paris. Debussy se taillait la part du lion en concluant ce concert donné par l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck, avec son célèbre triptyque symphonique « La Mer ».

LA SUITE APRÈS LA PUB

Berlioz trouvait en Mikko Franck un ardent défenseur, donnant à la « Fête chez Capulet » une fracassante frénésie. Le Poème de Chausson et Tzigane de Ravel nous permettaient de faire connaissance avec un archet incisif, éclatant : celui de la jeune violoniste Anna Tifu, qui parvenait à donner de ces deux pages célèbres de la musique française pour violon et orchestre une image sonore hautement séduisante. Mikko Franck révélait avec un certain panache la virtuosité d’écriture orchestrale de la pièce « Rugged » du compositeur argentin Martin Matalon, donnée en première mondiale. Enfin, Mikko Franck, dirigeant avec souplesse les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, offrait une image à la fois raffinée et somptueuse de ce tableau symphonique en trois parties imaginé par Claude Debussy entre 1903 et 1905 : « La Mer ».

Un concert très réussi pour ce début de saison 2018-2019 de l’Orchestre Philharmonique de Radio France placé sous la direction à la fois inspirée et vigilante de Mikko Franck.

Texte de Michel Jakubowicz  


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Auditorium de Radio France

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus