icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Concert : Santtu-Matias Rouvali dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium

santtu matias rouvali

  • Claude Debussy : Prélude à l’après-midi d’un faune
  • Sir Edward Elgar : Concerto pour violoncelle et orchestre en mi mineur, op.85
  • Benjamin Britten : Phantasy-Quartet, op.2
  • Igor Stravinsky : Pétrouchka, scènes burlesques en quatre tableaux
  • Sheku Kanneh Mason (violoncelle), Olivier Doise (hautbois), Aurore Doise (violon), Julien Dabonneville (alto), Karine Jean-Baptiste (violoncelle)
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Ji-Yoon Park, violon solo
  • Santtu-Matias Rouvali, direction
  • Auditorium de Radio France, Vendredi 8 février 2019, 20 h
    www.maisondelaradio.fr

Pas de Sibelius au programme du chef finlandais Santtu-Matias Rouvali, mais un conte cruel : le ballet Pétrouchka de Diaghilev, mis en musique par Stravinsky.

Cet Après-midi d’un faune de Debussy ne devait être en fait que la première pièce d’un triptyque dont les deux derniers volets se seraient intitulés Interlude et Paraphrase finale. Mais ce projet initial de l’auteur de La Mer et de Pelléas et Mélisande a tourné court, nous laissant cette ultime et troublante pièce pour orchestre contant en musique les rêves immatériels, évanescents d’un faune.
Lors de la première exécution de cette œuvre (en 1894), le public subit un tel envoûtement que le chef en bisse l’œuvre, ainsi jouée une deuxième fois. La deuxième œuvre de ce concert n’était autre que le Concerto pour violoncelle de Sir Edward Elgar. Exécuté pour la première fois en 1919 par le violoncelliste Felix Salmond, l’orchestre étant dirigé par le compositeur lui-même, ce Concerto pour violoncelle de Sir Edward Elgar va rapidement obtenir une extraordinaire réputation, devenant presque aussi populaire que le Concerto pour violoncelle et orchestre d’Antonin Dvorak ! Cette œuvre de Sir Edward Elgar comporte trois mouvements enchaînés, au lyrisme prenant, parfaitement présent dans les deux premiers mouvements. Malgré son aspect relativement dynamique, le dernier mouvement se termine dans un climat pourtant exempt d’une quelconque gaieté. Un interlude chambriste figurait au début de la seconde partie du concert avec la Phantasy-Quartet op.2 de Benjamin Britten. L’œuvre est écrite par un tout jeune homme de moins de vingt ans et s’impose par son rythme de marche grinçant, grotesque, plein d’une sorte d’ironie mordante. La dernière œuvre était due à Igor Stravinsky : Petrouchka. Datant de 1911, soit deux ans avant le scandale que va provoquer son Sacre du Printemps au Théâtre des Champs-Elysées, cette œuvre de Stravinsky est encore largement sous l’influence de Nicolas Rimski-Korsakov dont il fut l’élève. Cette partition colorée se déroule en quatre tableaux et conte en musique les déboires d’une marionnette (Pétrouchka) confrontée à son plus terrible ennemi : Le Maure. Dans ce ballet, Stravinsky fait appel aux chansons populaires, et intègre grâce à une sorte de « collage » les sonorités magiques d’un orgue de barbarie…

Kanneh Mason Sheku violoncelle

Très belle performance du jeune violoncelliste Sheku Kanneh Mason dans le Concerto pour violoncelle et orchestre de Sir Edward Elgar, une exécution saluée par le public enthousiaste de l’Auditorium, qui se voit ainsi récompensé d’un bis : Evening of Roses (en hébreu : Erev Shel Shoshanim), une musique souvent jouée pendant les mariages juifs et dont l’auteur de la partition est Yosef Hadar. La Phantasy-Quartet de Benjamin Britten est elle aussi brillamment interprétée par Olivier Doise (hautbois), Aurore Doise (violon), Julien Dabonneville (alto) et Karine Jean-Baptiste (violoncelle). Enfin, il faut saluer le chef d’orchestre Santtu-Matias Rouvali animant avec la dernière énergie l’Orchestre Philharmonique de Radio France : il est subtil dans Debussy et fait étinceler l’orchestration de Pétrouchka de Stravinsky d’une façon prodigieuse !

Le chef d’orchestre finlandais Santtu-Matias Rouvali relève le gant avec succès face à trois chefs-d’œuvre de Debussy, Elgar et Stravinsky.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Auditorium de Radio France

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework