LP3 45-Records : un nouveau label de jazz intimiste et ambitieux, qui fait la part belle au vinyle

LP3 2

LP3 45-Records est un tout nouveau label de jazz inauguré en décembre dernier. Le concept ? Sortir seulement quelques albums par an, exclusivement au format vinyle et en téléchargement. Quant aux enregistrements, ils sont tout aussi sélectifs, puisqu’il s’agit de capter de grands noms du jazz dans leur lieu de vie.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le label de jazz LP3 45-Records est officiellement né en décembre, avec la sortie de deux albums. Il est le fruit de la collaboration de trois musiciens de jazz : le saxophoniste Luigi Grasso et les pianistes Yaron Herman et Laurent Courthaliac, associés au chef d’entreprise Peter Schnur. « Ce label est avant tout une histoire d’amitié et de reconnaissance entre musiciens » explique le communiqué de presse. 

Des choix exigeants pour des enregistrements originaux

Plus qu'un label de jazz, LP3 45-Records est quasiment un concept. En effet, ses fondateurs ont fait des choix exigeants pour livrer des albums originaux.
D’abord, le format dans lequel sont livrés ces enregistrements : ils sont exclusivement disponibles en vinyle, ainsi qu’au format digital, en téléchargement sur Apple Music (pas de streaming).
Autre choix fort : le catalogue se compose uniquement de 33 tours trois titres (d’où le nom du label « LP3 »). Revendiquant en effet le concept « less is more », le label sélectionne avec les musiciens les trois meilleures prises de chaque session d’enregistrement, dans l’idée d’en retenir le meilleur. Ainsi promet-il « qualité artistique et son audiophile ».
Enfin, LP3 45-Records se distingue par la nature des enregistrements : il s’agit de capturer « the Finest Jazz Performers » dans leur lieu de vie. Si la crise sanitaire nous a contraints à prendre l’habitude d’entendre des artistes pousser la chansonnette dans leur cuisine ou dans leur salon, le label en fait un choix et même une force, un gage d’intimité cher au jazz.   

LP3 45-Records n’a pas pour ambition de sortir des albums à une fréquence effrénée : le rythme annoncé est de six par an. Pour l’instant, deux albums sont sortis : Kurt Rosenwinkel et René Urtreger, dont les enregistrements ont été captés chez Laurent Courthaliac «At Barloyd’s».

En 2021, LP3 45-Records promet des enregistrements à New York, notamment de Nicole Glover, Kevin Hayes et Johnny O’Neal.

Les vinyles sont disponibles sur diggersfactory.com. L’achat d’un disque donne accès gratuitement à son téléchargement au format digital. Les versions digitales, elles, sont disponibles sur Apple Music.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: P3 45-Records

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework