PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : Daniel Reuss interprète Johann Sebastian Bach à l’Eglise Saint-Roch

DanielReuss

Daniel Reuss interprète la monumentale Messe en si mineur de Johann Sebastian Bach avec la Cappella Amsterdam et l’Orchestre du XVIIIe Siècle.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Chef-d’œuvre absolu de Johann Sebastian Bach (n’oublions pas non plus les deux Passions !) cette œuvre monumentale réussit l’incroyable synthèse : faire fusionner au sein de ce vaisseau sonore gigantesque l’ensemble des influences italienne, française et germanique. Pour parvenir à construire cet édifice sonore impressionnant, Johann Sebastian Bach avait d'abord patiemment préparé son parcours avec ses nombreuses cantates, dont certaines anticipent déjà largement la direction qu’il s’est lui-même fixée : parvenir à bâtir cette construction phénoménale qui lui coûtera tout de même la bagatelle de vingt-cinq années de travail pour parachever l’écriture d’un tel édifice. Dans cette œuvre visionnaire célébrant une foi indestructible, le Kantor se montre d’une certaine façon le digne héritier d’Heinrich Schütz, auteur tout comme Johann Sebastian Bach de deux Passions : celle de Saint-Jean SWV 481 et Saint-Matthieu SWV 479 ainsi que d’un célèbre Musikalische Exequien SWV 279 à 281. Il est aussi possible que deux autres prédécesseurs tels que Samuel Scheidt et Johann Hermann Schein l’aient également aidé à trouver sa propre voie et contribué peut-être à concrétiser son attirance irrépressible pour les grandes formes telles que cette fameuse Messe en si.

Ce qui rendait ce concert exceptionnel était sans conteste la présence au pupitre du chef Daniel Reuss. Pendant près de deux heures il a d’une certaine manière entraîné vers des cimes théoriquement inaccessibles l’ensemble des forces placées ce soir-là sous sa direction vigilante et constamment inspirée. L’ensemble de ces forces se constituait de deux formations fort connues dans le domaine du répertoire sacré puisqu’il s’agissait du remarquable ensemble vocal la Cappella Amsterdam et du non moins remarquable Orchestre du XVIIIe Siècle (dont le principal fondateur n’est autre que le regretté Frans Brüggen). La direction à la fois chaleureuse et précise de Daniel Reuss, dominant avec aisance les deux ensembles et les solistes vocaux, a su constamment faire fulgurer l’aspect totalement jubilatoire de la partition, en alternance avec les aspects plus intimistes et introspectifs de cette Messe en si mineur aux proportions fantastiques.

Ce concert mémorable rendait au grand Kantor de Leipzig un hommage bien mérité, replaçant ainsi au premier plan un formidable architecte de la musique occidentale dont l’œuvre va exercer longtemps encore son influence sur de nombreux compositeurs.

Texte de Michel Jakubowicz

Plus d’infos

  • Johann Sebastian Bach : Messe en si mineur
  • Julia Doyle, soprano
  • Margot Oitzinger, alto
  • Guy Cutting, ténor
  • Nicholas Mogg, baryton
  • Cappella Amsterdam
  • Orchestre du XVIIIe Siècle
  • Daniel Reuss, direction
  • Jeudi 25 novembre 2021, à 20 h 30
  • Eglise Saint-Roch
    296, rue Saint-Honoré
    75001 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Bach, Eglise Saint-Roch, Julia Doyle, Margot Oitzinger, Guy Cutting, Nicholas Mogg, Cappella Amsterdam, Orchestre du XVIIIe Siècle, Daniel Reuss

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus