PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : Pablo Heras-Casado dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France

Pablo Heras Casado Maxim Vengerov

Pablo Heras-Casado, qui est à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, nous propose un voyage dans deux univers : celui de Ravel et de deux représentants du romantisme allemand : Bruch et Mendelssohn.

C’est avec Alborada del gracioso, une œuvre richement orchestrée de Maurice Ravel, que s’ouvrait ce concert donné sous la direction de Pablo Heras-Casado. Cette pièce orchestrale de Maurice Ravel, raffinée, aux couleurs instrumentales inouïes, sera exécutée à Paris le 17 mai 1919, dans sa version orchestrale par l’Orchestre Pasdeloup dirigé par un chef bien oublié aujourd’hui : Rhené-Baton. Cet Alborada del gracioso décrit une Espagne à la fois étrange, cruelle, que l’écriture ciselée et précise de Maurice Ravel fait renaître.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Max Bruch figurait en seconde position dans ce concert avec son Concerto pour violon et orchestre N°1. Des trois Concertos pour violon et orchestre de Max Bruch, le premier est sans conteste l’œuvre la plus célèbre de ce compositeur si l’on excepte sa fameuse Fantaisie écossaise en quatre mouvements pour violon et orchestre terminée en 1880. Si l’ombre du Concerto pour violon N°2 en mi mineur op.64 de Mendelssohn plane encore sur ce Concerto pour violon N°1 de Bruch, il affiche néanmoins un beau lyrisme tout en exigeant de la part du soliste un engagement total. Ce Concerto de Bruch sera créé dans sa version finale le 7 janvier 1868 par un grand ami de Brahms : Joseph Joachim, la direction de l’orchestre étant confiée à Carl Martin Reinthaler. 

Mendelssohn s’inscrivait ensuite dans ce concert avec une œuvre plus que célèbre : sa Symphonie N°4 op.90. Cette Symphonie de Mendelssohn est une fantastique évocation d’une Italie solaire, éclatante de lumière, contrastant fortement avec sa précédente Symphonie N°3, dépeignant avec bonheur les paysages romantiques d’une Ecosse légendaire. C’est Felix Mendelssohn qui en assurera la première exécution à Londres le 13 mai 1833 avec l’Orchestre de la Société Philharmonique de Londres.

Maurice Ravel réapparaît dans ce concert avec une pièce orchestrale obsédante, presque répétitive, où l’orchestre qui semble effacé au début de l’œuvre, va peu à peu envahir tout l’espace sonore grâce à une panoplie de cuivres impressionnante soutenue par une percussion délirante. Le Boléro va s’achever de façon abrupte, mettant ainsi fin à ce cataclysme sonore imaginé par Maurice Ravel. Cet incroyable Boléro sera créé par Walther Straram à l’opéra de Paris le 22 novembre 1928 pour une chorégraphie de Bronislava Nijinska, dédiée à une danseuse de légende : la grande Ida Rubinstein. Il faut souligner l’importance du chef d’orchestre Walther Straram qui possède à son actif la création d’innombrables œuvres de Roussel, Honegger, Berg, Hindemith, Messiaen, Webern, Dupré, Casella, Ropartz, Milhaud et bien d’autres…

Formidable interprétation du Concerto pour violon de Max Bruch par Maxim Vengerov, impérial, incomparable. Acclamé chaudement par le public de l’Auditorium, il propose un bis somptueux : le deuxième mouvement du Concerto pour violon N°2 de Henryk Wieniawski, auteur outre ses deux Concertos pour violon de nombreuses pièces pour violon et orchestre (Fantaisie brillante sur « Faust », Scherzo-Tarentelle) etc… Pablo Heras-Casado dirigeant un Orchestre Philharmonique chauffé à blanc remporte un succès phénoménal pour sa direction captivante, en particulier dans le Boléro de Ravel réellement envoûtant.

Ravel, Bruch et Mendelssohn, hissés au sommet par Pablo Heras-Casado, grâce à un Orchestre Philharmonique de Radio France parfaitement en phase avec ces trois compositeurs.

Texte de Michel Jakubowicz

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plus d’infos

  • Maurice Ravel : Alborada del gracioso
  • Max Bruch : Concerto pour violon et orchestre N°1 en sol mineur op.26
  • Felix Mendelssohn : Symphonie N°4 en la majeur op.90 « Italienne »
  • Maurice Ravel : Boléro
  • Maxim Vengerov, violon
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Pablo Heras-Casado, direction
  • Auditorium de Radio France
  • Vendredi 3 décembre 2021, à 20 h
    www.maisondelaradioetdelamusique.fr  


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Auditorium de Radio France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Maurice Ravel, Félix Mendelssohn, Max Bruch, Maxim Vengerov, Pablo Heras-Casado

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus