PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : le pianiste Alexandre Kantorow en récital à l’Auditorium de Radio France

Alexandre Kantorow

Le pianiste Alexandre Kantorow, en récital au Grand Auditorium de Radio France, propose un programme centré sur Liszt, Schumann et Scriabine.

C’est à partir du chœur de la cantate Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen de Johann Sebastian Bach que Franz Liszt élabore ce qui peut constituer une sorte de bref drame sonore. Le Sonetto del Petrarca N°104, aux accents tourmentés, douloureux, qui s’inscrit ensuite reflète l’influence de Dante sur son écriture. Impression qui culminera dans Après une lecture de Dante "fantasia quasi sonata". La Lugubre Gondole, pièce suivante, trahit l’angoisse du compositeur assailli par de funèbres pressentiments de mort, annonçant en particulier celle de Richard Wagner qui s’éteint en 1883. Quant à l’Abschied, pièce moins sinistre que La Lugubre Gondole, elle n’en suggère pas moins l’arrivée de futurs évènements teintés d’une morbidité certaine.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Robert Schumann faisait son apparition dans ce concert avec sa Sonate N°1 en fa dièse mineur op.11. L’œuvre, de vastes dimensions, fascine par l’esprit fantasque, débordant d’images issues d’un rêve tourmenté comme seul Robert Schumann sait les édifier. Composée de quatre mouvements, cette Sonate N°1 de Schumann emporte l’auditeur dans une sorte de vision frénétique, faite de passion et de tumulte d’où l’on ne peut s’échapper.

Avec "Vers la flamme", poème pour piano, op.72 d’Alexandre Scriabine, nous abordons une musique qui constamment cherche à se séparer de la tonalité, nous entraînant vers d’incroyables paysages sonores, jaillis de l’esprit d’un compositeur saisi par la modernité.

Éblouissante interprétation de ce programme consacré à Liszt, Schumann et Scriabine par le pianiste Alexandre Kantorow, qui survole avec une maestria fantastique ces univers pianistiques. Impérial dans Liszt, il s’approprie avec succès les visions flamboyantes de Schumann, explorant avec beaucoup de subtilité le monde sonore nouveau proposé par Scriabine.

Au total, un récital somptueux salué par un public qui en redemande et se voit offrir trois bis superbes dont celui du finale de l’Oiseau de feu de Stravinski et d’une pièce pour piano de Brahms. Avec ce récital, le pianiste Alexandre Kantorow se hisse sans difficulté au niveau des grands noms du piano.

Texte de Michel Jakubowicz 

Plus d’infos

  • Franz Liszt : Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen S.179-Praeludium nach J.S Bach 
  • Robert Schumann : Sonate pour piano N°1 en fa dièse mineur, op.11 
  • Franz Liszt : Sonetto del Petrarca N°104 (extrait des Années de pèlerinage, 2e année, Italie) 
  • Abschied, S.251
  • La Lugubre Gondole, S.200 N°2 
  • Alexandre Scriabine : Vers la flamme, poème pour piano, op.72
  • Franz Liszt : Après une lecture de Dante, fantasia quasi sonata (extrait des Années de pèlerinage, 2e année, Italie) 
  • Alexandre Kantorow, piano
  • Samedi 26 mars 2022, à 20 h
  • Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradioetdelamusique.fr

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Auditorium de Radio France, Liszt, Robert Schumann, Alexandre Scriabine, Alexandre Kantorow

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus