PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : le Collegium Vocale 1704 et le Collegium 1704 interprètent Bach à l’Auditorium de Radio France

Vaclav Luks
Vaclav Luks.

Vaclav Luks, le Collegium Vocale 1704 et le Collegium 1704 interprètent La Passion selon saint Jean de Jean-Sébastien Bach.

Jean-Sébastien Bach nous décrit en près de deux heures le parcours terrifiant que va subir Jésus, dont le sort est fixé depuis son arrestation. C’est à la crucifixion qu’il est condamné. Sous le poids d’un certain remords, Pilate, qui assure le procès de Jésus, va tenter de le sauver mais rien n’y fera et Jésus devra endurer son supplice avec comme seul espoir celui d’une prochaine résurrection. L’œuvre sera en fait créée en 1724 à l’Église Saint-Nicolas de Leipzig dans sa version initiale. Cette Passion selon saint Jean n’a rien à envier à celle de saint Matthieu. Elle dramatise avec une âpreté terrible chaque étape d’un long supplice dont seule la mort peut procurer au prévenu une véritable délivrance. Bien que faisant appel à un ensemble instrumental limité aux bois et cordes, Jean-Sébastien Bach pousse très loin les possibilités réunies des solistes, Chœur et orchestre de cette œuvre monumentale. Dans cette Passion selon saint Jean, le compositeur réserve au Chœur une fonction essentielle, celle de symboliser la foule réclamant à grands cris l’exécution de Jésus par ses hurlements de colère n’exigeant qu’une chose : la mort de Jésus.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Vaclav Luks, le Collegium Vocale 1704 et le Collegium 1704 offraient de cette Passion selon saint Jean de Bach une vision d’une grande violence, sans chercher à gommer les aspérités d’un drame avançant de manière inéluctable vers sa conclusion tragique. Vaclav Luks, pour mener à bien un tel challenge, avait à sa disposition une pléiade de chanteurs imposante avec notamment un évangéliste de grande classe. Quant aux deux ensembles, le Collegium Vocale 1704 et le Collegium 1704, ils manifestaient avec éclat leur proximité totale avec ce chef-d’œuvre de Jean-Sébastien Bach.

Une Passion selon saint Jean de Jean-Sébastien Bach menée avec un sens de la dramatisation la plus absolue par le chef Vaclav Luks, aux options tranchées, rigoureuses, en accord évident avec son sujet.

Texte de Michel Jakubowicz

Plus d’infos

  • Jean-Sébastien Bach : Passion selon saint Jean, BWV 245
  • Sebastian Kohlhepp, ténor (L’Evangéliste)
  • Sophie Junker, soprano
  • Benno Schachtner, contreténor
  • Tobias Hunger, ténor
  • Matthias Winckhler, baryton-basse (Jésus)
  • Christian Immler, baryton-basse (Pilate)
  • Collegium Vocale 1704
  • Collegium 1704
  • Vaclav Luks, direction
  • Dimanche 3 avril 2022, à 16 h
  • Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradioetdelamusique.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Auditorium de Radio France, Sophie Junker, Collegium 1704, Václav Luks, Johann Sebastian Bach, Collegium Vocale 1704, Sebastian Kohlhepp, Benno Schachtner, Tobias Hunger, Matthias Winckhler, Christian Immler

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus