PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : Vasily Petrenko dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium de Radio France

gluzman vadim

Vasily Petrenko dirige un programme 100% russe à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

C’est par une composition du tout jeune Alexandre Glazounov, seulement âgé de vingt ans, que débutait ce concert. L’argument dramatique de cette œuvre met en scène Stenka Razine et ses troupes, face aux forces du Tsar au XVIIème siècle. Le combat forcément inégal va malheureusement tourner à l’avantage des troupes du Tsar, malgré la vaillance des partisans de Stenka Razine. Dans cette œuvre, Glazounov rend hommage à Borodine et utilise comme fil conducteur la très célèbre chanson : Les bateliers de la Volga, dont le thème va irriguer constamment cette œuvre saisissante.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La deuxième œuvre de ce concert était dédiée au plus grand symphoniste du XXème siècle de Russie, Dimitri Chostakovitch. Beaucoup moins célèbre que le premier Concerto pour violon, ce deuxième Concerto pour violon et orchestre sera interprété le 26 septembre 1967 à Moscou, par David Oïstrakh, l’Orchestre Philharmonique de Moscou étant placé sous la direction d’un très grand chef : Kirill Kondrachine, qui créa également les Symphonies N°4, N°12 et N°13 de Chostakovitch. Bâti en trois mouvements, ce Concerto pour violon N°2 surprend par une certaine austérité, par le caractère sombre que Chostakovitch introduit dans ces trois mouvements où, tout comme Richard Strauss dans ses poèmes symphoniques, il cite furtivement de nombreux compositeurs du passé (Brahms, Mahler, Beethoven, Elgar) mais aussi ses propres œuvres.

La troisième œuvre de ce concert consistait en un Quasi hoquetus de la compositrice Sofia Goubaïdoulina. D’une écriture proche de la technique sérielle inventée par Arnold Schoenberg, ce Quasi hoquetus fait référence à une genre musical fort en vogue au Moyen Âge et multiplie d’étonnantes lignes polyphoniques d’une grande intensité.

La dernière partition de ce concert était réservée à une œuvre forte et singulière d’Igor Stravinsky : sa Symphonie en trois mouvements. Composée durant les années de guerre (1942-1945), cette Symphonie reflète l’angoisse de cette période cruciale, par son engagement, par son dernier mouvement qui laisse présager un espoir futur.

Vadim Gluzman maîtrise avec une force de conviction admirable ce Concerto pour violon N°2 de Chostakovitch, alors que la direction à la fois précise et inspirée de Vasily Petrenko rend hommage avec un bel élan aux partitions de Glazounov, Chostakovitch et Stravinsky.

Beau concert du chef Vasily Petrenko dédié entièrement au répertoire russe, dirigeant un Orchestre Philharmonique de Radio France subjugué et performant. Saluons également la prestation de Clémence Dupuy (alto), Stéphane Coutaz (basson) et Géraldine Dutroncy (piano) pour Quasi hoquetus de Sofian Goubaïdoulina. Tout comme Vladimir Jurowski, précédent chef de cette formation, Vasily Petrenko renonce à diriger l’Orchestre de la Fédération de Russie tant que la paix en Ukraine ne sera pas rétablie.

Texte de Michel Jakubowicz

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plus d’infos

  • Alexandre Glazounov : Stenka Razine opus.13
  • Dimitri Chostakovitch : Concerto pour violon et orchestre N°2 en ut dièse mineur opus 129
  • Sofia Goubaïdoulina : Quasi hoquetus
  • Igor Stravinsky : Symphonie en trois mouvements
  • Vadim Gluzman, violon
  • Clémence Dupuy, alto
  • Stéphane Coutaz, basson
  • Géraldine Dutroncy, piano
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Ji-Yoon Park, violon solo
  • Vasily Petrenko, direction
  • Vendredi 3 juin 2022, à 20 h
  • Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradioetdelamusique.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Auditorium de Radio France, Orchestre Philharmonique de Radio France, Igor Stravinsky, Sofia Goubaïdoulina, Dimitri Chostakovitch, Ji-Yoon Park, Alexandre Glazounov, Vadim Gluzman, Clémence Dupuy, Stéphane Coutaz, Géraldine Dutroncy, Vasily Petrenko

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus