icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Anton Schweitzer : Alceste, opéra

Alceste, opéra
Livret de Christoph Martin Wieland

par Michael Hofstetter
& le Concerto Köln

Berlin Classics
(Integral Distribution)

Durée : CD 1 : 78 mn, CD 2 : 70 mn

Notation : :-) :-) :-) :-)

Cadet de deux ans de Joseph Haydn, Anton Schweitzer ne semble guère avoir brillé dans le genre symphonique ou dans le domaine de la musique de chambre, genres dans lesquels son aîné a régné sans partage, si l'on excepte Mozart.
Anton Schweitzer nous lègue tout de même cet Alceste, remettant en lumière le sacrifice suprême consenti par Alceste au bénéfice d'Admeto. Si l'ouvrage n'accuse aucune faiblesse sur le plan de l'écriture vocale, par contre l'orchestration se limite à une petite harmonie restreinte, sans clarinette, trompettes, cors, timbales et les cordes. Historiquement, l’œuvre possède néanmoins le mérite insigne d'être le premier opéra allemand jamais écrit, se débarrassant ainsi de la suprématie de l’italien régnant en maître absolu sur tout l'opéra européen.
Excellente distribution vocale, avec dans le rôle d'Alceste, Simone Schneider, Christoph Genz dans celui d'Admeto, Cyndia Sieden dans celui d'Arthenia, et enfin, Josef Wagner dans celui d'Herkules. Point fort de cet enregistrement, la présence fantastique du célèbre orchestre Concerto Köln, activement dirigé par Michael Hofstetter qui arrive à nous persuader qu'Anton Schweitzer est un compositeur d'envergure, sans pourtant nous faire oublier l'autre Alceste : celui de Gluck !

texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework