icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

[Test] QAT Technology MS-5 : le serveur audiophile haut de gamme le mieux primé de l'année

test-serveur-qat-ms5

L’année 2012 a vu l’arrivée d’un tout nouvel acteur dans le monde de la hifi dématérialisée avec la toute jeune société Qat Technology. Récemment nominé et donc distingué par un panel indépendant de designers, ingénieurs et journalistes au tout dernier CES de Las Vegas, le serveur réseau MS-5 n’a cessé de grimper sur les marches du succès et pour cause, il cumule une grande facilité d’emploi, une qualité de fabrication industrielle et une sonorité bien au-dessus de la moyenne. Nous avons vécu avec lui quelque temps, voici nos impressions.

Autant le dire tout de suite, le MS-5 est un produit chinois, et la réputation de contre-façon ou de produits mal faits ne correspond pas du tout, mais alors pas du tout à l’appareil qui est entre nos mains aujourd’hui. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les photos prises de l’intérieur de la bête. Une raison explique cela. A la tête de Qat Technology on trouve un certain M. Zang "James" Zhiang et M. Hongfu Mei. Le premier d’entre eux est dirigeant d'une autre société, spécialisée dans l’équipement médical (KunHap Mediacl Equipment) dont on connaît les exigences en matière de qualité et de fiabilité des équipements conçus. La collaboration de ces deux personnages a donné vie à QAT Technology en 2008. Et c’est donc après une étude sérieuse sur les attentes et les évolutions du marché de la hifi, que la décision fut prise de concevoir une ligne d’électroniques dont le serveur audio d’aujourd’hui.

PC-sous Jriver

La musique dématérialisée : Ke sa quo ?

Qui dit musique dématérialisée, dit fichiers informatiques et dit aussi mobilité de ces même fichiers d’où le nom de musique dématérialisée (le matériel n’étant en fait que les supports physiques CD ou autres). Pour accéder à ce nouveau domaine de la Hifi, il y a la solution la plus répandue qui consiste à connecter son ordinateur directement à un convertisseur par une liaison USB, (ou même coaxiale) et diriger son écoute par le logiciel de lecture ou player de l’ordinateur. Il y a d’un autre côté des solutions indépendantes d’un ordinateur (enfin en partie) que ce soit les lecteurs réseau qui vont chercher la musique (ou plutôt des fichiers audio) sur le réseau domestique (à l’aide d’un disque NAS connecté ou un ordinateur) comme sur internet (Radio web) et les serveurs audio qui vont eux, engranger ces mêmes fichiers sur des disques durs internes tout en pouvant aussi lire des stations de radio web en direct. Et dans cette seconde catégorie, deux autres s’affrontent ; les serveurs audio qui proposent aussi la copie ou "rippage" en anglais des vos CD favoris à partir d’une mécanique incorporée (donc sans passer par un un ordinateur) et ceux qui ne proposent pas cette solution pourtant fort pratique. Notre MS-5 d’aujourd’hui appartient au premier groupe, comme les modèles du constructeur américain Olive ou encore certains appareils Naim Audio. On pourrait même tous les comparer, d’une certaine façon à un Juke-Box moderne.

Un choix difficile pour certains !

Les lecteurs réseau doivent être connectés au réseau domestique pour aller chercher la musique à écouter et peuvent souvent demander à son utilisateur quelques notions d'informatiques que beaucoup ne connaissent pas ou n’ont pas envie de connaitre. On va parler de protocole (UpNP par exemple) et ces terminologies en rebutent plus d’un. L’ordinateur lui, va demander un certain nombre d’astuces notamment sur la configuration des logiciels pilotes pour être réellement performant. Il ne s’agit pas de raccorder tout simplement la sortie analogique de l'ordinateur à un amplificateur Hi-Fi pour obtenir le meilleur, loin de là.
Là où le QAT MS-5 est franchement génial, c’est qu’il est d’une étonnante facilité d’installation comme d’utilisation. Il comprend effectivement  une mécanique de lecture et de "rippage", un disque dur interne (2 To = 3000 CD en compression sans perte de type FLAC), et une connexion Ethernet, uniquement pour aller chercher les pochettes et d’autres informations sur le Web, ou pour être piloté à distance. Ce serveur réseau est donc totalement autonome et indépendant et nul est besoin d’avoir des connaissances informatiques poussées pour en tirer le meilleur. C’est un véritable appareil « plug and play » qui ne nécessite aucune installation supplémentaire que celle de le connecter à une tablette comme nous allons le voir.

Voilà comment ça se passe. Pour rentrer le contenu des CD, c’est-à-dire remplir le disque dur interne de musique afin d’y accéder par la suite, deux possibilités sont offertes. Soit l’utilisateur copie son disque en utilisant la mécanique interne, soit, il connecte un disque dur, une clé USB à l’arrière de l’appareil pour le QAT MS-5 puisse lire les fichiers que ce périphérique de stockage contient. C’est très simple et ne demande aucune connaissance informatique complexe.
Mais comme nous le voyons sur les photos, le MS-5 ne possède aucun bouton. Il faut donc utiliser un périphérique, une tablette en l’occurrence que ce soit sous iOs (iPad) ou Android avec l’application Qat pour le piloter (attention, ne téléchargez pas l’application Qat Remote HD, elle est pour le marché chinois). Si vous ne possédez pas de tablette, Qat Technology en propose une ardoise tactile de pilotage au prix de 800 €, c'est-à-dire le double du prix d’une simple tablette qui remplira le même rôle.

Une application fort simple : suivez le guide

Une fois l’application ouverte ett l’appareil reconnu, une page avec le contenu du disque dur apparaît sur l’écran (voir photos) et l’on voit en haut à gauche le périphérique connecté, un CD qui apparaît en jaune dans notre cas. Il suffit alors de le copier dans la bibliothèque du disque dur et le MS-5 choisira par défaut le meilleur format de copie. On peut ensuite modifier certains paramètres comme le genre de musique pour une meilleure indexation et faciliter la recherche, ou d’en changer d’autres comme le montre nos images. La touche "Select all/none " vous permet de lire soit tout le disque soit morceau par morceau et d’autres touches tactiles en bas à droite permettent la répétition du disque, du morceau etc, etc.
Et lorsque votre collection est importante, une touche "recherche" signalée par une petite loupe vous permet d’accéder à l’artiste souhaité. Vous pouvez même jouer sur le volume directement, passer d’un morceau à l’autre ou créer des listes de lecture. Il y a bien d’autres possibilités, mais toutes les manipulations sont très simples et intuitives. De plus, des webradios sont disponibles, les stations sont rangées par genre et l'on peut créer ici aussi sa propre liste de stations préférées. Voilà, c’est tout simple, ajoutons que nous n’avons pas fait le tour de toutes les possibilités, mais le pilotage du MS-5 est d’une facilité extrême.

Un peu de technique

Le Qat MS-5 est conçu comme un serveur de musique audiophile. Il comprend une mécanique CD Teac DV-W28ss dont on devine la fente en face avant et un disque dur de 2 To Western Digital avec 512 Mo de mémoire tampon pour la mise en mémoire de données pour une meilleure transmission en continu de ces données. La fonction de copie est confiée à un logiciel incorporé, "Exact Audio Copy", pour un "rippage" parfait. Le cœur de l’appareil comprend une carte mère PC avec un processeur Intel i7 avec 2 Go de RAM et fonctionne sous Windows.
En sortie, la conversion est confiée à deux puces Analogue Devices AD1955 qui fonctionnent en mode différentiel, elles travaillent en 32 bits/192 kHz. La plupart des codecs audio sont accessibles : PCM, WAV, APE, FLAC, AIFF, WMA, M4A, MP3, AAC, Ogg Vorbis jusqu’à 24 bits/192 kHz et même si d’autres survenaient, des mises à jour logiciel pourront être effectuées sans problème via une des deux prises USB arrière. Le MS-5 bénéficie d’un double étage de sortie avec des composants discrets et amplificateurs opérationnels type FET. Les signaux sont disponibles soit par deux prises de sortie en symétriques XLR, soit en asymétrique par 2 RCA. Une prise de sortie numérique coaxiale est également de mise pour un raccordement à un convertisseur externe (mais nous n’en voyons pas l’intérêt) ou peut être à un préamplificateur processeur dans un système multicanal.

La construction est très soignée avec un châssis en métal extrêmement lourd donc peu sensible aux vibrations externes. L’intérieur est agencé comme pourrait l’être un ordinateur avec des cartes superposées et la mécanique comme le disque dur monté sur rails avec isolant en Teflon. Cependant on remarque, un soin dans l'assemblage et dans la typologie de certains circuits qui est caractéristique du monde audiophile. L'alimentation n'a quant à elle rien à voir avec celle à découpage d'un ordinateur traditionnelle puisqu'elle est de type linéaire et s'article autour d'un beau transformateur toroïdal accompagné de grosses capacités de filtrage dignes de figuré dans un petit ampli intégré Hi-Fi.

Protocole et écoutes

Devant un tel appareil, notre jugement a été double, voire triple : sa facilité d’utilisation, ses qualités de serveurs audio autant que celle de sa partie conversion numérique/analogique. Nous avons donc mis en place un véritable protocole d’écoute comparative, parfois en aveugle, par rapport aux autres éléments de notre système habituel. Les écoutes se sont donc effectuées avec un lecteur CD Esoteric K-05, un préamplificateur Goldmund 27.5 et son ampli 29, assistés de notre paire d’enceintes Pierre-Etienne Léon Alycastre, du câble Goldmund (modulation et enceinte) et un système complet Nordost pour le courant secteur (câbles et barrette). Nous avons aussi pu comparer le MS-5 avec notre ordinateur PC en liaison USB WireWorld Starlight et le logiciel de lecture JRiver. Un seul regret : ne pas avoir pu tester l'appareil en sortie symétrique, notre système ne le permettant pas.

QAT-MS5-ecoute

Alors autant le dire tout de suite, le Qat Technology MS-5 est un véritable produit haut de gamme "audiophile" dans la plus grande tradition dont les possibilités de "serveurs audio" n’altèrent en rien la qualité générale de la restitution. Nous avons pu comparer des CD sur notre lecteur Esoteric K-05 et le MS-5 avec les mêmes fichiers téléchargés (les deux appareils étant reliés avec le même câble de modulation au préamplificateur). Et nous nous sommes aussi amusés à écouter le même morceau en connectant la sortie numérique du MS-5 sur une entrée RCA du même Esoteric pour juger de la qualité à la fois du convertisseur interne du MS-5 comme de ses étages de sorties analogiques. Et bien dans tous les cas, le MS-5 se positionne comme un élément à part entière d’un système qui n’opérera aucune diminution des qualités dudit système ou dans des proportions assez minimes. Il a pour lui une restitution parfaite des timbres, une image stéréophonique de très haute qualité comme une précision sur les détails par trop similaire à l’original. L’étendue du spectre est parfaitement respectée, sans effet de tassement dans le bas, ni altération des hautes fréquences.

Sur le disque SACD Duo Sonatas réunissant un violon et un alto joués par Rachet Podger et Jane Rogers (W.A Mozart et M. Haydn), les timbres de deux instruments sont, avec le MS-5 et par rapport au lecteur CD, parfaitement respectés sans aucune perte des harmoniques supérieures. Les deux instrumentistes sont dans l’espace exactement de la même façon avec le même positionnement et les mêmes dimensions. On sent tout de même une légère différence entre les deux écoutes : l’Esoteric K-05 a cette magie en 3D que le MS-5 opère avec un peu moins d'acuité. L’image est juste un peu moins large avec un tantinet moins de densité. Le plus important pour nous est dans le même respect de la richesse harmonique des deux instruments. Et là, c’est terriblement bluffant.

Passant à un autre de nos disques fétiches, l’incontournable Agnès Obel et son album Philharmonics, le piano seul du début nous dévoile une qualité de médium très haut dessus de la moyenne. On perçoit beaucoup d’informations tant sur le touché des notes que sur les attaques. Sur le troisième morceau réunissant une guitare et une grosse caisse de batterie, les bruits des doigts parcourant les cordes pendant les coups de grosse caisse sont parfaitement rendues, avec beaucoup de détails et de précision. Il a été d’ailleurs assez amusant de passer d’une source à l’autre à l’aveugle et de s’apercevoir que les différences entre les deux sont infimes. En revanche par rapport au même CD mais lu sur ordinateur, les différences avec le MS-5 s’avèrent un peu plus nettes. On a une impression de perdre un peu de chaleur sur la voix et sur la restitution en général avec notre PC. 

Pour finir, nous avons testé l’écoute d’une station de radio Web, spécialisée dans la musique baroque, la fameuse 1.FM Otto’s Baroque qui passait à cette heure une œuvre pour JS Bach pour orgue avec l’interprète Peter Hurfordn O Gott, du Frommer Gott (BWV 767). Ce qui nous a d’abord frappé entre l’écoute du MS-5 direct et la même en utilisant le Dac de l’Esoteric, ce sont exactement la même restitution de l’espace du lieu de l’enregistrement. La dimension de la salle, comme la densité des réverbérations de ce lieu sont restituées avec exactement la même précision. Nous sommes plongés dans cette église ou cathédrale avec ce même sentiment de présence. Niveau spectre sonore, là aussi, les différences entre les deux écoutes sont quasi insignifiantes. Le touché de l’organiste, le timbre si particulier des tuyaux de l’instrument sont rendus avec une telle similitude qu’il devient difficile de savoir, en aveugle quel appareil fonctionne.

Conclusion

Test passé haut la main pour ce QAT MS-5 qui sait à la fois être fort simple d’emploi, comme d’installation et offre des performances sonores de très haut niveau. Les différences entre des enregistrements et l’écoute de CD en direct sont presque totalement insignifiantes et par rapport à la facilité d’emploi de cet appareil, ce MS-5 devient un "must" dans sa catégorie. Cet appareil respecte parfaitement la mission pour laquelle il a été conçu, c’est-à-dire faciliter la vie des mélomanes en ne perdant rien de la chère musicalité des disques et donc de la musique. Si nous pouvions décerner un coup de cœur à cet appareil, nous le ferions avec plaisir.

Spécifications techniques du QAT MS5  

  • Capacité disque dur : 2 To
  • Sorties analogiques : XLR et RCA
  • Sortie numérique : RCA
  • Dimensions : 325 x 270 x 170 mm
  • Poids : 12 kg
  • Prix : 4 900 € en version argent et 5 200 € en finition de couleur

 Pour plus d’informations : www.synergie-esoteric.com, www.qat-audio.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework