icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

[Test] Amplificateur intégré BC Acoustique EX-312 : la force tranquille

ampli-bc-acoustique-ex-312

Le fabricant français BC Acoustique nous revient avec toute une série d’électroniques dont 4 amplificateurs intégrés à transistors ainsi qu’une unité à tubes. Nous avons eu entre les mains et les oreilles le EX-312, un modèle puissant, musical et d’un prix plus qu’abordable puisque ne dépassant pas les 400 €.

La gamme des électroniques BC Acoustique n’a pas manqué d’attirer l’attention de nombreux organes de presse dès sa sortie puisque le modèle EX-322, le grand frère en puissance de celui d’aujourd’hui, a reçu l’année dernière un Diapason d’Or pour ses performances sonores à un prix très démocratique. La crise étant ce qu’elle est, trouver des amplificateurs de ce niveau de prix avec une réelle signature sonore tombe en effet à pic. Le modèle de ce présent test est son petit frère avec un schéma très proche, quelques watts de moins mais toujours avec la même musicalité qui ne se dépare pas d’une certaine évolutivité, paramètre indispensable aujourd’hui vu les changements de méthode d’écoute de la musique chez soi.

Le modèle EX-312 reprend exactement le même châssis que son aîné, en métal que l’on peut choisir en finition noire ou argent. Sur la façade, nous retrouvons les mêmes commandes avec le sélecteur de sources (4 au total) + une optionnelle, le large bouton de volume, la sortie casque au format jack 6.35 mm et des réglages de tonalités (grave et aigu) débrayable grâce à une touche « direct », la mise sous tension générale de l’appareil se faisant avec un inverseur situé en dessous à l’extrême droite. La construction est un peu rudimentaire, avec un design qui risquerait de manquer d’une certaine élégance, mais pour ce prix, le plus important se passe à l’intérieur, nous allons y venir.

Entrée phono, DAC USB ou lecteur réseau en option

A l’arrière et en fonction de ce qui vient d’être énoncé, pas de surprise si ce n’est la qualité des borniers haut-parleur qui autorisent l’utilisation de prises bananes ou fourches et un emplacement prévu pour l’adjonction d’une carte optionnelle. BC Acoustique offre, en effet, à l’utilisateur la possibilité de « customiser » son appareil avec soit, une entrée phono pour platine analogique avec les deux standards MM et MC (Aimant mobile et Bobine mobile) pour moins de 100 €, soit une carte Dac de conversion USB 24 bits/192 kHz qui devrait posséder des puces Wolfson : - de 200 €, soit enfin une carte WiFi pour que l’appareil devienne un véritable lecteur réseau avec pilotage depuis une tablette ou un smartphone : 150 €. Mais me direz-vous, si je veux deux options pour mon appareil ? Pas de problème, ces cartes comprennent un commutateur et une sortie d’alimentation qui permettra d’en utiliser deux à partir du même emplacement interne dans l’amplificateur, il suffira de relier la sortie de cette carte externe à l’entrée Aux 1 ou 2 par exemple pour l’utiliser.

Le BC Acoustique EX-312 en images

Un intérieur bien rempli

Sous le capot, il est clair que l’aspect « puissance » et contrôle des enceintes a été un des objectifs principaux lors de la conception de cet appareil. Nous voyons tout de suite un très beau transformateur torique de 250 VA trôné comme le chef de l’appareil sur toute la partie gauche. Nous voyons aussi un imposant dissipateur de chaleur où sont fixés les 4 transistors de puissance High End Toshiba 2SC5200/2SA1943 dont les premiers 5 watts sont en Classe A. Le potentiomètre, une autre pièce maîtresse de l’appareil, est un Alps motorisé, ce qui est un gage de qualité, encore une fois compte tenu du prix global de l’appareil. La construction est très rigoureuse avec des relais de commutation sous vide sur les différentes entrées et une implantation logique et audiophile des composants qui éliminent tout câblage superflu et donc nuisible à l’écoute. Une télécommande est fournie avec l’appareil.

Une restitution sonore charnelle et bien posée

Selah Sue-Selah SuePrécisons immédiatement que toutes les écoutes se sont effectuées en mode « direct », c’est-à-dire sans aucun réglage de tonalité afin de mieux cerner la personnalité sonore de l’EX-312. Ces mêmes écoutes se sont également effectuées avec notre paire d'enceintes Pierre-Etienne Léon Alycastre, notre lecteur Esoteric K-05, un câble de modulation Nordost Leif Red Dawn, des câbles d’enceintes du même constructeur : Leif Purple Flare.
L’EX-312 était relié à un cordon secteur Nordost Leif Blue Heaven LS. Pour l’écoute des vinyles, notre platine VPI Traveler équipée d’une Dynavector et étage phono Jolida JD9 ont parfaitement rempli leur rôle.

La force tranquille, voilà comment résumer en quelques mots (raison de l’intitulé de ce test) le caractère de cet appareil. Nous pourrions dire que, grâce à sa réserve de puissance, il a su contrôler parfaitement nos colonnes Alycastre, mais ce ne serait qu’énoncer la moitié des choses ; il ne le fait pas n’importe comment. Il distille immédiatement une chaleur, une douceur des timbres qui ne sacrifient en rien une dynamique assez franche. Nous sommes là à l’opposé par exemple de l’amplificateur Cambridge Azur 351A qui, rappelons-le, brillait par une analyse franche du message audio et un équilibre plutôt clair. Là, place est faîte à la douceur et à la densité sonore.

agnes-obelEn prenant comme exemple le disque de Selah Sue, appelé tout simplement Selah Sue et plus particulièrement le 8ème morceau « Summertime », on perçoit une vraie douceur sur la voix de la chanteuse avec un côté très palpable. Ce n’est pas ici la tension qui est palpable mais l’émotion mise dans l’interprétation de Selah Sue. Une véritable ambiance sonore s’installe avec une excellente ampleur du son, soutenue par, manifestement, un médium très travaillé. Cette première écoute n’est pas sans nous rappeler un son un peu ‘tube’ avec sa chaleur et son onctuosité bien particulière. La basse électrique qui arrive ensuite manifeste une aisance rare, descendant dans les notes les plus basses avec une décontraction que l’on va retrouver tout au long de nos écoutes. L’image stéréophonique est très bien centrée avec une mise en relief de Selah Sue très charnelle, un moment de zenitude total.

Puis nous sommes passés à un de nos disques test préférés : Agnès Obel dans son disque « Philarmonics » (édition vinyle). Ici aussi, on note une belle impression de matière comme si tous les instruments avaient gagné en densité. Même si on perd un peu en détail dans le haut du spectre par rapport à d’autres intégrés, on ne peut qu’être saisis par les timbres du BC Acoustique Ex-312 qui expriment avec beaucoup de vérité et de naturel. Non, cet amplificateur ne fait pas dans le côté racoleur, il est ce qu’il est. En revanche, l’ambiance de l’enregistrement est bien rendue avec tous les effets de voies d’Agnès Obel mises en écho et auréolées de réverbérations artificielles. Le travail de l’ingénieur du son porte ses fruits. Les musiciens ne se baladent pas entre les enceintes au gré de leurs envies, tout est bien cadré, précis avec du corps. L’impression majeure peut se résumer en une simple phrase : une main de fer dans un gant de velours

Freiburger Barockorchester Petra Mullejans GottfriEnfin sur de la musique classique et afin de vérifier nos propos sur la qualité de la restitution des timbres et toutes leurs harmoniques, nous avons écouté les Concertos pour 2 Violons de J.S Bach BWS 1043 par le Freiburger Barockorchester (Harmonia Mundi) et joués par Gottfried Von Der Goltz et Petra Mullejans. Si ces deux violons n’apportent aucune brillance dans le haut, laissant plus apparaître le son boisé de ces instruments, on ne perçoit pas de colorations arbitraires ou déplacées. Le son reste très naturel avec ce côté un peu descendant des timbres qui laisse les musiciens évoluer dans un espace bien dimensionné avec une certaine distance des auditeurs. Le haut du spectre, toujours très calme, n’ajoute aucune agressivité au message, ce qui pour le prix de l’appareil est une aubaine. A vouloir être trop incisif pour plaire, les amplificateurs en perdent leur âme, ce qui n’est pas le cas avec notre EX-312. Une analyse poussée ne doit pas être faîte au prix de trop de mordant donc d’agressivité. L’énergie est ici maîtrisée, contrôlée comme s'il ne devait rien être prouvé de plus.

Conclusion

En conclusion BC Acoustique nous offre là un appareil qui mérite bien le nom d’amplificateur Haute Fidélité. Il sera le départ d’un système de qualité avec la possibilité de lui ajouter des options intéressantes et qui en feront le centre de commande de toutes les écoutes chez soi. Son caractère musclé mais tout en retenue en fait, pour le prix encore une fois, un appareil à écouter avant tout achat car l’EX-312 se révèle un rude concurrent pour les productions d'Outre-Manche.

Spécifications du BC Acoustique EX-312

  • Puissance : 2 x 50 watts sous 8 ohms et 2 x 80 watts sous 4 ohms
  • Distorsion THD : < 0.004%
  • Rapport signal bruit : > 110 dBA
  • Réponse en fréquence : 10 Hz à 30 kHz, 0.5 dB
  • Entrées ligne : 4 RCA
  • Entrées en option : Phono (MM et MC), Dac et lecteur réseau
  • Sortie ligne : 1 pré-Out
  • Sortie casque : 1 x 6.35 mm en face avant
  • Dimensions : 430 x 125 x 295 mm (LxHxP)
  • Poids : 6.84 kg
  • Prix : 350 € avec télécommande

Site du constructeur : www.bc-acoustique.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: BC Acoustique

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#3 Gendre 19-12-2016 10:21
Bonjour,
Pourriez-vous expliquer davantage la possibilité d'utiliser 2 cartes optionnelles sur l'EX-312 (PHONO + DAC, pour ce qui m'intéresse) ?
Il n'y a qu'un emplacement de carte à l'arrière de l'ampli. Comment peut-on installer bénéficier des deux cartes ? Merci d'avance. Thomas
#2 Bruno Roux 11-05-2013 18:59
Juste une petite précision sur les entrées RCA qui sont au nombre de 5 et non de 4. En effet lorsque l'on utilise pas de carte optionnelle, l'entrée "Option" est opérationnelle et dénommées à l'arrière de l'appareil par "Option".
On dispose également d'une sortie "Pré-Out" permettant de relier l'ampli à un bloc de puissance externe pour une bi-amplification.
Cordialement,
#1 Jovien 11-05-2013 17:56
Un coup de cœur donc ? (le prix semble vraiment raisonnable).
Dommage qu'il soit un peu vilain esthétiquement :)
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework