icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

[Test] Beyerdynamic DTX 501 p : un petit prix, un look quelconque, mais de super performances

beyerdynamic dtx 501 p blanc 1

Sur le marché des jeans, le 501 est un standard indémodable de chez Levi's. Chez Beyerdynamic, dans le monde des casques audio, cela semble aussi être un sacré numéro.

---------------------
Ce test a été publié dans l'édition 2013 de notre guide des casques audiophiles.
---------------------

Le DTX 501 p est un casque très léger qui a priori paraît sans prétention. Son look est assez banal, juste rehaussé par les habillages des coques de ses oreillettes en aluminium satiné. La construction ne paraît pas non plus très solide. L'armature peut se replier sur elle-même ou à plat et elle est d'une structure très légère.
On peut aussi regretter que le DTX 501 p ne dispose pas sur son câble d'un microphone et de commandes pour piloter un baladeur ou un smartphone. Mais les reproches s'arrêtent là, car ce casque a également beaucoup de qualités et notamment certaines tout à fait exceptionnelles pour un modèle commercialisé à 80 €.
Pour commencer, la fabrication, même si elle est d'origine chinoise est à la hauteur de la réputation de la marque. L'assemblage est soigné. On se rend compte en y regardant de prés que les charnières et l'arceau, bien qu'à première vue un peu fragiles (comme le disions précédemment) sont renforcés par des pièces en métal. Ils devraient donc finalement garantir une résistance correcte.
L'ensemble est livré avec une pochette de rangement rigide, à fermeture éclair, particulièrement fine et compacte de façon à pouvoir se glisser dans n'importe quel sac.
Les transducteurs de ce casque mesurent 40 mm de large et sont équipés de bobines mobiles de diamètre relativement réduit. Cependant, l'aspect de leur membrane striée révèle un bon travail d'optimisation et ils offrent des performances étonnantes.
À l'écoute, le grave généreux et bien tenu du DTX 501 p saute immédiatement aux oreilles. La sensation d'espace et d'ampleur est telle que l'on a l'impression d'écouter un casque beaucoup plus imposant. Mais surtout, le médium est particulièrement chantant. Le DTX 501 p n'a pas son pareil dans sa gamme de prix pour faire ressortir l'atmosphère planante de morceau "Nowadays" de Yus ou mettre en lumière la voix ensorceleuse de Emily Jane White sur "The Preacher". Il ne cherche pas à en faire trop ou à offrir une restitution sur-définie. Il a une approche globale, mais très musicale qui fait mouche aussi bien sur de la musique classique baroque que sur du R'nB.
Enfin, le confort qu'apporte le Beyerdynamic DTX 501 p est correct. Les mousses de ses écouteurs supra-auriculaires sont très moelleuses et épouse bien les pavillons des oreilles ce qui procure un bon filtrage des bruits extérieurs.

Le Beyerdynamic Custom One Pro en images

Impressions supplémentaires à chaud pendant les tests d'écoute

Après vérification, avec un Ergo 2, un Philips Fidelio M1 et un Logic 3 Ferrari E200 (pour voir si nous avons les oreilles bien en phase), on aime toujours autant ce casque qui, pour son prix, semble vraiment exceptionnel à l'écoute.

Sur le morceau planant Nowadays de Yus, la sensation de spatialisation est superbe, on bénéficie de beaucoup d'aération et d'espace, le registre médium est très beau, très délicat et nuancé. Les basses affichent une certaine chaleur et de la profondeur, mais restent très légères, sans lourdeur.

I Gotta Feeling (Black Eyed Peas) : tout est bien en place presque tranquille sur l'intro, l'atmosphère est électrique, mais relax. Les basses sont un poil molles, pas hyper percutantes ou très profondes, mais vivantes, pas trop envahissantes, tout en étant bien présentes. La tenue en puissance est correcte sans être exceptionnelle.

Barbara Streisand (Duck Sauce) : très bon groove et très bon feeling. Basse un poil trop appuyée lorsque l'on monte le son, mais pas envahissante. La spatialisation est bonne (c'est n'est pas ridicule par rapport à l'Ergo 2 qui vaut presque quatre fois plus cher !!!).

Magnificat BWV243 de de Bach : L'intro chante très bien, c'est vivant, on est tout de suite dedans, belle musicalité. La restitution n'est pas hyper transparente, mais plutôt globale, avec un joli équilibre des timbres. Tès belles voix féminines. Violons un peu en retrait, pas du tout agressif. De la musicalité et un caractère très vivant plutôt qu'une recherche de définition.

Choral Jesu Meine Freunde de Bach au piano seul : joli piano, avec une ligne mélodique bien suivie et chantante. Toujours un son un peu global, pas hyper défini, mais agréable, avec un mélange de légèreté et de chaleur très agréable.

The Preacher  de Emily Jane White : j'aime aussi beaucoup. Superbe présence de la voix de la chanteuse, bon accompagnement à la guitare, assez rond et "résonnant", mais reste quand même lisible. Là aussi, c'est global plutôt qu'ultra défini. La spatialisation est agréable, le son n'est pas confiné. Un super petit casque sans prétention, qui ne cherche pas à en faire trop, mais très bien équilibré.

Spécifications

  • Type : clos, supra-auriculaire
  • Réponse : 20 Hz à 20 kHz
  • HP : 40 mm (électrodynamiques)
  • Sensibilité : 104 dB/mW à 1kHz
  • Impédance : 32 Ω
  • Puissance max. : 100 mW
  • Cordon : 1,3 m
  • Accessoires fournis : mallette de rangement, adaptateur prise avion
  • Poids : 120 g
  • Prix : 80 €

Notre avis

  • Confort : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-demi-orangeetoile-grise(3,5/5)
  • Versatilité/polyvalence : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)
  • Son : etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verte(5/5)
  • Fabrication : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-demi-rougeetoile-grise(3,5/5)
  • Intérêt : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-demi-orange(4,5/5)

http://europe.beyerdynamic.com

Acheter en ligne


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework